Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Sécurité publique, Enjeux environnementaux, Politique environnementale, FVT

À 10 h 19 précises - C'est aujourd'hui, la Grande Secousse



MONTRÉAL, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui à 10 h 19, que la Ville de Montréal invite les citoyens à participer à la Grande Secousse et à mettre en pratique les trois gestes qui pourraient sauver leur vie en cas de tremblement de terre, soit se baisser, s'abriter et s'agripper. Pour une quatrième année consécutive, la Ville de Montréal en collaboration avec l'Association de sécurité civile du Québec (ASCQ) effectue la promotion de la Grande Secousse.

« Nous avons le devoir, en tant qu'administration municipale, de nous assurer que la population connait les gestes qui pourraient leur sauver la vie en cas de tremblement de terre. En s'associant avec une école, c'est à la nouvelle génération que nous nous adressons particulièrement. Les enfants pourront aussi les montrer à leurs parents et ce, même si le risque de tremblement de terre est faible dans la région métropolitaine », a déclaré la vice-présidente du comité exécutif responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens, Mme Anie Samson.

« L'exercice de la Grande Secousse permet aux citoyens de se sensibiliser aux gestes à faire lors d'un tremblement de terre, en plus de les inviter à réfléchir aux gestes à prendre en toute situation d'urgence. Nous profitons de cet exercice pour rappeler l'importance d'avoir une trousse d'urgence dans l'éventualité d'un sinistre majeur, pour être en mesure de prendre soin de sa famille et soi-même pendant au moins 72 heures, en plus  d'avoir un plan en cas d'évacuation rapide », a ajouté Mme Louise Bradette, directrice de la Sécurité civile et de la résilience de la Ville de Montréal et présidente de l'ASCQ.

Cette année, plusieurs écoles dans l'agglomération montréalaise prennent part à l'exercice, dont l'école des Marguerite de Verdun, qui aura la chance d'avoir les pompiers comme animateurs de l'exercice et qui en profitera pour parler de sécurité avec les élèves.

Les journalistes sont invités à participer à l'exercice avec les élèves de l'école des Marguerite située au 100, boulevard de L'Île-des-Soeurs, à partir de 9 h 30.

La Grande secousse ne se limite pas au Québec. C'est en effet un exercice international de préparation aux séismes, qui rejoint des millions de personnes dans le monde chaque année. Au Québec, il se déroule le 19 octobre à 10 h 19 très précisément. Des milliers de participants se baisseront alors, s'abriteront sous un meuble solide et s'y agripperont pendant une minute, comme si un tremblement de terre avait réellement frappé le Québec.

 

SOURCE Ville de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 fév 2018
Le Canada et le Manitoba sont déterminés à prendre des mesures efficaces pour lutter contre les changements climatiques qui permettent de soutenir la croissance propre et de créer de bons emplois pour la classe moyenne. Aujourd'hui, la ministre...

23 fév 2018
Le Canada et le Manitoba sont déterminés à prendre des mesures efficaces pour lutter contre les changements climatiques qui permettent de soutenir la croissance propre et de créer de bons emplois pour la classe moyenne. Aujourd'hui, la ministre...

23 fév 2018
Les véhicules électriques, hybrides ou à carburant de remplacement émettent moins de gaz à effet de serre et, dans certains cas, permettent de réaliser d'importantes économies de carburant. Le Canada poursuit donc ses investissements stratégiques...

23 fév 2018
Schneider Electric, chef de file de la transformation numérique de la gestion de l'énergie et de l'automatisation, a été reconnue comme étant l'une des sociétés les plus éthiques au monde en 2018 par l'Institut Ethisphere®,...

23 fév 2018
La ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, a conclu aujourd'hui une série de rencontres à New York, au cours desquelles elle a renforcé la relation entre le Canada et les États-Unis, en soulignant...

22 fév 2018
La protection et la gestion de la qualité de l'eau de nos lacs et de nos rivières sont essentielles au bien-être des Canadiens, à notre environnement et à la prospérité économique. La protection de l'environnement et la croissance économique vont de...




Communiqué envoyé le 19 octobre 2017 à 07:00 et diffusé par :