Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Santé

La loi sur l'aide médicale à mourir doit protéger les enfants; d'autres consultations s'imposent



La loi sur l'aide médicale à mourir doit protéger les enfants; d'autres consultations s'imposent

OTTAWA, 26 oct. 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- Alors que le gouvernement fédéral envisage d'étendre l'aide médicale à mourir (AMM) aux mineurs matures, la Société canadienne de pédiatrie (SCP) recommande vivement aux décideurs de prévoir des mesures de protection pour les enfants.

« Les mineurs sont vulnérables aux risques uniques et aux dommages potentiels de l'aide médicale à mourir, affirme la docteure Dawn Davies, présidente du comité de bioéthique de la SCP. L'évaluation de la capacité d'un mineur à prendre des décisions sur sa santé est un processus complexe. Lorsque le décès en est le résultat éventuel, la démarche pour y parvenir doit être bien comprise de l'équipe clinique du patient, de ses parents et d'autres experts. »

La SCP prône également d'autres consultations pour comprendre les avantages et les risques possibles de l'application de l'AMM aux enfants et aux adolescents. Même s'il est prudent de tirer des enseignements des politiques et des expériences des patients adultes, il faut entreprendre une consultation approfondie auprès des jeunes, des parents et des professionnels de la santé pédiatrique pour tirer des leçons de leurs expériences et éclairer les politiques éventuelles.

« Il est essentiel d'ouvrir un dialogue national sain auquel participent des personnes aux bagages, coutumes, croyances et expériences variées, afin de donner une réponse optimale à cet enjeu délicat et complexe », ajoute la docteure Davies.

Jusqu'à récemment, le Canada ne disposait d'aucune donnée sur la fréquence des demandes d'AMM pour les mineurs. Il n'y avait pas plus de données reflétant les opinions des pédiatres canadiens sur les enjeux relatifs à l'AMM ou sur leur volonté de participer à l'AMM. En réponse à cette lacune fondamentale, la SCP a sondé ses membres et ses associés de deux façons :

« Les médecins et les autres professionnels de la santé ont le privilège et la responsabilité de garantir les meilleures normes de soins aux nouveau-nés, aux enfants et aux adolescents en fin de vie, explique la docteure Davies. Nous exhortons les gouvernements à assurer l'accès à des soins palliatifs de qualité à tous les enfants, les adolescents et les familles qui en ont besoin. Parmi leurs obligations de diligence essentielles et en constante évolution, ils doivent aborder chaque situation de fin de vie de manière réfléchie, respectueuse et individuelle. »

La SCP continue de soutenir le droit des médecins à participer ou non à l'AMM, particulièrement auprès des enfants et des adolescents, dans le cadre législatif en évolution.

-30-

À propos de la Société canadienne de pédiatrie :

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d'intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 000 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

Renseignements :

Hayley Chazan, MJ
Spécialiste des relations avec les médias
Société canadienne de pédiatrie
Tél : 613-526-9397, poste 247
media@cps.ca 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
M. Sherwin Edwards, fondateur, président et chef de la direction de Vap Select se joindra à une brochette d'experts pour discuter des avantages qu'offre le vapotage comme solution de rechange à la cigarette dans le but de comprendre si vapoter est...

à 09:22
La visite du mercredi 17 janvier 2018 du ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette, au CISSS de Laval n'a pas occasionné de modifications à la répartition  des ambulances d'Urgence-santé destinées au CISSS de Laval. La...

à 09:02
Bell Cause pour la cause a annoncé aujourd'hui l'expansion de sa campagne nationale de promotion de la santé mentale dans les universités à 128 campus du pays, joignant ainsi plus d'un million d'étudiants. La...

à 08:48
Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval tient à rectifier les faits quant à une information véhiculée sur les médias sociaux concernant la visite du ministre de la Santé et des Services sociaux à l'Hôpital de la...

à 08:30
Chute de hauteur, ensevelissement, électrocution, malaise cardiaque, blessure musculaire, hypothermie et engelures : déneiger un toit est un travail qui comporte des risques. La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du...

à 07:33
La société Hydropothecary (« THCX » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer les résultats de son assemblée annuelle et extraordinaire (l'« assemblée ») de ses actionnaires (les « actionnaires ») qui a eu lieu le 17 janvier 2018. Tous les points...




Communiqué envoyé le 26 octobre 2017 à 00:16 et diffusé par :