Le Lézard
Sujets : Religion, Politique intérieure

Projet de loi 62 - Le gouvernement rejette la dernière chance d'obtenir un consensus québécois



QUÉBEC, le 5 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La porte-parole de l'opposition officielle en matière de laïcité, Agnès Maltais, déplore que le gouvernement Couillard ait encore une fois refusé d'adhérer au consensus québécois concernant la laïcité de l'État.


EN BREF


« Aujourd'hui, nos règles parlementaires offraient au gouvernement Couillard une ultime occasion d'adhérer au consensus québécois en matière de laïcité. Même s'ils visaient à traduire ce consensus dans le projet de loi, nos derniers amendements ont tous été rejetés par l'ensemble des députés libéraux; cela écarte définitivement toute possibilité d'unité sur la question », déplore Agnès Maltais.

Voici les amendements que proposait le Parti Québécois :

« Le gouvernement imposera donc sa solution aux Québécois, au lieu d'entendre leurs préoccupations. Ajoutons que son refus d'inscrire clairement le principe de la laïcité de l'État dans nos lois envoie le signal que l'État devra se soumettre à tous les préceptes religieux. Autrement dit, le projet de loi ne protège nullement l'État de l'influence des religions, un principe pourtant cher aux Québécois et aux Québécoises », a conclu Agnès Maltais.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois




Communiqué envoyé le 5 octobre 2017 à 16:53 et diffusé par :