Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Nouvelles - Monde du travail, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Loi sur le courtage immobilier : Le gouvernement rate une belle occasion de mieux protéger le public



L'ÎLE-DES-SOEURS, QC, le 6 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et les 13 000 courtiers immobiliers de la province accueillent avec certaines réserves les modifications proposées hier par le ministre des Finances du Québec dans le cadre du projet de loi sur l'encadrement du secteur financier, qui comprend la révision de la Loi sur le courtage immobilier (LCI).

« En refusant de reconnaître que le service-conseil fait partie intégrante de la définition d'une opération de courtage, le ministre maintient une différence de traitement - deux poids, deux mesures - entre les courtiers immobiliers dûment encadrés et les coachs immobiliers », explique Patrick Juanéda, président de la Fédération des chambres immobilières du Québec. « Par conséquent, il rate une belle occasion de mieux protéger le public. »

Cette décision du gouvernement est qualifiée d'étonnante par la FCIQ, surtout étant donné que les coachs immobiliers sont encadrés dans la plupart des provinces canadiennes. En effet, les entreprises d'assistance aux vendeurs qui embauchent des coachs doivent s'assurer qu'ils sont titulaires de permis en courtage immobilier. Étrangement, le gouvernement du Québec refuse de les soumettre aux mêmes règles.  

« Contrairement aux courtiers immobiliers, les coachs immobiliers ne sont pas réglementés, n'adhèrent pas à un code de déontologie professionnelle et ne peuvent être tenus responsables d'une faute, d'un manquement professionnel ou d'un mauvais conseil dans le cadre de leurs fonctions », ajoute M. Juanéda. « Ils s'improvisent courtiers immobiliers, sans détenir de permis de pratique, sans souscrire d'assurance professionnelle et sans cotiser à un fonds d'indemnisation qui protège les consommateurs en cas de pépin. »

La FCIQ procède actuellement à une analyse plus approfondie des amendements proposés. Elle poursuivra ses discussions avec le gouvernement dans le but de défendre les intérêts des courtiers immobiliers et espère que ses revendications seront entendues afin que le public soit mieux protégé.

 

SOURCE Fédération des chambres immobilières du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:00
Morneau Shepell a publié le numéro de décembre 2017 de Nouvelles et opinions, son bulletin mensuel consacré à de nombreux sujets, notamment les nouvelles règles de capitalisation des déficits de solvabilité en Ontario; la possible élimination des...

à 08:00
De plus en plus de personnes issues de l'industrie privée des soins de santé occupent des postes d'administrateurs au sein du réseau de la santé et des services sociaux. C'est ce que démontre une étude menée par la Fédération de la santé et des...

à 08:00
Financeit, chef de file en matière de solutions de paiement au point de vente, a annoncé aujourd'hui la conclusion d'une négociation portant sur un investissement avec son actionnaire Goldman Sachs. Cet investissement...

à 08:00
L'Association des optométristes du Québec (AOQ) rejette catégoriquement l'offre dérisoire du gouvernement du Québec déposée le 12 décembre. Cette offre répond, 10 mois plus tard, aux demandes de juste rémunération de l'AOQ déposées le 13 février...

à 07:36
À partir de janvier 2018, FOEX passera totalement à des indices de prix nets PIX pour la pâte à papier afin de fournir des indices plus solides et pertinents sur le marché de la pâte et du papier en Chine. Conjointement, elle mettra fin à ses anciens...

à 07:33
FODY Food Co. («?FODY?»), chef de file nord-américain de la fabrication, du développement et de la commercialisation de produits réduits FODMAP pour les millions de personnes souffrant du syndrome de côlon irritable (SCI), a annoncé aujourd'hui la...




Communiqué envoyé le 6 octobre 2017 à 08:32 et diffusé par :