Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Nouvelles - Monde du travail, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Loi sur le courtage immobilier : Le gouvernement rate une belle occasion de mieux protéger le public



L'ÎLE-DES-SOEURS, QC, le 6 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et les 13 000 courtiers immobiliers de la province accueillent avec certaines réserves les modifications proposées hier par le ministre des Finances du Québec dans le cadre du projet de loi sur l'encadrement du secteur financier, qui comprend la révision de la Loi sur le courtage immobilier (LCI).

« En refusant de reconnaître que le service-conseil fait partie intégrante de la définition d'une opération de courtage, le ministre maintient une différence de traitement - deux poids, deux mesures - entre les courtiers immobiliers dûment encadrés et les coachs immobiliers », explique Patrick Juanéda, président de la Fédération des chambres immobilières du Québec. « Par conséquent, il rate une belle occasion de mieux protéger le public. »

Cette décision du gouvernement est qualifiée d'étonnante par la FCIQ, surtout étant donné que les coachs immobiliers sont encadrés dans la plupart des provinces canadiennes. En effet, les entreprises d'assistance aux vendeurs qui embauchent des coachs doivent s'assurer qu'ils sont titulaires de permis en courtage immobilier. Étrangement, le gouvernement du Québec refuse de les soumettre aux mêmes règles.  

« Contrairement aux courtiers immobiliers, les coachs immobiliers ne sont pas réglementés, n'adhèrent pas à un code de déontologie professionnelle et ne peuvent être tenus responsables d'une faute, d'un manquement professionnel ou d'un mauvais conseil dans le cadre de leurs fonctions », ajoute M. Juanéda. « Ils s'improvisent courtiers immobiliers, sans détenir de permis de pratique, sans souscrire d'assurance professionnelle et sans cotiser à un fonds d'indemnisation qui protège les consommateurs en cas de pépin. »

La FCIQ procède actuellement à une analyse plus approfondie des amendements proposés. Elle poursuivra ses discussions avec le gouvernement dans le but de défendre les intérêts des courtiers immobiliers et espère que ses revendications seront entendues afin que le public soit mieux protégé.

 

SOURCE Fédération des chambres immobilières du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:30
Les membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se feront voir et entendre le 26 février prochain à Montréal lors du déjeuner-causerie du ministre de la Santé, M. Gaétan Barrette. Les 17 000 membres de...

à 14:08
La Legion Lager, brassée par Whitewater Brewing Company, sera officiellement lancée lors d'un événement spécial qui aura lieu ce weekend en Colombie-Britannique   Quoi : lancement de la Legion Lager, dans le cadre...

à 13:45
Le gouvernement du Québec est fier d'attribuer une aide financière de plus de 324 000 $ au Club Lac Sainte-Marie pour l'appuyer dans la réalisation de son projet d'amélioration du système d'enneigement à la station de ski Mont Sainte-Marie. C'est...

à 06:00
La députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mme Stéphanie Vallée, au nom de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet, invite les...

23 fév 2018
La rencontre hivernale de la National Governors Association (NGA), à laquelle assiste plus d'une quarantaine de gouverneurs et de chefs de gouvernement, a présentement lieu à Washington D.C. Le premier ministre du Québec a profité de cette occasion...

23 fév 2018
Aujourd'hui, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean?Yves Duclos, et la ministre de la Santé, l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ont annoncé la nomination d'une nouvelle présidente et de quatre nouveaux...




Communiqué envoyé le 6 octobre 2017 à 08:32 et diffusé par :