Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Politique intérieure, Enjeux environnementaux, Politique environnementale, Plaidoyer (politique)

Règlements sur les hydrocarbures - Le faux virage vert libéral



QUÉBEC, le 27 sept. 2017 /CNW Telbec/ - À l'instar de plusieurs citoyens québécois qui, ce matin en conférence de presse, ont manifesté leur inquiétude, le Parti Québécois demande le retrait pur et simple des règlements sur les hydrocarbures et leur réécriture complète. D'ailleurs, les porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie et de ressources naturelles, Sylvain Rochon, et d'environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, dénoncent l'imposture du gouvernement libéral et de la CAQ. « Le PLQ tente de nous faire croire qu'il prend un virage vert. Mais, comme la CAQ, ses gestes montrent qu'il se fiche des risques pour le climat, l'environnement et la santé publique », ont-ils déclaré.

EN BREF

Sylvain Rochon insiste : le Parti Québécois s'opposera à l'idée que le territoire du Québec, grâce à l'appui du PLQ et de la CAQ, soit entièrement ouvert à l'industrie pétrolière et gazière. « Le PLQ et la CAQ n'ont-ils retenu aucune leçon de la saga du gaz de schiste dans la vallée du Saint?Laurent? N'ont-ils pas saisi que l'acceptabilité sociale et la réduction de notre empreinte écologique sont incontournables? Pourquoi s'entêtent-ils à vouloir fracturer le Québec? », s'est?il demandé.

Quant à Sylvain Gaudreault, il souligne qu'un gouvernement du Parti Québécois n'aura qu'un principe en tête : défendre les intérêts de la population. « Si le PLQ et la CAQ veulent accommoder les compagnies pétrolières et gazières, le Parti Québécois, lui, fait un autre choix. La population s'oppose à la fracturation hydraulique ainsi qu'à tout autre procédé chimique similaire dans le sol. Elle s'inquiète, avec raison, des multiples risques que pose l'industrie des hydrocarbures pour l'eau potable, le climat et la santé publique », a?t?il soutenu.

Aux yeux des députés, le PLQ et la CAQ sont bien loin de répondre aux attentes des Québécois. « Les citoyens sont passés outre la vieille économie du XXe siècle; ils réclament une révolution énergétique qui créerait des emplois partout au Québec. Ils souhaitent qu'on transforme notre économie, qu'on innove et qu'on exporte le savoir-faire québécois », ont poursuivi les porte-parole.

L'économie verte, la transformation énergétique ainsi que la protection du climat et de l'environnement font partie du bagage politique du Parti Québécois. « Ces enjeux guideront nos propositions pour l'élection générale de 2018 », ont conclu les députés.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:56
Moins de deux semaines après sa création, le comité de modernisation de l'industrie de la récupération et du recyclage a déjà tenu deux séances de travail qui ont notamment servi à convenir des modalités d'un programme d'aide financière de 4,6 M$...

à 16:31
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a pris la décision de lever l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité dans le secteur de Labrieville (au sud du Réservoir Pipmuacan). Cette décision, prise en...

à 15:34
Le député de Madawaska-Restigouche, René Arseneault, au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé jeudi la réouverture officielle du bureau de Pêches et Océans de Kedgwick, au...

à 14:52
Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 880?951 $ à l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) pour la réalisation de cinq vitrines de démonstration dans le secteur pomicole. Le projet de l'IRDA vise à...

à 13:30
L'Union des municipalités du Québec (UMQ) et des représentants de plus d'une vingtaine d'organisations concernées par la problématique de la propagation et de la prolifération du myriophylle à épi, une plante exotique envahissante aussi surnommée...

à 07:30
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), présidée par M. Michel Germain qui est secondé par M. Pierre Renaud, commissaire, amorce la deuxième partie de l'audience publique sur le Projet d'usine de...




Communiqué envoyé le 27 septembre 2017 à 17:19 et diffusé par :