Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière

Résultats d'exploration positifs pour de multiples projets : le forage à Amaruq continue d'étendre les zones connues et de découvrir de nouvelles occurrences; prolongement de la minéralisation près de la mine de La India; accroissement de la longueur des zones minéralisées connues à El Barqueno et Barsele



Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

TORONTO, le 5 sep. 2017 /CNW/ - Mines Agnico Eagle Limitée (NYSE : AEM, TSX : AEM) (« Agnico Eagle » ou la « Société ») est heureuse de faire le point sur ses récentes activités d'exploration de 2017 dans le cadre du projet Amaruq situé au Nunavut, du projet Barsele en Suède ainsi que de la mine La India et du projet El Barqueno se trouvant au Mexique. Les faits saillants sont les suivants :

« Nos solides résultats d'exploitation ont généré un flux de trésorerie substantiel, qui nous a permis de soutenir un budget d'exploration robuste à la fois pour nos sites miniers et pour nos projets d'exploration et de mise en valeur de 2017. Nous continuons ainsi à faire de nouvelles découvertes et à étendre la minéralisation dans le cadre de multiples projets », a expliqué Sean Boyd, chef de la direction d'Agnico Eagle. « Nous pensons qu'il existe un bon potentiel d'étendre et d'améliorer les ressources minérales et les réserves minérales de bon nombre de nos principaux projets d'ici la fin de l'année 2017 », a ajouté M. Boyd.

Gisement satellite d'Amaruq - Zone V s'étendant en profondeur et à l'ouest; vecteur minéralisé de Whale Tail prolongé, programme de forage directionnel ciblant sous les ressources minérales actuelles; nouvel indice à Tugak découvert à 4,5 kilomètres à l'ouest de la fosse Whale Tail prévue; Zone I confirmée par un nouveau forage.

Agnico Eagle détient en propriété exclusive le gisement satellite Amaruq, situé à environ 50 kilomètres au nord-ouest de la mine Meadowbank. Amaruq se trouve sur une propriété de 116 717 hectares, près de la propriété de 77 411 hectares de Meadowbank. Une importante découverte d'or a été réalisée sur cette propriété en 2013 et les activités sont depuis lors centrées sur la mise en valeur de minéralisation satellite pour alimenter le broyeur de 11 000 tonnes par jour existant à Meadowbank.

Au 31 décembre 2016, le gisement Amaruq comprenait des ressources minérales indiquées à ciel ouvert de 2,1 millions d'onces d'or (16,9 millions de tonnes titrant 3,88 g/t d'or), des ressources minérales présumées à ciel ouvert de 763 000 onces d'or (4,9 millions de tonnes titrant 4,81 g/t d'or) et des ressources minérales présumées souterraines de 1,4 million d'onces d'or (6,8 millions de tonnes titrant 6,22 g/t d'or).

En février 2017, le conseil d'administration de la Société a approuvé le projet de mise en valeur de la propriété Amaruq sous réserve de l'obtention des permis nécessaires.

La première phase du programme de forage prévu de 22 millions de dollars et de 75 000 mètres a commencé début février 2017; fin juillet, 352 trous (65 600 mètres) avaient été forés. Le programme de forage de conversion dans les zones IVR et Whale Tail s'est terminé fin mai. Depuis, le forage s'est concentré sur le prolongement de la Zone V vers l'est, l'ouest et en profondeur ainsi que sur le prolongement du gisement Whale Tail en profondeur. De plus, le forage se poursuit à plusieurs cibles régionales au nord et à l'ouest de Mammoth Lake, telles qu'au nouvel indice Tugak, qui se trouve à plus de quatre kilomètres à l'ouest des ressources minérales actuelles. Les résultats d'exploration continuent d'étendre la minéralisation sous la mine à ciel ouvert prévue de Whale Tail et celle proposée de la Zone V, s'accompagnant d'un succès continu en profondeur dans les deux dépôts. Plusieurs récents trous au nord de la Zone V ont recoupé la Zone I, découverte en 2013 démontrant la continuité de la minéralisation au-delà des intersections de forage précédentes.

La deuxième phase du programme de forage à Amaruq de 2017 a déjà commencé. Elle cible les extensions des dépôts de Whale Tail et de la Zone V et évalue la continuité de la nouvelle structure Tugak.

Les récents intervalles de forage les plus significatifs du projet sont présentés dans le tableau suivant et l'emplacement des collets de forage est indiqué sur la carte géologique locale du projet Amaruq. Les points de percée sont présentés sur la coupe longitudinale composée du projet Amaruq. Tous les intervalles pour le projet Amaruq indiquent des teneurs non plafonnées et plafonnées sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des récents forages d'exploration du gisement Whale Tail (WT), des zones I et V et de l'indice Tugak, au projet Amaruq

Trou de forage

Zone

De

(mètres)

À

(mètres)

Profondeur

du point milieu

sous la

surface

(mètres)

Épaisseur

réelle estimative

(mètres)

Teneur en or

(g/t)

(non plafonnée)

Teneur en or

(g/t)

