Le Lézard

L'exposition Fernand Leduc - Libérer la lumière au Musée national des beaux-arts du Québec du 11 mai au 15 octobre 2006



QUÉBEC, le 10 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 10 mai /CNW Telbec/ - Il y a quarante ans exactement, le Musée national des beaux-arts du Québec présentait la première de cinq expositions (1966, 1971, 1981, 1989, 1997) consacrées à Fernand Leduc, l'une des figures marquantes de l'art contemporain au Québec. Ainsi, chaque décennie aura vu une exposition présentant une rétrospective ou un ensemble d'?uvres récentes de l'artiste. Aujourd'hui, l'exposition Fernand Leduc. Libérer la lumière présente le parcours de ses soixante dernières années et met en valeur les ?uvres de la collection du Musée ou en cours d'acquisition grâce à une promesse de don exceptionnelle de la part de l'artiste et de sa regrettée conjointe, Thérèse Renaud (1927-2005). Sans être une rétrospective exhaustive, Fernand Leduc. Libérer la lumière regroupe des ?uvres réalisées entre 1946 et 2004, de La Dernière Campagne de Napoléon (1946) à la série des Nuits (2004), en passant par Portes rouges (1955), Passage vert (1967), Microchromie, gris puissance(6) (1977), Triptyque Mic. Pietra Bianca (1988), ou encore Libérer la lumière 3 à 6 (2002). Au total, on trouvera un étalage de couleurs vibrantes et de lumière, d'émotion et de recherche picturale, un superbe tour d'horizon axé sur le plaisir de revoir des chefs-d'?uvre ou de découvrir des pièces magistrales jamais présentées au public d'ici.

- Fernand Leduc

Né à Montréal en 1916, Fernand Leduc est reconnu de manière unanime comme une figure dominante de l'histoire de la peinture abstraite au Québec. Cosignataire du manifeste Refus global en 1948 et président fondateur de l'Association des artistes non figuratifs de Montréal en 1956, il reçoit le prestigieux prix Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal en 1978 et le prix Paul-Émile-Borduas, la plus haute distinction remise par le gouvernement du Québec, en 1988. Maître de la couleur et de la lumière, pédagogue et théoricien, son influence demeure encore aujourd'hui déterminante sur le travail de plusieurs peintres actuels qui explorent à différents niveaux le rapport entre la couleur et sa révélation en une qualité de lumière émergente et qui poursuivent la même expérience d'ordre poétique.

- Le catalogue

La publication qui accompagne l'exposition propose des textes de Michel Martin, conservateur de l'art contemporain de 1950 à 2000 et commissaire de l'exposition, de Line Ouellet, directrice des expositions et de l'éducation, de René Viau, critique d'art, de même qu'une préface de John R. Porter, directeur général du Musée national des beaux-arts du Québec. Le graphisme a été réalisé par Associés libres. L'ouvrage est disponible à la Boutique du Musée national des beaux-arts du Québec et dans plusieurs librairies au coût de 39,95 $.

- Les crédits

L'exposition est une présentation de ALCOA.

Direction du projet : Line Ouellet, directrice des expositions et de l'éducation. Commissariat : Michel Martin, conservateur de l'art contemporain (1950 à 2000). Design : Guillaume Lord. Graphisme de la salle : Tabasco Communications.

-%SU: CLT

-%RE: 1,37


Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 10:26 et diffusé par :