Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Sécurité publique, Enjeux environnementaux, Plaidoyer (politique), FVT

5e édition de la Grande Secousse : le Québec n'est toujours pas prêt à faire face à un tremblement de terre



MONTRÉAL, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les nouvelles sont inquiétantes. Bien que le Québec prenne part depuis cinq ans à la Grande Secousse, un exercice international de préparation aux tremblements de terre, les Québécois ne savent toujours pas comment se protéger adéquatement si la terre se met à trembler.

Alors que se déroule aujourd'hui la cinquième édition de la Grande Secousse au Québec, le BAC, qui commandite l'événement depuis ses tout débuts, dévoile les résultats d'un sondage qui met clairement en évidence le manque de préparation des Québécois en ce qui a trait aux séismes. En effet, la firme SOM, qui a sondé plus de mille personnes, indique que seuls 8 % des répondants connaissent les trois gestes à poser pour se protéger lors d'un tremblement de terre, soit se baisser, s'abriter (sous un meuble solide) et s'agripper.

Ces trois gestes simples, qui sont mis en pratique chaque année par des millions de personnes dans le monde lors de la Grande Secousse, sont reconnus par les experts comme étant les plus efficaces pour éviter les blessures et sauver des vies. Et cette année, c'est le jeudi 19 octobre à 10 h 19 que la simulation aura lieu!

Le BAC invite donc les Québécois à s'inscrire gratuitement sur le site www.Grandesecousse.org et à participer à l'événement au travail, à l'école ou chez eux. Les participants ou leurs groupes courent également la chance de gagner un des fabuleux prix offerts. « Ces quelques minutes de mise en situation pourraient bien faire toute la différence le jour où nous serons secoués par un séisme important. Ceux qui auront pris l'habitude de poser les trois gestes, même une fois par an, sauront immédiatement quoi faire s'il y a un tremblement de terre », souligne Pierre Babinsky, directeur des communications et des affaires publiques au BAC.

Indifférence et méconnaissance

Bien que toute la vallée du St-Laurent soit à risque de séisme et qu'il y ait tout de même eu de nombreuses secousses importantes dans l'histoire du Québec, une très forte proportion de la population n'en a tout simplement pas conscience.

D'ailleurs, quand on demande aux participants au sondage s'ils pensent que leur résidence pourrait subir des dommages à cause d'un tremblement de terre, ils ne sont que 14 % à croire que oui.  

Notons également que plus du tiers des sondés croit à tort être couvert en cas de tremblement de terre, tandis que 38 % des sondés ne savent tout simplement pas s'ils le sont. Rappelons que le risque de tremblement de terre peut s'assurer par l'ajout au contrat d'assurance de l'avenant approprié. Or, seuls 3 % des personnes qui détiennent une assurance habitation au Québec ont cette couverture.

« Globalement, ce que nous révèle ce sondage, c'est que les Québécois ne sont pas prêts à affronter un tremblement de terre important. Non seulement ils ne sauraient pas de quelle manière protéger leur vie, mais en plus, nombre d'entre eux pensent être couverts par leur assurance habitation alors qu'ils ne le sont pas », explique M. Babinsky.

Cliquez ici pour voir la vidéo promotionnelle de la Grande Secousse.

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada, qui regroupe la majorité des assureurs de dommages au pays, offre différents services aux consommateurs afin de les informer et de les accompagner lors de la souscription de leurs assurances automobile ou habitation ou lors d'un sinistre.

 

SOURCE Bureau d'assurance du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:02
Ostara et Krevox ont annoncé aujourd'hui leur partenariat dans la construction d'une unité de récupération d'éléments nutritifs à l'usine de traitement des eaux usées (STP) de Cielcza afin de contribuer à la réduction du phosphore émis dans la mer...

à 06:00
Exportation et développement Canada (EDC) a annoncé aujourd'hui un investissement de sept millions de dollars dans Hortau, entreprise québécoise de technologies propres qui a mis au point une plateforme d'agriculture intelligente permettant aux...

19 jun 2018
La mairesse de Montréal, Valérie Plante, accompagnée de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques du Québec, Isabelle Melançon, a donné aujourd'hui le coup d'envoi au 10e Congrès mondial...

19 jun 2018
C'est avec une toute nouvelle équipe, sous la présidence de M. Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska et 1er vice-président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), que le Regroupement des communautés forestières a élaboré hier son...

19 jun 2018
Le gouvernement du Québec annonce le lancement d'un programme de 40 M$, en provenance du Fonds vert, afin de soutenir les organismes municipaux du Québec dans leurs efforts de lutte contre les changements climatiques. Le programme Climat...

19 jun 2018
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, informe les représentants des médias qu'elle prononcera une allocution dans le cadre de la cérémonie d'ouverture du...




Communiqué envoyé le 19 octobre 2017 à 07:00 et diffusé par :