(plafonnée)*

AMQ17-1345

WT

275,0

312,6

257

35,3

6,9

6,9

AMQ17-1355

Zone V

395,3

399,1

349

3,8

5,2

5,2

 et

Zone V

503,8

507,2

442

2,9

11,3

11,3

AMQ17-1366

WT

379,7

428,1

340

24,2

7,6

7,6

 incluant


419,3

428,0

357

4,4

17,7

17,5

AMQ17-1397

Zone V

103,0

109,1

76

5,3

4,8

4,8

AMQ17-1418

Zone V

327,8

372,5

273

38,7

40,0

8,6

 incluant


327,8

332,2

257

4,1

70,7

8,1

 incluant


339,0

342,3

265

2,9

174,5

11,4

 incluant


351,8

355,0

275

2,8

81,6

23,1

 incluant


361,7

372,5

286

8,8

58,9

21,4

AMQ17-1426

Zone V

78,0

83,0

77

3,5

24,8

24,8

 et

Zone V

170,5

177,0

168

5,0

7,4

7,4

AMQ17-1433D

WT

702,5

710,8

596

4,8

6,4

6,4

 et

WT

728,1

757,0

624

16,6

3,9

3,9

 incluant


730,5

736,5

617

3,4

7,2

7,2

 incluant


744,0

749,2

627

3,0

6,1

6,1

AMQ17-1437

Zone V

50,0

53,5

40

2,8

8,0

8,0

AMQ17-1447

Tugak

318,7

324,0

259

2,8

3,0

3,0

AMQ17-1455

Zone I

142,3

154,0

139

8,3

4,9

4,9

AMQ17-1457

Zone I

174,0

185,1

166

7,8

3,9

3,9

AMQ17-1469

Tugak

10,7

26,3

14

10,0

2,5

2,5

 incluant


10,7

17,7

11

4,5

3,9

3,9

AMQ17-1475

Zone V

647,2

657,5

610

9,0

8,5

8,5

AMQ17-1477

Tugak

117,0

121,0

100

3,6

3,3

3,3


*

Les trous du gisement Whale Tail font l'objet d'un facteur de plafonnement de 80 g/t d'or. Les trous du gisement IVR (dont ceux des zones I et V) font l'objet d'un facteur de plafonnement de 60 g/t d'or. Les teneurs aurifères de l'indice Tugak ne sont pas plafonnées.

 

[Projet Amaruq - Carte géologique locale]

[Projet Amaruq - Coupe longitudinale composée]

Zone V

La Zone V se compose d'une série de structures parallèles comportant des filons de quartz de direction nord-est, qui plongent légèrement vers le sud-est depuis leur origine près de la surface. De récents résultats de forage ont augmenté la profondeur de 70 mètres supplémentaires pour atteindre 610 mètres de profondeur localement. La Zone V demeure ouverte en profondeur.

Quelques nouveaux trous de forages importants à l'est de la fosse de la Zone V proposée ont recoupé la minéralisation à l'extérieur et sous le tracé de la fosse. Immédiatement à l'est du tracé prévu de la fosse, le trou AMQ17-1418 a recoupé la minéralisation sur plusieurs intervalles rapprochés; le trou a recoupé 8,6 g/t d'or sur 38,7 mètres à 273 mètres de profondeur, y compris une veine de quartz fortement minéralisée recoupant 21,4 g/t d'or sur 8,8 mètres à 286 mètres de profondeur. À environ 200 mètres au sud-est de là, le trou AMQ17-1475, constituant l'intersection de forage la plus profonde jusqu'à présent de la Zone V, a recoupé 8,5 g/t d'or sur 9,0 mètres à 610 mètres de profondeur. Cette intersection représente une avancée en aval-pendage de 170 mètres vers le sud-est (et une descente de 70 mètres en profondeur verticale) dans la structure minéralisée la plus basse connue de la Zone V.

Situé à 120 mètres au nord-ouest du tracé proposé de la fosse de la Zone V, le trou AMQ17-1455 a recoupé la Zone I en direction longitudinale et à 70 mètres à l'ouest des intersections précédentes, avec des résultats de 4,9 g/t d'or sur 8,3 mètres à 139 mètres de profondeur. À environ 170 mètres au nord-est, le trou AMQ17-1457 a recoupé le même type de minéralisation, avec des résultats de 3,9 g/t d'or sur 7,8 mètres à 166 m de profondeur. Ce secteur a très peu été exploré par forage jusqu'à présent. La Zone I demeure ouverte vers l'ouest.

Le forage a continué de suivre l'extension vers l'ouest de la Zone V, jusqu'à 300 mètres à l'ouest du tracé proposé de la fosse de la Zone V. Le trou AMQ17-1426 a rencontré deux intervalles aurifères distincts, de 24,8 g/t d'or sur 3,5 mètres à 77 mètres de profondeur et 7,4 g/t d'or sur 5,0 mètres à 168 mètres de profondeur. Les structures de la Zone V demeurent ouvertes vers l'ouest et en profondeur. Dans un secteur n'ayant pas été foré auparavant, à 500 mètres à l'ouest du trou AMQ17-1426, le trou AMQ17-1437 a recoupé 8,0 g/t d'or sur 2,8 mètres à 40 mètres de profondeur. La relation de cette intersection avec la Zone V sera évaluée de façon plus approfondie.

Whale Tail

Le forage de conversion terminé en juin a confirmé la robustesse de la minéralisation au sein du principal vecteur minéralisé du gisement Whale Tail. Le trou AMQ17-1366, par exemple, a recoupé 7,6 g/t d'or sur 24,2 mètres à 340 mètres de profondeur. La deuxième phase du programme de forage de cette année ciblera un prolongement en profondeur de ce vecteur minéralisé à teneur plus élevée.

Un programme de forage directionnel est en cours pour déterminer si les unités géologiques favorables contenant la minéralisation aurifère continuent en profondeur sous le gisement Whale Tail, incluant des branches forées à partir de deux trous principaux jusqu'à présent, pour atteindre des cibles spécifiques à la recherche des roches hôtes favorables. Le trou AMQ17-1433D est une branche forée à environ 680 mètres de profondeur; les résultats préliminaires indiquent de multiples intersections, telles que 6,4 g/t d'or sur 4,8 mètres à 596 mètres de profondeur et 7,2 g/t d'or sur 3,4 mètres à 617 mètres de profondeur.

