Le Lézard
Classé dans : Santé, Sports et loisir
Sujet : Politiques

Pour la sécurité des enfants sur le chemin de l'école



MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 10 oct. 2017) -

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

Les parents de l'école Marguerite-Bourgeoys assistés de leur avocat Me Julius Grey et avec le soutien du député Jean-François Roberge, porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'éducation, ont renouvelé leur demande de suspension immédiate du processus d'approbation et d'ouverture de jour du site d'injection supervisée (ci-après 'SIS') intitulé Spectre de Rue et situé au 1276-1280, rue Ontario Est, dans le centre-sud à Montréal.

Cette suspension à effet immédiat a pour objet de remédier à l'oubli de prise en compte par la Direction de la santé publique, le CIUSSS et l'organisme Spectre de rue inc. des populations scolaires fréquentant le corridor scolaire existant passant devant la porte du site, ainsi que des écoles avoisinantes, dont l'école primaire Marguerite-Bourgeoys.

Cette suspension doit permettre une réelle concertation entre les parties concernées afin de trouver des solutions viables et acceptables en vue d'offrir un nouveau service aux UDI dans le quartier sans mettre en cause la sécurité de tous, dont celle des enfants. « Nous sommes en faveur des sites d'injection supervisée mais pas imposés n'importe où sans tenir aucun compte des autres communautés vulnérables » affirme Christelle Perrine, présidente de l'école. 

Les motifs de leur demande de suspension demeurent principalement la proximité scolaire et absence de concertation.

La proximité scolaire n'a jamais été intégrée au projet 

Spectre de rue est situé sur un corridor scolaire, à 200 mètres de l'école primaire Marguerite-Bourgeoys (214 élèves en 2016-2017), à 700 mètres de l'école primaire Garneau (300 élèves en 2016-2017) et à un kilomètre de l'école secondaire Pierre-Dupuy (305 élèves en 2016-2017), ainsi qu'à 150 mètres de l'Association Sportive et Communautaire du Centre-Sud (2 400 membres de moins de 17 ans en 2016) ;

Ce corridor scolaire est utilisé par un grand nombre d'enfants, souvent sans accompagnement adulte ;

Les heures d'ouverture prévues de Spectre de Rue, de 8h30 à 18h, assurent que les scolaires qui utilisent le corridor scolaire seront en contact avec les UDI à l'entrée et à la sortie de l'école, tous les jours ;

Les autres SIS de Montréal ont adapté leurs horaires et/ou leur localisation géographique afin d'éviter les problématiques liés à la jeunesse (Dopamine a décidé d'offrir le service le soir, de 20h à 1h, hors des heures d'ouverture des écoles et des garderies avoisinantes ; Cactus, qui était présent dans le quartier Ville-Marie depuis 1989, a dû être relocalisé trois blocs plus loin pour des raisons de sécurité lorsque la création d'un SIS a augmenté la demande pour leurs services).

Tous sont convaincus qu'un SIS au 1276-1280 Rue Ontario Est est contre-indiqué. La problématique est réelle et les possibles conséquences néfastes d'un tel choix d'emplacement méritent une révision avant de considérer l'approbation de Spectre de Rue. « La proximité scolaire du site est contre-indiquée et son emplacement mérite d'être révisé pour la sécurité des enfants » renchérit Me Julius Grey, avocat des parents de l'école.

L'absence de consultation et l'imposition d'un projet pensé en dehors de la réalité et de la dynamique du quartier

La dernière consultation publique en lien avec le projet de SIS remonte à 2011 et n'était pas spécifique au site de Spectre de Rue, mais à l'échelle de Montréal sur la question générale d'un projet de création de site(s) d'injection supervisée. Lors de cette consultation, de sérieuses réserves avaient été exprimées quant à la question de la proximité scolaire de Spectre de Rue par les autorités scolaires. Ce courrier de la Commissaire scolaire demandant des balises claires vis-à-vis de la jeunesse et ciblant particulièrement la localisation actuelle de Spectre de rue sur le corridor scolaire n'a jamais reçu ni accusé de réception, ni réponse. 

À la lecture de ce qui précède, la nécessité de relocaliser le site dans un endroit qui n'est pas à une telle proximité d'un milieu scolaire est évidente. Si cela s'avère impossible, les parents demeurent ouverts à toutes autres mesures qui ressortiront d'un processus de consultation compréhensif, permettant d'assurer le succès du SIS sans mettre en danger la sécurité publique, en particulier celle des mineurs qui constituent une population particulièrement vulnérable.

L'acceptabilité sociale du projet de SIS est la clé de son succès. Cette acceptabilité n'est pas établie aujourd'hui.

« En permettant aux résidents du quartier, et particulièrement aux parents, d'exprimer leurs réserves et leurs craintes et en les faisant participer à l'élaboration d'un projet intégrant certaines de leurs pistes d'acceptation, leur appui est assuré. Une concertation réussie conduit à un vivre-ensemble d'autant plus garanti » concluent les parents de l'école du Centre-Sud.

Facebook: https://www.facebook.com/PasSurMaRoute/

Twitter: https://twitter.com/PasSurMaRoute

Site Internet: http://passurmaroute.com

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/sortie_ecole_16h_19sept2017.jpg


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:45
La Nation Nishnawbe Aski et les gouvernements de l'Ontario et du Canada peaufinent un plan de travail visant à transformer la prestation des soins de santé dans 49 collectivités des Premières Nations du Nord de l'Ontario TIMMINS, ON, le 17 nov....

à 16:52
MONTRÉAL, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Cette année encore, les Shriners de Karnak et l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada participeront à la frénésie du Défilé du Père Noël, ce samedi 18 novembre. Les Shriners de Karnak font partie du paysage...

à 16:30
MONTRÉAL, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Les 20 et 21 novembre prochains, au Palais des congrès de Montréal, se déroulera le congrès de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) qui aura comme thème « Profession infirmière. Profession...

à 15:53
ROUYN-NORANDA, QC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La nouvelle entité FADOQ - Abitibi-Témiscamingue a officiellement vu le jour le 14 novembre, à l'Hôtel Noranda, à Rouyn-Noranda. C'est Rolande Lemire, du Club Arc-en-ciel...

à 15:47
QUÉBEC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Dans la foulée du dépôt du projet de loi visant à encadrer le cannabis au Québec, notre gouvernement rappelle que c'est le gouvernement fédéral qui s'est engagé à légaliser le cannabis au plus tard le 1er...

à 15:39
QUÉBEC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - À la suite d'un événement survenu à Val-Bélair cette nuit, certaines affirmations erronées ont circulé quant au délai d'intervention des services préhospitaliers d'urgence. Le ministre de la Santé et des...




Communiqué envoyé le 10 octobre 2017 à 11:33 et diffusé par :