Le Lézard
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Politique commerciale

La décision d'imposer des droits compensatoires considérables à Bombardier : un manque de vision



TORONTO, le 26 sept. 2017 /CNW/ - La décision des États-Unis d'imposer des droits compensatoires préliminaires considérables sur les avions C Series de Bombardier est dépourvue de vision et met en péril l'industrie de l'aérospatiale en Amérique du Nord, d'après Unifor.

« La réalité, c'est qu'aucun pays ne peut avoir une industrie de l'aérospatiale viable sans l'intervention du gouvernement, a affirmé Jerry Dias, président national d'Unifor. Boeing le sait aussi bien que quiconque. Le gouvernement américain investit 50 milliards de dollars par année dans l'industrie de l'aérospatiale, et Boeing récolte une grande partie de ce montant. »

Aujourd'hui, les États-Unis a imposé des droits compensatoires préliminaires de 219,63 % en réponse à la plainte de Boeing selon laquelle Bombardier a pu vendre son nouvel avion C Series au rabais grâce à l'aide du gouvernement.

« Cette action cynique et dépourvue de vision de Boeing risque d'avoir des répercussions à long terme sur l'industrie dans les deux pays », a ajouté M. Dias.

M. Dias a pressé Boeing de retirer sa plainte, en prévenant l'entreprise qu'une guerre commerciale mettrait en péril l'industrie tant au Canada qu'aux États-Unis. D'ailleurs, le gouvernement canadien a déjà menacé Boeing de ne plus faire affaire avec lui.

« Dans les faits, les gouvernements investissent dans cette industrie parce qu'elle est une source d'emplois de qualité et apporte des innovations et des progrès technologiques qui retentissent sur toute l'économie, a expliqué M. Dias.

Nous encourageons le gouvernement fédéral à s'opposer aux droits compensatoires et à défendre son droit d'investir dans les industries de pointe qui offrent des débouchés intéressants aux générations futures. »

Lorsqu'il a rencontré les représentants de Boeing à Washington en septembre, M. Dias a exhorté l'entreprise à abandonner sa plainte. La semaine dernière, les travailleurs de l'usine de Downsview de Bombardier ont organisé un rassemblement pour demander eux aussi à Boeing de laisser tomber.

Bombardier, qui est l'un des plus principaux employeurs du Canada, emploie plus de 24 000 travailleurs et crée 40 000 emplois indirects chez ses fournisseurs. L'aérospatiale crée ou soutient près de 210 000 emplois à la grandeur du pays et contribue au PIB du Canada à hauteur de 28 milliards de dollars par année.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l'économie, dont plus de 10 000 dans l'aérospatiale. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l'égalité et la justice sociale au Canada et à l'étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

SOURCE Le Syndicat Unifor




Communiqué envoyé le 26 septembre 2017 à 19:54 et diffusé par :