Jusqu'ici, le gisement Whale Tail a été défini sur une longueur d'au moins 2,3 kilomètres et il se prolonge depuis la surface jusqu'à une profondeur de 732 mètres. Il demeure ouvert en profondeur et latéralement.

Indice Tugak

Le forage exploratoire à l'ouest de Mammoth Lake a rencontré ce que la Société interprète comme étant un environnement géologique favorable à la minéralisation, comprenant des roches sédimentaires flanquées de deux couches ultramafiques, géologiquement similaires au contexte du gisement Whale Tail. Situées à environ 4,5 kilomètres à l'ouest de la limite occidentale du tracé prévu de la fosse de Whale Tail, l'indice Tugak nouvellement découvert présente des résultats encourageants. Le trou AMQ17-1469 a recoupé 2,5 g/t d'or sur 10,0 mètres près de la surface, dont 3,9 g/t d'or sur 4,5 mètres. Environ 300 mètres au nord-ouest, le trou AMQ17-1477 a recoupé 3,3 g/t d'or sur 3,6 mètres à 100 mètres de profondeur. Davantage de travaux sont nécessaires à l'indice Tugak pour en déterminer la forme et l'étendue ainsi que la relation avec les gisements Whale Tail et IVR.

Activités futures

Des résultats supplémentaires de forages d'exploration sont attendus au cours de la deuxième phase du programme de 2017. L'exploration régionale continuera à l'aide de deux foreuses dans le secteur de Mammoth Lake. D'autres secteurs d'intérêt plus proches des ressources minérales seront investigués à l'aide de quatre foreuses, afin notamment d'explorer près de la surface à l'ouest du gisement IVR et d'évaluer les parties profondes de la Zone V et de Whale Tail.

Une somme d'environ 78 millions de dollars est consacrée aux dépenses en immobilisations à Amaruq en 2017, principalement pour la route d'exploration toutes-saisons récemment terminée, la réalisation d'études techniques supplémentaires et l'approvisionnement en matériaux et en équipement.

Le 20 août 2017, la route d'exploration de 64 kilomètres à partir de Meadowbank a atteint le camp d'Amaruq, deux semaines avant l'échéance prévue, tout en respectant le budget. Le permis relatif à la rampe d'exploration d'Amaruq a été obtenu et les travaux de planification sont en cours; la construction de la rampe d'exploration devrait commencer début 2018.

Le 15 juin 2017, la Société et la Kivalliq Inuit Association ont signé l'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits (« ERAI ») relativement au projet Whale Tail. L'ERAI de Whale Tail porte sur la protection des valeurs, de la culture et de la langue des Inuits et leur procure un accès amélioré à des occasions d'emploi, de formation et d'affaires. De plus, l'ERAI contient des mesures de mise en oeuvre et de surveillance, afin de veiller à la réalisation de ces objectifs.

Agnico Eagle collabore étroitement avec la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions (« CNER ») et l'Office des eaux du Nunavut (OEN) dans le cadre du processus d'autorisation conjoint de Whale Tail. La CNER et l'OEN ont coordonné la revue technique de la demande qui est en cours; des réunions techniques et une conférence préparatoire à l'audience ont eu lieu à Baker Lake du 27 avril au 2 mai 2017. L'audience publique finale est prévue en septembre 2017; l'équipe responsable de l'obtention des permis collabore avec les autorités fédérales et territoriales afin de résoudre les questions en suspens avant cette audience. Les activités d'obtention de permis pour la fosse Whale Tail se déroulent selon le calendrier; la réception des permis est prévue d'ici le troisième trimestre de 2018.

La Société anticipe débuter ses activités d'extraction à ciel ouvert au gisement Whale Tail au troisième trimestre de 2019. D'autres gisements satellites, comme la Zone V, sont en cours d'évaluation pour une mise en valeur future et nécessiteront des permis supplémentaires. La fosse prévue de Whale Tail s'étend actuellement à une profondeur d'environ 250 mètres et pourrait faire l'objet d'éventuels prolongements.

Pour obtenir de plus amples détails sur le projet, veuillez consulter les communiqués publiés par la Société le 15 février 2017 et le 26 juillet 2017.

Projet Barsele - Prolongement sur 400 mètres du système minéralisé

Le 11 juin 2015, Agnico Eagle a acquis une participation de 55 % du projet Barsele en Suède. La Société peut obtenir une participation additionnelle de 15 % de ce projet en réalisant une étude de préfaisabilité. La Société est l'opérateur du projet. On sait que la propriété Barsele comprend une minéralisation aurifère encaissée dans des intrusions (les zones Central, Avan et Skiråsen). La propriété renferme également une minéralisation de sulfures massifs volcanogènes (SMV) polymétalliques riches en or (la zone Norra). Les zones Central, Avan et Skiråsen sont maintenant interprétées comme faisant partie du même système minéralisé se prolongeant sur une longueur d'environ 3 kilomètres.

En 2016, Agnico Eagle a terminé son estimation des ressources minérales initiales au projet Barsele; ce qui lui a permis de délimiter des ressources minérales présumées (sur la base d'une propriété détenue à 100%) de 1,2 million d'onces (21,7 millions de tonnes titrant 1,72 g/t d'or). Les plus récents résultats des forages à Barsele ont été présentés dans le communiqué de la Société daté du 26 octobre 2016.

