Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Politique intérieure, Enjeux environnementaux, Plaidoyer (politique)

Énergie Est - « Une manche de gagnée, mais la partie n'est pas terminée » - Manon Massé



QUÉBEC, le 5 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La députée de Saint-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, s'est réjouie de l'abandon du projet Énergie Est par TransCanada. Un projet écologiquement et économiquement insensé que Québec solidaire dénonce vigoureusement depuis des années.

« Pour nous, l'abandon de ce projet est d'abord et avant tout une victoire citoyenne de ceux et celles qui se sont mobilisés des années durant pour démontrer le cul-de-sac d'Énergie Est et les risques associés. Cela ne doit pas faire oublier la mollesse de nos dirigeants à Ottawa et à Québec qui n'ont pas pris le leadership contre ce projet et ont laissé la population mener la bataille », explique la porte-parole solidaire.

Québec solidaire s'est toujours opposé à Énergie Est et a été longtemps le seul parti politique à le faire. Pour le parti écologiste, ce projet d'un autre siècle était inacceptable et faisait courir beaucoup trop de risques pour l'environnement, mais aussi pour l'économie du Québec.

Manon Massé félicite tous les groupes citoyens impliqués dans cette lutte en rappelant du même souffle qu'il y a encore plusieurs projets d'hydrocarbures dans les cartons au Québec, notamment en Gaspésie.

« C'est une manche de gagnée, mais la partie n'est pas terminée pour sortir le Québec du pétrole. Il faut maintenant concentrer notre énergie pour protéger la Gaspésie. La fracturation hydraulique ne doit pas pouvoir se réaliser. Les citoyens et les citoyennes veulent un BAPE et c'est la moindre des choses que le gouvernement du Québec réponde positivement à cette demande légitime », réclame-t-elle.

Québec solidaire propose que le développement économique se fasse à l'avenir dans une optique de développement durable et éthique.

« Il faut délaisser la vieille économie et faire entrer le Québec dans une économie du 21e siècle. Investir des milliards dans les projets d'hydrocarbures, souvent avec l'argent de nos institutions publiques, n'est pas un bon choix économique. Le développement durable et écologique est la voie à suivre », rappelle Mme Massé.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:01
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, accompagnée du député de Huntingdon et ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement...

à 10:30
Fondaction salue le partenariat prometteur entre le fonds Inlandsis, un fonds de financement québécois soutenant des projets de réduction de gaz à effet de serre (GES) par contrat carbone, et le groupe international Camco, basé au Colorado, qui...

à 10:00
Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports accorde une aide financière de 610 905 $, provenant du Fonds vert, à Navigation Madeleine inc., filiale de la Coopérative de transport maritime et aérien...

à 07:00
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, en compagnie de la députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse), Mme Karine...

à 07:00
Espace pour la vie invite les représentants des médias au 21e Rendez-vous horticole qui se déroulera du 25 au 27 mai au Jardin botanique de Montréal. Abordé cette année sous le thème du jardin pour les pollinisateurs, le Rendez-vous...

24 mai 2018
La protection et la restauration de l'environnement sont des priorités essentielles pour le gouvernement du Canada, qui fournit les ressources à cette fin dans le cadre du Plan de protection des océans pour veiller à ce que nos côtes et nos océans...




Communiqué envoyé le 5 octobre 2017 à 12:18 et diffusé par :