Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Lois fédérales et d'états

Communiqué FPT - Réunion des ministres de la Santé (RMS)



EDMONTON, le 20 oct. 2017 /CNW/ - Aujourd'hui, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) responsables de la santé ont conclu leur rencontre à Edmonton, en Alberta. 

Ils ont eu des discussions productives sur un certain nombre de priorités liées à la santé, notamment sur la lutte contre la crise des surdoses, sur l'accroissement de l'accessibilité et de l'abordabilité des produits pharmaceutiques et sur la protection de la santé et de la sécurité des Canadiens en ce qui a trait à la légalisation et au contrôle du cannabis.

Tous les gouvernements poursuivent leurs efforts pour mettre en oeuvre des réformes importantes et adapter leurs systèmes de soins de santé en fonction de l'augmentation de la demande de services et du vieillissement de la population. Ils s'engagent également à améliorer l'accès aux soins à domicile et en milieu communautaire ainsi qu'aux services en santé mentale et en toxicomanie.

Rencontre avec des dirigeants autochtones nationaux

L'amélioration des résultats de santé chez les Autochtones demeure une priorité clé pour les ministres de la Santé. Avant la réunion d'aujourd'hui, les ministres ont rencontré les dirigeants d'organisations autochtones nationales pour discuter de leurs priorités liées à la santé et des occasions de combler les lacunes en matière de santé des Autochtones. Les ministres provinciaux et territoriaux de la Santé continuent de travailler avec leurs organisations autochtones locales.  

Opioïdes et crise de surdoses

La crise de surdoses continue de prendre de l'ampleur avec plus de 2 800 décès apparemment liés aux opioïdes au Canada en 2016. Aujourd'hui, les ministres ont reconnu qu'il s'agissait d'une crise nationale de santé publique et ont souligné les mesures importantes prises pour y remédier. Ils ont réaffirmé leur engagement à collaborer avec des professionnels de la santé, d'autres experts et des gens qui ont des expériences de vie liées à la toxicomanie afin de faire progresser les mesures pour remédier à la crise.

Les mesures abordées par les ministres comprennent la lutte contre les obstacles réglementaires et autres barrières au traitement, la réduction des méfaits, l'exploration d'options thérapeutiques novatrices et de politiques de santé publique alternatives, le partage des données et des meilleures pratiques, et la réduction de la stigmatisation associée à la consommation problématique de substances. Les ministres ont aussi discuté de l'élargissement des exemptions réglementaires fédérales et de la promotion de mesures innovatrices pour prévenir les surdoses et sauver des vies.

Cannabis

Le 13 avril 2017, le gouvernement du Canada a présenté le projet de loi C-45, Loi concernant le cannabis et modifiant la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, le Code criminel et d'autres lois (la Loi sur le cannabis). Ces dispositions législatives créeront un cadre strict pour contrôler la production, la distribution, la vente et la possession de cannabis au Canada.

Les gouvernements FPT continueront de jouer un rôle crucial pour assurer la santé et la sécurité des Canadiens, particulièrement les jeunes Canadiens. Les ministres soulignent l'importance d'éduquer le public dès le début et de continuer à le faire alors que l'initiative fédérale visant à légaliser, à réglementer et à restreindre l'accès au cannabis va de l'avant. 

Priorités en santé partagées - Soins à domicile et en milieu communautaire et services en santé mentale et en toxicomanie

En août 2017, les ministres FPT de la Santé1 ont approuvé l'énoncé de principes communs sur les priorités partagées en santé dans lequel ils s'engagent à travailler ensemble pour assurer que les systèmes de soins de santé continuent de répondre aux besoins des Canadiens en matière de services de soins à domicile et en milieu communautaire et de services en santé mentale et en toxicomanie.

Aujourd'hui, les ministres de la Santé ont réaffirmé que les ententes bilatérales seront assez souples pour soutenir les besoins et les priorités des différents gouvernements. Les ministres travailleront avec l'Institut canadien d'information sur la santé pour élaborer un ensemble ciblé d'indicateurs communs afin de démontrer les progrès importants. Ces indicateurs tiendront également compte de l'emplacement isolé et des circonstances uniques du Nord.

Collaboration FPT concernant les médicaments

Les ministres de la Santé demeurent résolus à appuyer l'amélioration des systèmes pharmaceutiques au Canada dans trois domaines : l'abordabilité, l'accessibilité et l'utilisation appropriée. 