Les forages réalisés à Barsele de janvier à juillet 2017 ont totalisé 28 511 mètres répartis dans 56 trous. Le tableau ci-dessous présente les récents intervalles les plus significatifs de ce programme; les coordonnées des collets de forage sont présentées dans un tableau en annexe du présent communiqué et l'emplacement des collets est présenté dans la carte géologique régionale du projet Barsele. Tous les intervalles signalés pour le projet Barsele indiquent des teneurs aurifères plafonnées sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des récents forages d'exploration et de confirmation au projet Barsele

Trou de forage

Emplacement

De

(mètres)

À

(mètres)

Profondeur

du point milieu

sous la

surface

(mètres)

Épaisseur

réelle estimative

(mètres)

Teneur en or

(g/t)

(non plafonnée)

Teneur en or

(g/t)

(plafonnée)*

AVA16-022

Avan

66,8

109,0

65

30,0

2,03

2,03

 incluant**


91,5

94,0

65

2,0

2,87

2,87

AVA16-024

Avan

22,0

36,0

20

10,0

1,01

1,01

AVA17-001

Avan

223,0

237,0

205

6,6

5,11

5,11

AVA17-004***

Avan

69,0

72,0

50

2,0

5,46

5,46

AVA17-010

Avan

371,0

378,0

320

3,7

9,70

9,47

CNT16-011

Central

351,0

374,0

275

11,5

7,90

5,36

CNT16-032

Central

463,0

555,0

390

62,0

1,63

1,63

CNT17-006

Central

340,0

365,0

265

16,6

5,34

5,34

CNT17-012

Central

362,0

381,8

265

14,5

5,07

3,49

 et

Central

507,0

529,0

390

14,8

2,51

1,74

SKI16-002

Skiråsen

857,0

882,0

695

13,0

2,15

2,15

SKI16-015

Skiråsen

362,0

369,0

290

3,7

3,65

3,65

 et

Skiråsen

383,0

414,0

315

16,5

2,29

2,29

SKI17-003

Skiråsen

517,0

567,0

445

29,7

3,10

1,75

 incluant


555,0

567,0

460

7,2

5,36

4,65


*

Une teneur plafonnée à 20 g/t d'or est utilisée pour les trous au projet Barsele.

**

Le trou AVA16-022 a recoupé une veine polymétallique titrant 2,87 g/t d'or, 286,4 g/t d'argent, 2,67 % de plomb et 0,62 % de zinc sur une épaisseur réelle estimative de 2,0 mètres à 65 mètres sous la surface.

***

Le trou AVA17-004 a recoupé une zone polymétallique titrant 5,46 g/t d'or, 384,5 g/t d'argent, 1,93 % de plomb et 2,39 % de zinc sur une épaisseur réelle estimative de 2,0 mètres à 50 mètres sous la surface.

 

[Projet Barsele - Carte géologique régionale]

En 2017, le programme d'exploration se concentre sur le prolongement des ressources minérales latéralement et en profondeur, testant l'intervalle séparant la zone Central et la zone Avan et évaluant certaines cibles SMV.

De récentes intersections à teneur aurifère élevée démontrent que le secteur entre les zones Central et Avan est minéralisé. De nouvelles intersections peu profondes dans la zone Avan et des intersections profondes dans la zone Skiråsen indiquent que le système est ouvert au nord-ouest et au sud-est ainsi qu'en profondeur. Le système minéralisé actuellement connu s'étend sur environ 3,0 kilomètres latéralement et a été constaté depuis la surface jusqu'à environ 700 mètres de profondeur localement. Il s'agit d'un accroissement de la longueur d'environ 400 mètres, principalement vers le nord-ouest.

Dans la zone Avan, le trou AVA16-024 a été foré pour confirmer le forage précédent; il a recoupé 1,01 g/t d'or sur 10,0 mètres à 20 mètres de profondeur. Cette intersection prolonge la longueur de la zone Avan de 375 mètres vers le nord-ouest. Également dans le nord-ouest, le trou de forage de conversion AVA17-001 a recoupé 5,11 g/t d'or sur 6,6 mètres à 205 mètres de profondeur. Le trou d'expansion AVA17-010 a recoupé une zone à teneur élevée titrant 9,47 g/t d'or sur 3,7 mètres à 320 mètres de profondeur. Ces trous confirment que la zone Avan se poursuit vers le nord-ouest et demeure ouverte dans cette direction.

Le trou de forage de conversion AVA17-004 a recoupé une zone de veine de quartz polymétallique titrant 5,46  g/t d'or, 384,5 g/t d'argent, 1,93 % de plomb et 2,39 % de zinc sur 2,0 mètres à 50 mètres de profondeur, près d'une zone de cisaillement. Cette intersection est similaire à la zone polymétallique recoupée à 100 mètres au sud-ouest du trou AVA16-022, où une intersection titrait 2,87 g/t d'or, 286,4 g/t d'argent, 2,67 % de plomb et 0,62 % de zinc sur 2,0 mètres à 65 mètres de profondeur. La Société pense que ces deux intersections peuvent indiquer un système SMV riche en or au sein de la zone Avan.

À l'extrémité sud-est de la zone Central, le trou de forage de conversion CNT16-032 a recoupé 1,63 g/t d'or sur 62,0 mètres à 390 mètres de profondeur. Le trou de forage de conversion CNT17-012 foré entre les zone Central et Skiråsen a recoupé 3,49 g/t d'or sur 14,5 mètres à 265 mètres de profondeur. Cela indique qu'il est possible que les zones Central et Skiråsen soient reliées dans l'intervalle de 100 mètres de large qui les sépare.

Entre les zones Central et Avan, le trou d'exploration CNT17-006 a intersecté deux filons : 5,34 g/t d'or sur 16,6 mètres à 265 mètres de profondeur, suivi par une intersection à plus faible teneur de 1,74 g/t d'or sur 14,8 mètres à 390 mètres de profondeur. L'intersection supérieure à teneur élevée se trouve à environ 90 mètres à l'est du filon à teneur élevée qu'a croisé le trou CNT16-011 : 5,36 g/t d'or sur 11,5 mètres à 275 mètres de profondeur.

