Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière, Exploitation pétrolière
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Vote sur l'offre finale et globale de l'employeur - Les travailleurs de CEZinc rejettent massivement la proposition patronale



SALABERRY-DE-VALLEYFIELD, QC, le 3 oct. 2017 /CNW Telbec/ - C'est avec une forte proportion de 97 % que les grévistes de la CEZinc ont rejeté hier soir en assemblée générale les dernières offres de l'employeur, alors que s'écoule le 8e mois de grève pour les 371 travailleurs de l'affinerie de zinc de Salaberry-de-Valleyfield.

« Après 8 mois de grève, le Fonds de revenu Noranda (le Fonds) a déposé à peu de chose près la même offre que celle qui nous a mené en grève. Les membres ont envoyé un message clair au conseil d'administration du Fonds : ça ne passait pas en février dernier, ce n'est pas parce qu'on a passé 8 mois dans la rue qu'on va l'accepter. Si les gestionnaires doutaient de la représentativité du comité de négociation, ils ont maintenant leur réponse. Les membres ne sont pas essoufflés, ils continuent à se tenir debout et ils réaffirment les mandats de leur comité de négociation », fait valoir le représentant syndical des Métallos, Luc Julien.

Ce dernier s'étonne de voir si peu de changement dans la proposition patronale. « On a offert des alternatives et on nous revient avec la même chose. C'est frustrant. Le conseil d'administration du Fonds de revenu Noranda et les représentants de Glencore doivent mettre de la pression sur les gestionnaires pour regarder les choses autrement. Nos membres étaient sérieux dans leur démarche en février lorsqu'ils sont sortis en grève, ils le sont tout autant aujourd'hui. Glencore et les administrateurs du Fonds doivent maintenant s'assurer que leurs propres négociateurs soient sérieux dans leur volonté d'en arriver à un règlement », conclut Luc Julien.

Les 371 travailleurs de l'entreprise CEZinc à Salaberry-de-Valleyfield, à l'ouest de Montréal, sont en grève depuis le 12 février dernier pour maintenir leurs conditions de travail et préserver leur régime de retraite, qui est pourtant en excellente santé financière. L'entreprise CEZinc est une propriété du Fonds dans lequel Glencore détient 25 % des parts.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Merci de noter que le porte-parole sera disponible aujourd'hui pour des entrevues téléphoniques entre 12 h et 12 h 30 ainsi qu'entre 15 h et 15 h 30.

 

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 avr 2018
Mines Agnico Eagle Limitée (« Agnico Eagle » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui qu'elle avait cédé 44 551 000 actions ordinaires de Belo Sun Mining Corp. (« Belo Sun ») dans le cadre d'une transaction organisée au préalable par l'intermédiaire...

20 avr 2018
Signe de l'important impact socio-économique de l'industrie minière pour le Québec, c'est avec beaucoup de fierté que l'Association minière du Québec (AMQ) a vu cinq de ses membres être honorés au prestigieux gala Les Mercuriades organisé par la...

20 avr 2018
Vision Lithium Inc. (la «Société» ou «VLI») est heureuse d'annoncer le début de son premier programme de forage sur sa propriété Sirmac Lithium détenue à 100% (la «Propriété Sirmac») et acquise de Nemaska Lithium Inc. («Nemaska»). La propriété...

20 avr 2018
NE PAS DISTRIBUER AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer qu'elle lance un placement privé d'obligations garanties et remboursables par...

19 avr 2018
Mines d'or Dynacor Inc. (Dynacor ou la Société) a le plaisir d'annoncer sa production mensuelle pour le mois de mars 2018.  En mars 2018, la Société a produit 6 876 onces d'or à son usine Veta Dorada, ce qui constitue la meilleure production...

19 avr 2018
Une centaine de jeunes militants syndicaux de la FTQ et de lockoutés d'ABI ont manifesté ce midi en distribuant des feuillets explicatifs sur le lock-out décrété par les multinationales Alcoa et Rio Tinto Alcan. La manifestation, qui se déroulait...




Communiqué envoyé le 3 octobre 2017 à 06:00 et diffusé par :