Les ministres conviennent que les modalités d'accès actuelles des Canadiens aux médicaments ne sont pas optimales. En s'appuyant sur le travail fait à ce jour par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour améliorer l'accès aux médicaments d'ordonnance, les ministres ont demandé à leurs représentants d'élaborer des options fondées sur des données probantes, y compris les coûts connexes, une liste de médicaments et les considérations de mise en oeuvre, dans le but d'améliorer l'accessibilité et l'abordabilité des médicaments d'ordonnance pour tous les Canadiens. Le Québec est toujours ouvert à collaborer avec les autres provinces et les territoires pour relever les défis liés à l'augmentation des prix des médicaments, mais les décisions relatives à la couverture et à l'inscription des médicaments demeurent sa responsabilité exclusive.

Mode de vie sain (Stratégie en matière de saine alimentation, Rapport électronique sur le poids santé, commotions cérébrales dans le sport et Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme)

L'adoption de comportements plus sains à tous les âges est un facteur clé pour prévenir l'apparition de problèmes de santé chroniques et réduire les complications chez ceux qui vivent déjà avec une maladie chronique. Aujourd'hui, les ministres de la Santé ont reçu une mise à jour sur la Stratégie en matière de saine alimentation du gouvernement fédéral, ont discuté des efforts complémentaires dans les provinces et les territoires et ont reconnu les préoccupations régionales. Ils ont également approuvé le Rapport électronique sur le poids santé de 2017 ainsi que le rapport annuel du Consortium conjoint sur la santé en milieu scolaire qui décrit les travaux visant à atteindre des objectifs communs en matière d'éducation et de santé pour les enfants et les jeunes. Les ministres ont reçu des mises à jour sur le renouvellement de la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme et sur les efforts déployés pour prévenir, détecter et traiter les commotions cérébrales dans le sport.

Bien que le gouvernement du Québec appuie les objectifs généraux de ces initiatives, il entend demeurer seul responsable de l'élaboration et de la mise en oeuvre des programmes de promotion des modes de vie sains sur son territoire. Il continuera tout de même d'échanger de l'information et des pratiques exemplaires avec les autres gouvernements.

Transparence de l'industrie pharmaceutique

Les Canadiens continuent de recevoir les soins les plus professionnels du monde. À l'instar d'autres provinces et territoires, les ministres de la Santé explorent des options pour renforcer la transparence des paiements de l'industrie pharmaceutique aux praticiens de la santé afin que les Canadiens soient au courant de ces relations financières et puissent prendre des décisions éclairées au sujet de leurs soins de santé.

Résistance aux antimicrobiens

La résistance aux antimicrobiens (RAM) est l'une des plus graves menaces sanitaires mondiales auxquelles le monde est confronté aujourd'hui. Les ministres de la Santé ont convenu de continuer à contribuer aux efforts concertés et multisectoriels visant à lutter contre la résistance aux antimicrobiens, notamment la mise en oeuvre du Cadre pancanadien sur la résistance aux antimicrobiens publié plus tôt cette année. 

_______________________________
1 Reconnaissant la volonté du gouvernement du Québec d'exercer sa compétence en matière de santé et de services sociaux et ainsi d'assumer lui-même sa maîtrise d'oeuvre à l'égard de la planification, de l'organisation et de la gestion des services en ces matières sur son territoire, notamment en matière de santé mentale, de toxicomanie et de soins à domicile, le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec ont convenu le 10 mars 2017 d'une entente asymétrique distincte du présent énoncé de principes s'appuyant sur l'entente asymétrique de septembre 2004. Le gouvernement du Québec continuera notamment de faire rapport lui-même à la population québécoise sur l'usage de l'ensemble des fonds destinés à la santé et poursuivra sa collaboration avec les autres gouvernements à l'égard de l'échange d'information et de pratiques exemplaires.

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:18
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame...

à 12:13
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame...

à 12:00
Des représentantes et représentants du personnel du CISSSMO s'adresseront aux médias afin de dénoncer la gestion chaotique des administrateurs de ce centre ; un chaos qui se traduit par des problématiques de rétention du personnel et des carences...

à 11:25
Le ministre de la Santé et des services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, atteint un nouveau sommet d'ingérence en déposant hier devant l'Assemblée nationale un projet de loi qui a pour objectif de redonner force de loi à des dispositions invalidées...

à 10:08
Un examen de l'innocuité mené récemment par Santé Canada a révélé que le nombre de cas de lymphome anaplasique à grandes cellules associé aux implants mammaires (LAGC-IM) signalés au Ministère était faible. Le LAGC-IM est une forme rare de lymphome...

à 10:03
Kin Impact, institut médico-athlétique en fonction depuis plus de deux ans à Magog a récemment ouvert un nouveau centre d'entraînement à Sherbrooke. Situé dans le Complexe de la Santé, le centre Kin Impact Sherbrooke donne accès à des services...




Communiqué envoyé le 20 octobre 2017 à 19:34 et diffusé par :