Dans la zone Skiråsen, le trou de forage de conversion SKI16-015 a révélé de multiples intersections d'or entre 165 et 591 mètres de profondeur, notamment 3,65 g/t d'or sur 3,7 mètres à 290 mètres de profondeur et 2,29 g/t d'or sur 16,5 mètres à 315 mètres de profondeur. Ce trou a également croisé une minéralisation anormale de zinc entre 771 et 790 mètres de profondeur, titrant entre 0,10 % et 2,8 % de zinc.

Le trou d'expansion SKI16-002 a été prolongé pour atteindre une longueur totale de 899 mètres. Ce trou a révélé 2,15 g/t d'or sur 13,0 mètres à 695 mètres de profondeur; ce qui est l'intersection la plus profonde pour l'instant pour le projet Barsele. Cette intersection démontre que la minéralisation aurifère se poursuit en profondeur et que le système est toujours ouvert en aval-pendage vers les sud-est.

Le plan pour le reste de l'année à Barsele est de poursuivre le forage d'expansion et de conversion dans les zones Avan, Central et Skiråsen et de tester par forage des cibles régionales. Des tranchées supplémentaires sont prévues dans la zone Central ainsi qu'un échantillonnage régional de till de fond.

La India - Exploration concentrée sur l'expansion de la minéralisation près de la fosse et sur d'autres cibles situées près de la mine

La mine La India, dans l'état de Sonora, au Mexique, située à environ 70 km de la mine Pinos Altos de la Société, est entrée en production commerciale en février 2014.

Au cours de la première moitié de l'année, du forage de conversion a été réalisé dans la zone principale pour évaluer l'expansion potentielle des réserves minérales et des ressources minérales sous le tracé actuel de la fosse.

Au cours de cette période, des forages ont également été réalisés dans les zones voisines d'El Realito, de Chipriona, de Cerro de Oro et d'El Cochi, lesquels ont fourni des résultats encourageants. Le forage dans ces secteurs a pour but d'évaluer le potentiel d'augmentation des réserves et des ressources minérales à proximité des zones minières actuelles. D'autres activités d'exploration sont prévues dans ces secteurs pour le deuxième semestre de 2017.

L'exploration sur le site minier de la propriété de La India entre janvier et juillet 2017 a inclus 19 790 mètres répartis dans 182 trous, sur un budget de 26 000 mètres pour 2017. L'exploration sur le site minier pour cette période a compris 4 962 mètres (45 trous) dans la zone principale, 9 750 mètres (78 trous) dans la zone El Realito, 3 878 mètres (45 tous) dans la zone El Cochi et 1 170 mètres (14 trous) dans la zone Cerro de Oro. De plus, l'exploration régionale sur la propriété La India au cours de cette période a inclus 2 292 mètres (9 trous) à Chipriona, dans le cadre du budget de 10 000 mètres réparti parmi diverses cibles satellites.

Le tableau ci-dessous présente une sélection de récents résultats de forages relatifs à la propriété La India; les coordonnées des collets de forage sont présentées dans un tableau en annexe du présent communiqué et l'emplacement des collets est présenté dans la carte de la propriété et de l'emplacement du secteur de La India. Tous les intervalles signalés pour la propriété minière La India indiquent des teneurs non plafonnées d'or et d'argent sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

D'autres forages sont prévus pour la deuxième moitié de 2017. Compte tenu des augmentations des réserves et des ressources minérales en 2016 et du succès du programme d'exploration en cours, la Société évalue différentes options d'emplacements pour la construction de tas de minerai additionnels permettant d'accroître la capacité de traitement par lixiviation.

Résultats des récents forages d'exploration à proximité de la mine La India

Trou de forage

Emplacement

De

(mètres)

À

(mètres)

Profondeur

du point milieu

sous la

surface

(mètres)

Épaisseur

réelle estimative

(mètres)

Teneur en or

(g/t)

(non plafonnée)

Teneur en argent

(g/t)

(non plafonnée)

