Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Gouvernement européen, Affaires étrangères, Sécurité publique

ECCHR : les expulsions effectuées par l'Espagne aux frontières extérieures de l'UE violent la Convention européenne des droits de l'homme



BERLIN et STRASBOURG, France, October 4, 2017 /PRNewswire/ --

Les autorités espagnoles expulsent systématiquement, et souvent violemment, les réfugiés et migrants à la frontière avec le Maroc. Cette pratique de longue date de refoulement aux frontières extérieures de l'Union européenne (UE) est illégale. Les expulsions automatiques violent la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH), comme l'a statué la Cour européenne des droits de l'homme (ECtHR) aujourd'hui à Strasbourg.

Le jugement a été rendu suite à deux plaintes contre l'Espagne déposées à l'ECtHR en février 2015 par deux réfugiés du Mali et de la Côte d'Ivoire fondées sur l'initiative et l'expertise du Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l'homme (ECCHR). La décision du tribunal stipule que les pratiques de refoulement appliquées par l'Espagne à la frontière hispano-marocaine violent l'Article 4 du Protocole 4 (Interdiction des expulsions collectives) et l'Article 13 (Droit à un recours effectif) de la CEDH.

N.D. et N.T. (dont les noms sont rendus anonymes pour des raisons de protection) ont franchi la barrière frontalière à Melilla et sont entrés en Espagne le 13 août 2014. La garde civile espagnole les a arrêtés, afin de littéralement les « refouler » au Maroc immédiatement - sans qu'ils n'aient accès à une protection ou à des procédures légales.

Leurs plaintes sont soutenues par l'ECCHR en coopération avec Brot für die Welt, et ils sont représentés par les avocats collaborant avec l'ECCHR à Madrid et Hambourg. Dans le cadre d'autres procédures de l'ECtHR, l'ECCHR soutient les plaintes de réfugiés de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan contre leur expulsion illégale à proximité d'Idomeni à la frontière gréco-macédonienne.

« Le contentieux contre l'Espagne a un impact qui dépasse cette seule affaire. Il crée un précédent afin de faire valoir le droit fondamental du respect des droits des réfugiés et des migrants », a déclaré Wolfgang Kaleck, secrétaire général de l'ECCHR. « Le jugement de l'ECtHR précise que le régime frontalier de l'Espagne viole les droits de l'homme, parce que la Convention s'applique également aux frontières extérieures de l'UE. »

Gonzalo Boye, avocat collaborant avec l'ECCHR, a affirmé : « Le gouvernement espagnol, notamment le ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido, doit agir maintenant et abroger la loi sur la "Protection de la sécurité publique" ("Ley de protección de la seguridad ciudadana") ».

Contact :Tél. : +49(0)172-587-0087, E-mail : bermejo@ecchr.eu


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 déc 2017
Éco Entreprises Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal sont fiers de présenter un sac réutilisable, fait de matière recyclée, recyclable en fin de vie et produit localement conçu dans le cadre d'un concours lancé le 22 avril dernier. Cet...

17 déc 2017
Les médias sont invités à se joindre à Stéphane Bertrand, chef de la direction, Les Serres Stéphane Bertrand Inc., et à Adam Greenblatt, gestionnaire de la marque pour Canopy Growth Corporation au Québec, alors qu'ils feront une annonce importante...

17 déc 2017
Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles?de?la?Madeleine, M. Pierre Moreau, a annoncé aujourd'hui que le Gouvernement du Québec, par l'entremise...

17 déc 2017
Le SEFPO représentant le personnel scolaire des CAAT et l'équipe de négociation des collèges ont participé à la médiation qui s'est déroulée du 14 décembre au 16 décembre. Après la médiation, une session d'arbitrage a eu lieu le samedi 16 décembre....

16 déc 2017
Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec vous invitent à une conférence de presse concernant le développement du numérique dans la MRC de Brome-Missisquoi en Montérégie.   Date : Le lundi 18 décembre 2017 Heure : 9 h 30...

16 déc 2017
Les représentants et représentantes des médias sont prié.es de noter que le député de Mercier, Amir Khadir, sera présent au grand rassemblement contre l'esclavage en Libye qui se tiendra ce samedi, à midi, au parc Toussaint Louverture à Montréal....




Communiqué envoyé le 4 octobre 2017 à 09:22 et diffusé par :