Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Gouvernement européen, Affaires étrangères, Sécurité publique

ECCHR : les expulsions effectuées par l'Espagne aux frontières extérieures de l'UE violent la Convention européenne des droits de l'homme



BERLIN et STRASBOURG, France, October 4, 2017 /PRNewswire/ --

Les autorités espagnoles expulsent systématiquement, et souvent violemment, les réfugiés et migrants à la frontière avec le Maroc. Cette pratique de longue date de refoulement aux frontières extérieures de l'Union européenne (UE) est illégale. Les expulsions automatiques violent la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH), comme l'a statué la Cour européenne des droits de l'homme (ECtHR) aujourd'hui à Strasbourg.

Le jugement a été rendu suite à deux plaintes contre l'Espagne déposées à l'ECtHR en février 2015 par deux réfugiés du Mali et de la Côte d'Ivoire fondées sur l'initiative et l'expertise du Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l'homme (ECCHR). La décision du tribunal stipule que les pratiques de refoulement appliquées par l'Espagne à la frontière hispano-marocaine violent l'Article 4 du Protocole 4 (Interdiction des expulsions collectives) et l'Article 13 (Droit à un recours effectif) de la CEDH.

N.D. et N.T. (dont les noms sont rendus anonymes pour des raisons de protection) ont franchi la barrière frontalière à Melilla et sont entrés en Espagne le 13 août 2014. La garde civile espagnole les a arrêtés, afin de littéralement les « refouler » au Maroc immédiatement - sans qu'ils n'aient accès à une protection ou à des procédures légales.

Leurs plaintes sont soutenues par l'ECCHR en coopération avec Brot für die Welt, et ils sont représentés par les avocats collaborant avec l'ECCHR à Madrid et Hambourg. Dans le cadre d'autres procédures de l'ECtHR, l'ECCHR soutient les plaintes de réfugiés de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan contre leur expulsion illégale à proximité d'Idomeni à la frontière gréco-macédonienne.

« Le contentieux contre l'Espagne a un impact qui dépasse cette seule affaire. Il crée un précédent afin de faire valoir le droit fondamental du respect des droits des réfugiés et des migrants », a déclaré Wolfgang Kaleck, secrétaire général de l'ECCHR. « Le jugement de l'ECtHR précise que le régime frontalier de l'Espagne viole les droits de l'homme, parce que la Convention s'applique également aux frontières extérieures de l'UE. »

Gonzalo Boye, avocat collaborant avec l'ECCHR, a affirmé : « Le gouvernement espagnol, notamment le ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido, doit agir maintenant et abroger la loi sur la "Protection de la sécurité publique" ("Ley de protección de la seguridad ciudadana") ».

Contact :Tél. : +49(0)172-587-0087, E-mail : bermejo@ecchr.eu


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:44
L'apprentissage en entreprise ne se résume pas à cocher la case. Il s'agit de mobiliser les employés en mettant à leur disposition du contenu et des outils propres à les inciter à développer leurs compétences. À cette fin, knowblytm est fière...

à 14:03
La Ville de Longueuil met tout en oeuvre afin que les citoyens puissent continuer de se rafraîchir dans les bassins du territoire en toute sécurité pendant la période estivale. C'est dans cet esprit que la Ville de Longueuil souhaite poursuivre les...

à 14:00
Les gouvernements du Canada et du Québec reconnaissent le rôle clé que jouent les infrastructures culturelles dans le développement de communautés dynamiques et prospères. Le député fédéral de Pontiac, M. William Amos, et le député provincial de...

à 12:52
Hainan Airlines et BBC Global News ont conclu aujourd'hui une nouvelle entente majeure lors d'une cérémonie spéciale organisée au siège de la BBC à Londres pour célébrer leur partenariat. Yufei Wang, vice-président chez Hainan Airlines, chargé de...

à 09:54
Hainan Airlines et BBC Global News ont signé aujourd'hui un nouveau contrat important lors d'une cérémonie de signature organisée au siège de la BBC à Londres pour célébrer leur partenariat. Yufei Wang, vice-présidente de la stratégie de marque...

à 06:00
Le député fédéral de Pontiac, M. William Amos, - au nom du ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, l'honorable François-Philippe Champagne - et le député de Pontiac, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification...




Communiqué envoyé le 4 octobre 2017 à 09:22 et diffusé par :