INMRC16-2262

Main

80,0

118,0

102

37,7

0,88

1

INMRC17-2285

Main

10,0

37,0

24

24,8

1,15

<1

 incluant


29,0

34,0

32

4,7

1,97

<1

INMRC17-2287

Main

29,0

49,0

39

18,7

0,88

20

 incluant


37,0

43,0

40

5,2

1,52

41

INMRC17-2293

Main

83,0

128,0

106

39,0

0,71

6

 incluant


100,0

113,0

107

11,3

1,34

6

INMRC17-2303

Main

174,0

205,0

183

27,9

1,08

5

 incluant


185,0

199,0

190

12,6

1,76

7

INER16-001

Realito

56,0

65,9

54

9,7

1,53

102

 et

Realito

82,0

87,0

73

4,8

8,77

286

INER16-003

Realito

97,0

126,6

61

29,3

0,82

4

 incluant


115,5

120,0

64

4,2

1,50

4

INER16-008

Realito

79,0

85,1

75

5,8

1,21

3

 et

Realito

93,9

106,9

90

12,7

4,99

13

 incluant


98,3

105,9

92

7,3

9,50

36

INER16-010

Realito

4,3

22,0

14

15,2

1,58

8

 incluant


8,4

14,8

18

3,8

2,10

11

INER16-018

Realito

70,8

76,9

74

6,1

2,32

14

INER17-073

Realito

54,0

67,0

37

11,8

3,19

5

INEC17-001

Cochi

0,0

16,4

10

13,4

0,46

8

INEC17-022

Cochi

31,0

48,0

43

13,9

1,93

16

 incluant


32,0

38,0

37

4,6

3,00

41

 et

Cochi

88,0

122,0

126

28,4

1,18

4

 incluant


97,7

110,0

106

10,9

2,39

6

INEC17-029

Cochi

0,0

20,0

11

18,0

0,70

3

CHP17-001

Chipriona

0,0

74,0

64

51,8

0,28

57

 incluant


0,0

33,0

47

23,1

0,40

106

 incluant


8,0

17,0

44

6,3

0,58

157

CHP17-003

Chipriona

0,0

57,5

25

40,3

1,38

67

 incluant


30,0

57,5

40

19,3

2,47

112

 et

Chipriona

79,0

89,0

70

7,0

0,68

58

CHP17-006

Chipriona

54,0

95,6

51

29,1

0,24

61

 incluant


58,0

64,5

49

4,6

0,64

225

CHP17-007

Chipriona

7,5

38,5

16

21,7

0,35

119

 incluant


19,0

24,0

15

3,5

0,76

537


Les teneurs en or et en argent du secteur de La India ne sont pas plafonnées.

 

[Carte de la propriété et de l'emplacement du secteur de La India]

Principale zone de La India

Au cours du deuxième trimestre, des activités de forage de conversion et d'extension ont été menées dans la Zone Main de La India, afin d'évaluer le potentiel d'expansion des réserves minérales au sein du tracé actuel de la fosse et d'explorer les possibilités d'accroître les ressources minérales en dehors des limites de la fosse actuellement prévue.

Dans la zone principale, le forage a recoupé des intervalles encourageants à l'intérieur et à l'extérieur des limites existantes de la fosse. Le trou INMRC-17-2303, par exemple, a révélé 1,08 g/t d'or et 5 g/t d'argent sur 27,9 mètres à 183 mètres de profondeur (sous la limite de la fosse actuelle) au sein d'une minéralisation continue de minerai mixte de type sulfure-oxyde, offrant la possibilité d'étendre les ressources minérales. À l'intérieur de la fosse, le trou INMRC17-2293 a recoupé 0,71 g/t d'or et 6 g/t d'argent sur 39,0 mètres à 106 mètres de profondeur, dont 1,34 g/t d'or et 6 g/t d'argent sur 11,3 mètres.

Zones El Realito et El Cochi

Du forage d'exploration a été mené aux projets satellites El Realito et El Cochi, afin d'évaluer le potentiel d'augmenter les ressources minérales à proximité des activités d'exploitation minière existantes de La India, et a produit des résultats encourageants.

Dans la zone El Realito, se trouvant à environ 1,5 kilomètre à l'est des zones Nord et La India, l'exploration définit et prolonge la minéralisation sur le flanc nord-ouest de la colline Realito. Les résultats ci-dessous sont les premiers résultats d'exploration publiés par la Société pour le projet El Realito.

L'exploration commencée au début du premier trimestre 2017 s'est concentrée sur le forage de conversion dans la zone El Realito et l'expansion de la minéralisation connue. Les résultats du programme actuel semblent confirmer le modèle d'exploration de la Société suggérant que les corridors bréchiques subverticaux agissent comme conduits apportant la minéralisation d'or et d'argent dans les couches subhorizontales favorables. L'un des meilleurs résultats récents est le trou INER16-008 qui a recoupé 1,21 g/t d'or et 3 g/t d'argent sur 5,8 mètres à 75 mètres de profondeur et 4,99 g/t d'or et 13 g/t d'argent sur 12,7 mètres à 90 mètres de profondeur, y compris 9,50 g/t d'or et 36 g/t d'argent sur 7,3 mètres. Le trou INER16-018 a recoupé 2,32 g/t d'or et 14 g/t d'argent sur 6,1 mètres à 74 mètres de profondeur. De plus, le trou INER17-073 a recoupé 3,19 g/t d'or et 5 g/t d'argent sur 11,8 mètres à 37 mètres de profondeur.

Au début du deuxième trimestre, l'exploration a commencé dans le secteur El Cochi, situé dans la zone de 800 mètres de large entre la Zone Main et la Zone La India, à environ 2 kilomètres à l'ouest du secteur El Realito. Les résultats ci-dessous sont les premiers résultats d'exploration publiés par la Société pour le projet El Cochi.

Le forage récent s'est principalement concentré sur l'expansion des intervalles minéralisés décrits précédemment, ainsi que sur le ciblage d'intersections interprétées comme étant des corridors structuraux d'orientation nord-ouest et nord-est. Un exemple de minéralisation dans une brèche verticale liée à une faille a été observé dans le trou INEC17-022 qui recoupe 3,00 g/t d'or et 41 g/t d'argent sur 4,6 mètres à 37 mètres de profondeur ainsi que 2,39 g/t d'or et 6 g/t d'argent sur 10,9 mètres à 106 mètres de profondeur. À environ 300 mètres au nord-ouest, le trou INEC17-029 recoupe une minéralisation peu profonde encaissée dans une roche volcanique clastique (tuf lithique dacitique); le trou a recoupé 0,70 g/t d'or et 3 g/t d'argent sur 18,0 mètres à 11 mètres de profondeur.

La Société anticipe que ces résultats et d'autres forages exploratoires pourraient accroître significativement les ressources minérales près des fosses existantes de La India.

Zone Chipriona

La cible satellite Chipriona se trouve à environ un kilomètre au nord de La India. Agnico Eagle a acquis la propriété de Chipriona en décembre 2016. La minéralisation de Chipriona consiste en ce qui semble être des veines, filonnets et brèches à contrôle structural riches en or et en argent, comprenant une quantité significative de sulfures de zinc, plomb et cuivre. Un programme de forage au diamant a commencé à Chipriona au deuxième trimestre 2017. Les résultats d'analyse complets ont été reçus pour les sept premiers trous de forage; une sélection de résultats significatifs est incluse dans le présent communiqué.

