Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux

SC Johnson accélère le pas pour atteindre l'objectif « zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement »



À l'horizon 2021, les usines de fabrication de SC Johnson n'enverront plus aucun déchet issu de la production dans les sites d'enfouissement

RACINE, Wisconsin, 4 octobre 2017 /PRNewswire/ -- SC Johnson s'apprête à faire dans la plupart de ses sites de production ce qui semble impossible dans beaucoup de foyers : ne rien jeter. L'entreprise a annoncé ce jour qu'elle avait pris de l'avance sur son objectif d'envoyer zéro déchet de production dans les sites d'enfouissement, à partir de ses usines, qui était prévu en 2021. Déjà, plus de 65 pour cent des établissements de SC Johnson se sont distingués en réussissant à n'envoyer aucun déchet de production vers les sites d'enfouissement.

SC Johnson

Cette année, le site de Djeddah, en Arabie saoudite, est devenu l'un des six sites de production de SC Johnson à obtenir le statut « zéro déchet de production envoyé aux sites d'enfouissement ». Les sites de production de l'entreprise à Toluca (Mexique), Ho Chi Minh (Vietnam), Rosslyn (Afrique du Sud), Kiev (Ukraine) et Nairobi (Kenya), sont allés encore plus loin en 2017 et ont atteint le statut « zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement », en ne produisant absolument aucun déchet, même à partir de leurs sites de restauration ou de leurs bureaux. 

« Notre cheminement vers le "zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement" fait partie de notre engagement continu en tant que leaders en matière de durabilité et au service du bien commun », a déclaré Fisk Johnson, président-directeur général de SC Johnson. « Je suis fier du travail acharné mené par le personnel de SC Johnson dans nos sites de production à travers le monde, qui s'est mobilisé pour contribuer à la protection de l'environnement pour les générations futures, même dans des conditions difficiles. »

SC Johnson s'est engagé pour que ses sites de production n'acheminent plus aucun déchet vers les sites d'enfouissement avant 2021. Il y a cinq ans, cinq des sites de SC Johnson respectaient déjà le « zéro déchet de production envoyé aux sites d'enfouissement ». Aujourd'hui, 17 sites de SC Johnson sont « zéro déchet de production envoyé aux sites d'enfouissement » et 14 autres sont « zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement ».

Pour réussir cet objectif, une grande ingéniosité est nécessaire, de la part du personnel de SC Johnson, dans des pays où le recyclage débute à peine ou n'existe pas du tout. Sur certains sites, les déchets alimentaires servent à obtenir du compost destiné à l'aménagement paysager ; dans d'autres sites, les eaux usées sont traitées et utilisées comme engrais dans les parcs et espaces naturels

Nous pouvons citer l'exemple de Nairobi, au Kenya, où les gens n'ont pas l'habitude de trier les déchets, car le recyclage et les infrastructures nécessaires n'y ont pas été développés. Le personnel du site a été formé au tri des déchets dans des bacs au marquage spécial et a été informé des avantages de la gestion des déchets. Désormais, le site est « zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement ».

SC Johnson recherche tous les moyens possibles pour éliminer les déchets qui devraient normalement être envoyés aux sites d'enfouissement et suit une approche raisonnée et ciblée qui comprend la réutilisation, le recyclage industriel, le traitement des eaux usées sur place et le compostage. Cependant, lorsque ces options ne sont pas disponibles, l'incinération ou la combustion des déchets est envisagée, et une grande partie de l'énergie thermique de ce processus est récupérée. Sur le long terme, l'incinération peut avoir moins d'impact environnemental que la mise en décharge, plus particulièrement dans des pays où il n'existe pas de règlementation pour les sites d'enfouissement et si le méthane produit dans les sites d'enfouissement ne peut pas être contrôlé ou utilisé en tant qu'énergie.

