Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Femme, Plaidoyer (politique)

De nombreuses habitantes de l'Ontario n'effectuent toujours pas de dépistage du cancer du sein



Le pourcentage de femmes de 50 à 54 ans effectuant des dépistages du cancer du sein a diminué depuis 2013.

TORONTO, le 2 oct. 2017 /CNW/ - Le mois d'octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein. Action Cancer Ontario profite de cette occasion pour encourager les femmes âgées de 50 à 54 ans à parler à leur fournisseur de soins de santé des mammographies de dépistage régulières. 81 % des habitantes de l'Ontario ayant effectué une mammographie auprès du programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) en 2013 sont venues renouveler l'examen dans un délai de 30 mois (taux de rétention). Ce chiffre est en baisse par rapport à 2012, lorsque ce taux était de 83 %. Le taux de rétention est le plus faible parmi les femmes de 50 à 54 ans (77 %). Autrement dit, de nombreuses femmes pourraient bénéficier d'un dépistage régulier du cancer du sein et ne le font pas. 

En Ontario, le cancer du sein est la forme de cancer la plus courante parmi les femmes. On estime qu'en 2017, 10 100 habitantes de l'Ontario environ recevront un diagnostic de cancer du sein et qu'environ 1 900 femmes mourront de cette maladie. Sur une certaine période (environ 11 ans), cependant, parmi les femmes âgées de 50 à 69 ans, un décès est évité pour 721 femmes effectuant régulièrement des mammographies de dépistage. En Ontario, plus de deux millions de femmes de 50 à 74 ans sont admissibles à un dépistage auprès du PODCS.

« En Ontario, le cancer du sein est l'un des types de cancer dont le taux de survie est le plus élevé », indique la Dre Linda Rabeneck, vice-présidente de la prévention et de la lutte contre le cancer à Action Cancer Ontario. « Des études montrent que, chez les femmes de 50 à 74 ans, des mammographies régulières réduisent le risque de mourir d'un cancer du sein. Les mammographies de dépistage peuvent permettre de déceler un cancer du sein à un stade précoce, lorsqu'il est moins probable qu'il se soit propagé et que la probabilité de succès du traitement est plus élevée. »

Le PODCS offre des dépistages du cancer du sein de haute qualité à deux groupes de femmes dans toute la province de l'Ontario. Il recommande :

« Le dépistage régulier du cancer du sein est le meilleur moyen de découvrir la maladie à un stade précoce, et de réussir à la traiter », assure le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée. « Prévoyez vous faire dépister régulièrement pour accroître les chances d'établir un diagnostic précoce et d'assurer la réussite du traitement. »

Au mois de juillet 2016, plus de 1,7 million de femmes âgées de 50 à 74 ans avaient bénéficié d'une mammographie grâce au PODCS, pour un total de 6,8 millions de mammographies. Plus de 35 000 cas de cancer du sein ont été diagnostiqués. La plupart d'entre eux étaient à un stade précoce (c.-à-d. étaient petits et ne s'étaient pas propagés à d'autres zones du corps).

Parlez dès aujourd'hui à votre fournisseur de soins de santé des mammographies régulières de dépistage du cancer du sein. Pour plus de renseignements, rendez-vous au www.fr.cancercare.on.ca/bcam.

À propos d'Action Cancer Ontario :

Action Cancer Ontario fournit les connaissances dans le domaine de l'oncologie et les outils de prévention du cancer et de prise en charge des patients les plus récents aux professionnels, aux organismes et aux responsables des politiques du domaine de la santé. Pour cela, l'organisme recueille et analyse les données concernant les services d'oncologie, collecte les études et les observations publiées par la communauté scientifique et compile ces renseignements sous forme de lignes directrices et de normes. Par ailleurs, il observe et mesure les performances du réseau d'oncologie et supervise un modèle de financement et de gouvernance conditionnant le financement aux performances afin de responsabiliser les fournisseurs de soins de santé et de garantir la rentabilité des investissements dans le réseau.

Action Cancer Ontario implique les personnes atteintes d'un cancer et leurs familles dans l'élaboration, le fonctionnement et l'évaluation du réseau d'oncologie de l'Ontario et travaille à l'amélioration de ses performances en encourageant la qualité, la responsabilité, l'innovation et la rentabilité.

SOURCE Cancer Care Ontario


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l'honorable Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick, annonceront le lancement du projet pilote sur les aînés en santé au nom du gouvernement du Canada et du gouvernement du...

à 10:00
Aujourd'hui, MIM Software Inc., un grand éditeur mondial de logiciels d'imagerie médicale et de médecine nucléaire, a annoncé qu'il s'était associé à Spectrum Dynamics Medical (Israël) pour proposer MIM-SD, un logiciel sophistiqué de visualisation et...

23 jun 2018
Les résultats de CONFIRM, une étude en situation réelle de grande envergure comparant l'efficacité de Tresiba® (solution...

22 jun 2018
La Société canadienne du cancer estime que la nouvelle réglementation nationale sur l'emballage neutre des produits du tabac est la plus efficace au monde. La réglementation a été présentée aujourd'hui par la ministre de la Santé,...

22 jun 2018
Aujourd'hui, au cours des 78èmes sessions scientifiques de l'American Diabetes Association à Orlando, en Floride, Ascensia Diabetes Care a annoncé que Whisk, basée au Royaume-Uni, a été choisie en tant que vainqueur de l'Ascensia Diabetes Challenge,...

22 jun 2018
Emboîtant le pas au chef de l'APNQL, Ghislain Picard, et au maire de Kuujjuaq, Tunu Napartuk, le député de Mercier, Amir Khadir, demande au ministre de la Santé Gaétan Barrette de tirer sa révérence avant le déclenchement des élections générales du...




Communiqué envoyé le 2 octobre 2017 à 07:00 et diffusé par :