Les résultats initiaux à Chipriona sont encourageants. Des activités de cartographie de surface et d'échantillonnage ont tracé le corridor structural et minéralisé de Chipriona sur une longueur nord-ouest d'au moins 2 000 mètres. Des échantillons de roches prélevés à la surface ont révélé des valeurs atteignant 36,80 g/t d'or et plus de 1 500 g/t d'argent.

Les neuf premiers trous de forage du programme ont confirmé la présence de minéralisation significative en or et argent sur 1 200 mètres du corridor et de la surface jusqu'à une profondeur de 150 mètres. Une minéralisation importante a été recoupée près de la surface sur des largeurs significatives, comme dans le cas du trou CHP17-003 ayant recoupé 2,47 g/t d'or et 112 g/t d'argent sur 19,3 mètres à 40 mètres de profondeur.

De plus, un potentiel d'exploration pour de la minéralisation à teneur inférieure a été confirmé par le trou de forage CHP17-001 qui a recoupé 0,58 g/t d'or et 157 g/t d'argent sur 6,3 mètres à 44 mètres de profondeur.

Le système minéralisé demeure ouvert latéralement et indique un important potentiel en profondeur; des structures minéralisées parallèles n'ont pas encore été évaluées. Le programme de forage teste actuellement les extensions du système minéralisé.

El Barqueno - Zone Azteca-Zapoteca prolongée de plus de 1 000 mètres dans le secteur Cuauhtémoc

Agnico Eagle est devenue détentrice à 100% du projet El Barqueno en novembre 2014. Cette propriété de 63 997 hectares est située dans le district minier aurifère et argentifère de Guachinango dans l'État de Jalisco, dans la région centre-ouest du Mexique, à environ 150 kilomètres à l'ouest de Guadalajara, la capitale de l'État. Les plus récents résultats d'exploration à El Barqueno ont été présentés dans le communiqué de la Société daté du 15 février 2017.

Le projet El Barqueno comprend un certain nombre de zones minéralisées connues ainsi que plusieurs cibles d'intérêt. Au 31 décembre 2016, le projet renfermait 301 100 onces d'or de ressources minérales indiquées (8,4 millions de tonnes titrant 1,11 g/t d'or) et 362 000 onces d'or de ressources minérales présumées (7,2 millions de tonnes titrant 1,56 g/t d'or). Les ressources minérales indiquées sont situées dans les zones Azteca-Zapoteca et Pena de Oro, tandis que les ressources minérales présumées sont situées dans ces deux zones ainsi que dans la zone Angostura, dans le secteur Olmeca (veine Socorro) et dans le gîte El Rayo.

De janvier à juillet 2017, 30 699 mètres de forage (91 trous) ont été réalisés en se concentrant sur l'extension de la zone Azteca-Zapoteca, ainsi que dans le secteur Tecolote.

Les teneurs en or et en argent des intervalles significatifs du secteur Cuauhtémoc récemment exploré sont présentées dans le tableau ci-dessous; les coordonnées des collets de forage sont présentées dans un tableau en annexe du présent communiqué. L'emplacement des collets de forage est indiqué sur la carte géologique locale du projet El Barqueno. Selon une interprétation géologique préliminaire qui sera mise à jour lorsque de nouvelles données provenant d'autres forages seront disponibles, tous les intervalles rapportés ici pour le projet El Barqueno présentent des teneurs plafonnées ou non plafonnées (selon la zone) sur des épaisseurs réelles estimatives.

Sélection de résultats des récents forages d'exploration au projet El Barqueno

Trou de forage

Zone

De

(mètres)

À

(mètres)

Profondeur

du point milieu

sous la

surface

(mètres)

Épaisseur

réelle estimative

(mètres)

Teneur en or

(g/t)

(non plafonnée)

Teneur en argent

(g/t)

(non plafonnée)

Teneur en cuivre

(%)

(non plafonnée)

AZP17-336*

Cuauhtémoc

204,0

211,0

201

4,1

1,78

46

0,43

AZP17-339*

Cuauhtémoc

130,0

155,3

145

18,8

0,94

12

0,73

 incluant**


139,0

145,0

154

4,2

3,14

34

2,64

AZP17-341***

Cuauhtémoc

7,3

31,0

6

11,9

0,47

90

1,16

 et***

Cuauhtémoc

86,0

94,0

82

5,1

1,12

104

0,09

AZP17-351**

Cuauhtémoc

240,8

254,5

195

9,7

3,86

31

0,69

 incluant**


246,4

254,5

201

5,7

6,32

45

0,99

AZP17-353***

Cuauhtémoc

138,0

150,5

135

8,0

1,19

68

0,64

 incluant**


139,5

146,0

133

4,2

2,19

108

0,93

AZP17-361

Cuauhtémoc

166,9

175,4

166

4,9

1,93

34

0,80

AZP17-363

Cuauhtémoc

31,0

47,0

34

12,3

1,44

69

0,21

 incluant**


32,0

43,0

35

8,4

2,06

88

0,28

AZP17-368

Cuauhtémoc

167,8

181,0

148

9,3

1,66

61

0,75

 incluant**


173,0

180,0

156

5,0

2,89

91

0,39

AZP17-370

Cuauhtémoc

347,0

360,0

254

6,9

0,86

23

0,49

 incluant**


351,0

360,0

257

4,8

1,14

25

0,56


Les teneurs du secteur de Cuauhtémoc sont non plafonnées; les teneurs de coupure utilisées pour chaque intervalle sont les suivantes :

* 0,2 g/t d'or

** 0,4 g/t d'or

*** 20 g/t d'argent


 

[Projet El Barqueno - Carte géologique locale]

Secteur de Cuauhtémoc

Le secteur de Cuauhtémoc couvre l'extension sud-ouest de la zone Azteca-Zapoteca. Des activités de cartographie de surface, d'échantillonnage et de forage ont étendu la structure aurifère de la zone Azteca de plus de 1 000 mètres pour atteindre une longueur est-ouest d'environ 2 000 mètres immédiatement à l'ouest du secteur de ressources Azteca-Zapoteca, lui-même d'orientation nord-est et long de 1 400 mètres; cela signifie que la longueur combinée du système minéralisé de Cuauhtémoc-Azteca-Zapoteca est désormais de 3,4 kilomètres de long. Début mars 2017, deux foreuses ont débuté un programme de forage systématique initial de 10 000 mètres selon un quadrillage de 80 mètres sur un kilomètre le long de la structure Azteca à Cuauhtémoc, testant jusqu'à une profondeur de 200 mètres. Le nombre de foreuses est depuis passé à trois.

