Le Lézard
Classé dans : Science et technologie
Sujet : Plaidoyer (politique)

Il faut accélérer l'examen de la politique culturelle



TORONTO, le 29 sept. 2017 /CNW/ - D'après Unifor, l'investissement que Netflix s'est engagé à faire dans les productions canadiennes est une bonne nouvelle pour l'industrie culturelle, mais il n'est pas suffisant pour s'assurer que les médias canadiens continuent à produire du contenu canadien.

« L'annonce des nouveaux engagements de Netflix à l'égard de l'industrie cinématographique canadienne fait du bien, mais il faut aller beaucoup plus loin, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Nous devons rapidement mettre en oeuvre des solutions à long terme pour nos industries de l'information et du divertissement, car leur public et leurs recettes publicitaires font la transition vers Internet. La France l'a fait, le Canada devrait le faire aussi. »

M. Dias s'est dit encouragé par l'augmentation du financement du Fonds des médias du Canada et a indiqué que le prochain président du CRTC, Ian Scott, jetterait un regard neuf sur les moyens à prendre pour s'adapter à l'explosion de la diffusion sur Internet, qui n'est actuellement pas assujettie aux règlements du CRTC à l'appui des émissions canadiennes de divertissement et d'information.

« Le dernier examen de la politique du CRTC, sous le gouvernement Harper, a fait fi de la menace posée par les diffuseurs en ligne américains, a précisé M. Dias.  La situation n'a fait qu'empirer. Il semble que le Ministère souhaite repenser la politique culturelle, mais l'examen de celle-ci traîne depuis 17 mois. Nous devons accélérer les choses. »

Selon M. Dias, l'absence d'un engagement plus ferme de Google ou de Facebook pour ce qui est d'investir dans l'industrie canadienne de l'information est décevante, et des mesures énergiques s'imposent pour aider l'industrie de la presse, qui est en grande difficulté. 

Dans un rapport de 2016, le Forum des politiques publiques recommandait une aide de 300 millions de dollars pour les journaux et, en juin 2017, l'organisation représentant les éditeurs de journaux a fait une proposition similaire à la ministre.

« Des journalistes sont mis à pied et la couverture de l'actualité décline parce que Google et Facebook empochent maintenant les recettes publicitaires, a ajouté M. Dias. Le gouvernement doit intervenir avant qu'il soit trop tard. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l'économie, dont près de 12 000 journalistes et travailleurs des médias à la télévision, dans la presse écrite et en ligne. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l'égalité et la justice sociale au Canada et à l'étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

SOURCE Le Syndicat Unifor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:18
L'IRIC est fier d'annoncer le financement de 12,8 millions de dollars accordé au projet « Interrogation et mise en oeuvre d'Omics pour la médecine de précision dans la leucémie myéloïde aiguë » porté par Guy Sauvageau (Institut de recherche en...

à 10:18
The Stars Group Inc. a annoncé aujourd'hui avoir conclu l'acquisition précédemment annoncée d'une participation supplémentaire de 18 % dans CrownBet Holdings Pty Limited, tandis que CrownBet a conclu avec succès son acquisition de William Hill...

à 09:35
Lexicon® Relocation, une filiale à part entière de The Suddath Companies, est heureuse d'annoncer qu'elle a acquis la société britannique Sterling Mobility. L'accord contraignant a été signé le 23 avril 2018, avec une clôture définitive prévue pour...

à 09:13
Lors de la Foire de Hanovre 2018 (HANNOVER MESSE), Huawei présente ses solutions innovantes et les meilleures pratiques pour la transformation industrielle numérique sous le thème «?Nouvelles TIC de pointe, relier les bits et les engrenages?»....

à 09:00
Chef de file dans la conception de simulateurs numériques en temps réel et d'essais avec matériel dans la boucle (HIL) pour les systèmes électriques, électromécaniques et électroniques de puissance, la société OPAL-RT TECHNOLOGIES est fière...

à 08:47
- Le laboratoire Smart Factory de Scania passe de nouvelles commandes pilotes portant sur le système RTLS  H&D Wireless AB, entreprise suédoise cotée sur le Nasdaq First North, reçoit de nouvelles commandes de la part de Scania. Le système pilote...




Communiqué envoyé le 29 septembre 2017 à 13:18 et diffusé par :