Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière
Sujet : Politique intérieure

Fusion de Pétrolia et de l'entreprise albertaine Pieridae - « Le Québec ne veut pas du modèle albertain » - Manon Massé



MONTRÉAL, le 3 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, profite de la tenue de l'assemblée des actionnaires de Pétrolia aujourd'hui à Montréal, où est officialisée la fusion avec l'entreprise de Calgary Pieridae, spécialisée dans la liquéfaction du gaz naturel permettant la production de pétrole de sables bitumineux, pour rappeler que ce mariage fait craindre le pire.

« Investissement Québec, un des principaux outils économiques de l'État, est actionnaire de Pétrolia. Celle-ci a aussi reçu des millions en compensation du gouvernement Couillard lors de l'annulation du contrat pour Anticosti. L'argent public servira donc à faciliter la consolidation des affaires entre l'Alberta et le Québec dans le secteur des énergies fossiles et hydrocarbures ? L'argent du pétrole sale de l'ouest permettra de mieux forer la Gaspésie où Pétrolia concentre ses activités? Non merci! », s'indigne la députée qui s'est rendue en Gaspésie il y a trois semaines pour manifester son appui aux citoyennes et citoyens préoccupés par ces enjeux.

Mme Massé est grandement préoccupée par les intentions de ce nouveau joueur. « Cette nouvelle entité sera dopée par l'argent du pétrole sale des sables bitumineux et on n'a toujours pas d'information concernant ses intentions. Les Gaspésiens et Gaspésiennes ont le droit de savoir de quoi il en retourne. Pétrolia doit les prendre en compte. On sait que la compagnie n'a pas écarté le recours à la fracturation hydraulique pour certains de ses projets en Gaspésie, qu'adviendra-t-il de tout ça? », continue-t-elle.

La députée craint qu'avec cette fusion, l'exploitation des propriétés de Pétrolia soit grandement accélérée au Québec. « C'est du contraire dont on a besoin. On sait ce que l'exploitation des énergies fossiles a fait à l'Alberta. Est-ce que c'est ça que nous souhaitons pour le Québec et pour la Gaspésie? Les Québécois.es et les Gaspésien.nes, non. Le Parti libéral et ses amis des hydrocarbures, oui », termine Manon Massé.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

23 fév 2018
Les véhicules électriques, hybrides ou à carburant de remplacement émettent moins de gaz à effet de serre et, dans certains cas, permettent de réaliser d'importantes économies de carburant. Le Canada poursuit donc ses investissements stratégiques...

23 fév 2018
La société Schneider Electric, chef de file de la transformation numérique de la gestion de l'énergie et de l'automatisation, a été...

23 fév 2018
Schneider Electric, chef de file de la transformation numérique de la gestion de l'énergie et de l'automatisation, a été reconnue comme étant l'une des sociétés les plus éthiques au monde en 2018 par l'Institut Ethisphere®,...

23 fév 2018
La Ville de Lac-Mégantic et Hydro-Québec invitent les représentants des médias à une importante annonce qui portera sur le volet énergétique du développement du nouveau centre-ville de Lac-Mégantic.   Date : Le vendredi 23 février...

22 fév 2018
Le député de Burnaby-Nord-Seymour, M. Terry Beech, au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Jim Carr, fera une annonce en matière d'écotechnologies à l'Institut de technologie de la Colombie-Britannique. Un point de presse...

22 fév 2018
C'est toujours dans l'attente de la publication des orientations gouvernementales en aménagement du territoire (OGAT) et des règlements sur les hydrocarbures que les élu(e)s municipaux de la commission permanente sur l'énergie et les ressources...




Communiqué envoyé le 3 octobre 2017 à 16:45 et diffusé par :