« Lorsque l'on examine les décharges en dehors des pays industrialisés, nous pouvons être préoccupés par la gestion de ces sites d'enfouissement », a dit Kelly M. Semrau, vice-présidente principale des affaires générales, des communications et du développement durable chez SC Johnson. « Lorsque nous n'avons pas encore trouvé de moyen d'éliminer ou de réacheminer les déchets, l'incinération fournit un meilleur contrôle et une meilleure technologie que le risque à long terme de mise en décharge. »

Les entreprises définissent souvent le « zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement » de différentes façons. Pour SC Johnson, « zéro, c'est zéro », et l'entreprise suit également une définition stricte pour le « zéro déchet envoyé aux sites d'enfouissement ». L'entreprise doit s'assurer que les différents sites ne contiennent aucun déchet destiné à la mise en décharge pendant une période déterminée. Cela signifie également que le traitement des déchets urbains ne contribue à l'objectif de zéro déchet que si ces déchets sont dirigés vers le compostage ou la conversion du méthane. Des exceptions sont le risque biologique, médical ou certains déchets dangereux, qui représentent une infirme partie de l'ensemble des déchets mondiaux. Les lois locales peuvent exiger une élimination spéciale de ces déchets, y compris en site d'enfouissement.

Certaines entreprises peuvent prétendre au « zéro déchet » en y apposant un astérisque et une note en bas de page, indiquant qu'elles pourraient autoriser qu'un petit pourcentage de déchets ordinaires parte en décharge, alors qu'il aurait pu être traité autrement. Ce n'est pas le cas chez SC Johnson.

La plupart des progrès ont été rendus possibles grâce au personnel de SC Johnson, qui a adopté une mentalité de « zéro déchet en enfouissement » qui fait désormais partie de la culture de l'entreprise. Les sites de production à travers le monde ont créé des « équipes vertes », qui se concentrent sur l'élimination, la réutilisation ou le recyclage des déchets destinés à l'enfouissement.

À propos de SC Johnson
SC Johnson est une entreprise familiale qui se consacre à la création de produits innovants et de qualité, en faisant preuve d'excellence professionnelle et d'un engagement à long terme en faveur de l'environnement et des communautés dans lesquelles elle est présente. Basée aux États-Unis, l'entreprise fait partie des principaux fabricants mondiaux de produits d'entretien ménager et de produits de rangement, d'assainissement de l'air, d'insecticides et d'entretien pour chaussures, ainsi que de produits à usage professionnel. Elle commercialise des marques célèbres comme GLADE®, KIWI®, OFF!®, PLEDGE®, RAID®, SCRUBBING BUBBLES®, SHOUT®, WINDEX® et ZIPLOC®, aux États-Unis et ailleurs, ainsi que des marques commercialisées en dehors des États-Unis, parmi lesquelles AUTAN®, TANA®, BAMA®, BAYGON®, BRISE®, KABIKILLER®, KLEAR®, MR MUSCLE® et RIDSECT®. Créée il y a 131 ans, cette entreprise génère 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires, emploie environ 13 000 personnes à travers le monde et vend ses produits pratiquement dans tous les pays. www.scjohnson.com

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20161209/447680LOGO


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:36
OTTAWA, le 20 nov. 2017 /CNW/ - « La décision du Nebraska aujourd'hui d'approuver le permis pour l'oléoduc Keystone XL créera de bons emplois dans la classe moyenne des deux côtés de la frontière canado-américaine. « Notre gouvernement a toujours...

à 09:53
Le lieu de l'événement a été mis à jour. OTTAWA, le 17 nov. 2017 /CNW/ - Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, et le très honorable Brian Mulroney...

à 07:00
GATINEAU, QC, le 20 nov. 2017 /CNW/ - Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a pris la tête d'une délégation importante et productive à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) de...

à 07:00
OTTAWA, le 17 nov. 2017 /CNW/ - Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, et le très honorable Brian Mulroney prononceront des allocutions de bienvenue lors du...

à 06:00
L'Aperçu de l'hiver 2017-2018 de MétéoMédia passe en revue les conditions à travers le pays OAKVILLE, ON, le 20 nov. 2017 /CNW/ - Les marathons de pelletage, de constructions de forts, de belles glissades sur les bancs de neige, et les pare-brise...

17 nov 2017
QUÉBEC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La 23e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) visant à faire avancer la mise en oeuvre de l'accord de Paris, a pris fin aujourd'hui à Bonn, en...




Communiqué envoyé le 4 octobre 2017 à 08:56 et diffusé par :