Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujets : Prix et Récompenses, Sondages, Opinions et Recheches

Michael W. Young, un biologiste de la Rockefeller University, remporte le prix Nobel pour ses études avant-gardistes sur le rythme circadien



NEW YORK, 3 octobre 2017 /CNW/ - La Nobel Foundation de Stockholm, en Suède, annonce aujourd'hui que Michael W. Young, un biologiste de la Rockefeller University qui a découvert le mécanisme moléculaire du rythme circadien, lequel régit l'horloge biologique régulant le sommeil, le comportement alimentaire et le métabolisme, est le récipiendaire du prix Nobel de l'année en physiologie ou en médecine. Il partage le prix avec Jeffrey C. Hall et Michael Rosbash, de la Brandeis University.

Michael Young

Young a tiré parti de la génétique pour cerner les mutations qui perturbent la capacité de Drosophila melanogaster, la mouche à fruit, à moduler adéquatement son horloge interne en réponse à un milieu en évolution, pour ensuite réussir à définir ses mécanismes biochimiques. Il a été démontré que cette horloge propre à la mouche à fruit se trouve dans tout le règne animal et offre des connaissances approfondies sur la manière dont le cerveau traduit les indices environnementaux en un comportement altéré. Ses recherches ont une incidence sur la compréhension des troubles du sommeil chez l'humain, des mécanismes causant le décalage horaire, et des défis que pose le travail de nuit.

Le laboratoire de Young cherche actuellement à évaluer comment les activités rythmiques des gènes et des protéines sont établies dans les cellules provenant de patients atteints de troubles du sommeil et de dépression. Ces efforts ont entre autres permis de découvrir récemment une mutation courante qui ralentit l'horloge biologique chez l'humain. Les personnes présentant la variante « oiseau de nuit » de ce gène disposent d'un long cycle circadien, ce qui fait qu'elles ont de la difficulté à fonctionner selon un cycle normal de 24 heures.

« Je suis ravi que la Nobel Foundation ait choisi d'honorer Mike pour ses travaux avant-gardistes sur le rythme circadien », déclare Richard P. Lifton, président de la Rockefeller University. « Les découvertes attribuables à Mike et à ses collègues apportent des connaissances fondamentales sur les mécanismes moléculaires grâce auxquels le cerveau répond aux variables environnementales, ce qui représente une grande percée. Le prix Nobel se veut le summum de la distinction scientifique, et personne ne mérite autant de recevoir cette distinction que Mike. »

Young, qui est professeur « Richard and Jeanne Fisher » et chef du laboratoire de génétique, est le 25e scientifique affilié à la Rockefeller University à décrocher un prix Nobel. En plus de Young, cinq autres lauréats du prix Nobel sont actuellement membres de la faculté Rockefeller : Roderick MacKinnon (2003), Paul Nurse (2001), Paul Greengard (2000), Günter Blobel (1999) et Torsten Wiesel (1981).

Young a reçu son baccalauréat en biologie en 1971 à l'University of Texas à Austin avant d'obtenir son doctorat en génétique en 1975 au même endroit. Après avoir poursuivi des travaux postdoctoraux en biochimie à la faculté de médecine de la Stanford University, il a été nommé professeur adjoint à Rockefeller en 1978 dans le cadre du programme « Fellows » de la Rockefeller University. Young a été ensuite promu professeur agrégé en 1984 et professeur en 1988. En 2004, il a été nommé vice-président aux affaires universitaires de l'établissement d'enseignement et professeur « Richard and Jeanne Fisher ».

Young a été expert clinique au Howard Hughes Medical Institute de 1987 à 1996. Il est membre de la National Academy of Sciences et un membre honorifique de l'American Academy of Microbiology. Young a reçu le Shaw Prize de 2013 dans le domaine des sciences de la vie et de la médecine, le Wiley Prize de 2013 en sciences biomédicales, le Massry Prize de 2012, le prix Canada Gairdner de 2012, le Louisa Gross Horwitz Prize de 2011, et le Peter and Patricia Gruber Foundation Neuroscience Prize de 2009.

À propos de la Rockefeller University

La Rockefeller University est l'université de recherche de premier plan au monde dans le secteur biomédical. Elle se consacre à mener des travaux de recherche innovants de grande qualité afin d'améliorer la compréhension de la vie au profit de l'humanité. Notre campus de 14 acres à Manhattan abrite nos 82 laboratoires de recherche en neuroscience, en immunologie, en biochimie, en génomique et dans de nombreux autres domaines de travail, de même que notre collectivité regroupant 1 800 membres administratifs et auxiliaires, étudiants réguliers et postdoctoraux, techniciens et cliniciens. Notre approche unique envers la science a donné lieu à certaines des contributions les plus révolutionnaires et les plus transformatrices au monde dans les champs de la biologie et de la médecine. Au cours des 115 ans d'existence de l'établissement Rockefeller, 25 de nos scientifiques ont remporté un prix Nobel, alors que 22 ont reçu un prix Albert Lasker Medical Research, et 20 se sont vu remettre la National Medal of Science, la médaille qui constitue la plus haute distinction du domaine des sciences décernée par les États-Unis.

Contact médiatique : Katherine Fenz
kfenz@rockefeller.edu
+1 212-327-7900
www.rockefeller.edu

Photo - http://mma.prnewswire.com/media/565717/The_Rockefeller_University_Michael_Young_Nobel_Prize.jpg

 

SOURCE The Rockefeller University


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:44
La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) et le Syndicat des professionnelles et professionnels de l'Ouest de Montréal (SPPOM-CSQ), ont conclu jeudi le 14 décembre dernier une entente de principe à la...

à 09:37
Au lendemain du Forum sur les agressions et le harcèlement sexuels, le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) se désole de l'absence de mesures spécifiques pour le réseau québécois de la santé et des services sociaux, tout en appuyant...

à 09:21
C'est ce soir que les enfants hospitalisés, leurs familles, le personnel du CHU Sainte-Justine et les partenaires de la campagne ont pu célébrer l'illumination finale de la 10e édition du Grand sapin de Sainte-Justine. La grande chaîne de solidarité...

à 09:18
L'ESMO, la plus grande organisation professionnelle pour l'oncologie médicale, a publié un exposé de position sur les soins de soutien et palliatifs, attirant l'attention sur les disparités croissantes et changeantes entre les besoins des patients...

à 09:00
En cas d'approbation, burosumab serait le premier traitement modificateur de la maladie ciblé pour le XLH  Kyowa Hakko Kirin Co., Ltd. (Kyowa Hakko Kirin), Kyowa Kirin International PLC (Kyowa Kirin International) et Ultragenyx Pharmaceutical Inc. ,...

à 08:07
Le système de soins de santé public est une source de fierté à travers le pays. Notre gouvernement collabore avec les provinces et les territoires afin de renforcer le système de soins...




Communiqué envoyé le 3 octobre 2017 à 11:01 et diffusé par :