Le forage au diamant à Cuauhtémoc a croisé la structure Azteca où elle rejoint la veine Azteca; elles sont partiellement recouvertes par des coulées basaltiques plus récentes pouvant atteindre 20 mètres d'épaisseur. La proportion d'argent de cette veine augmente progressivement vers l'ouest par rapport à celle de l'or, créant une large enveloppe minéralisée argentifère entourant les teneurs en or centrales; cette enveloppe s'étend jusqu'à des dizaines de mètres dans l'éponte inférieure et l'éponte supérieure de la veine. Il est également pertinent de noter l'accroissement de la teneur en métaux de base (cuivre, plomb et zinc) dans ce secteur; les teneurs en métaux de base les plus élevées sont associées à la zone d'inflexion où la structure Azteca rejoint la zone Azteca-Zapoteca.

Dans la partie Est du secteur Cuauhtémoc, trois trous se trouvent à seulement 80 mètres à l'ouest des intersections de la zone Azteca actuelle avec une minéralisation fortement développée et se situant entre 34 et 201 mètres de profondeur. Le trou AZP17-339, par exemple, a recoupé 0,94 g/t d'or et 12 g/t d'argent sur 18,8 mètres à 145 mètres de profondeur, dont 3,14 g/t d'or et 34 g/t d'argent sur 4,2 mètres.

À environ 340 mètres à l'ouest du trou AZP17-339 se trouvent trois trous révélant des intersections à teneurs élevées en or et argent à des profondeurs modérées, tels que le trou AZP17-368 qui a recoupé 1,66 g/t d'or et 61 g/t d'argent sur 9,3 mètres à 148 mètres de profondeur, dont 2,89 g/t d'or et 91 g/t d'argent sur 5,0 mètres. Ces intersections confirment la continuité de la minéralisation le long de la structure Azteca dans le secteur de Cuauhtémoc.

Dans l'extension Ouest du secteur Cuauhtémoc, à environ 160 mètres à l'ouest du trou AZP17-368, le trou AZP17-351 a recoupé 3,86 g/t d'or et 31 g/t d'argent sur 9,7 mètres à 195 mètres de profondeur, dont 6,32 g/t d'or et 45 g/t d'argent sur 5,7 mètres.

Les résultats de forage les plus à l'ouest publiés pour l'instant concernent le trou AZP17-370 qui a recoupé 0,86 g/t d'or et 23 g/t d'argent sur 6,9 mètres à 254 mètres de profondeur. Il s'agit de l'intersection minéralisée la plus profonde dans la bordure occidentale de la partie explorée de la structure Azteca, laissant la structure minéralisée ouverte dans cette direction ainsi qu'en profondeur.

Un programme de forage plus profond est prévu dans le cadre de travaux de suivi ayant pour but dévaluer ces extensions de la zone minéralisée.

Tecolote

Le programme de forage actuel, totalisant 2 000 mètres, vise à évaluer trois veines (Veta Grande, Veta Carmelita et Veta San Eusebio) polymétalliques et riches en métaux précieux (or, argent et cuivre). Des activités de cartographie de surface et d'échantillonnage ont défini un secteur d'altération argileuse modérée à forte au sein de coulées andésitiques à phénocristaux de feldspath et d'une intrusion de monzonite entourant les veines; un échantillon en tranchée d'une veine dans de l'andésite a révélé des valeurs atteignant 19,85 g/t d'or et 386 g/t d'argent sur 1 mètre. Les résultats de forage dans ce secteur seront communiqués une fois le programme de forage initial terminé.

Information supplémentaire

Les négociations se poursuivent pour finaliser les ententes à court et à long terme sur les droits de surface pour les secteurs clés d'exploration future autour du projet.

Il est prévu que des travaux de forage supplémentaires totalisant 14 000 mètres soient réalisés d'ici fin 2017 au projet El Barqueno, principalement dans les secteurs d'Olmeca, de Tierra Blanca, d'Azteca-Zapoteca, de Cuauhtémoc, de San Diego, de Peña de Oro et de Peña Blanca dans la propriété centrale d'El Barqueno, et dans les secteurs d'El Rayo et de Tecolote-Tortuga dans la partie sud du projet El Barqueno. Les dépenses d'exploration devraient totaliser environ 16,8 millions de dollars en 2017.

Agnico Eagle est d'avis qu'El Barqueno pourrait ultimement être mis en valeur dans une série de mines à ciel ouvert faisant appel au procédé de lixiviation en tas et/ou par concentrateur, comme à la mine Pinos Altos. Des études conceptuelles de minage et des essais métallurgiques supplémentaires sont en cours à El Barqueno.

Agnico Eagle

Agnico Eagle est une grande société canadienne d'exploitation aurifère qui produit des métaux précieux depuis 1957. Ses huit mines sont situées au Canada, en Finlande et au Mexique, et elle exerce des activités d'exploration et de mise en valeur dans chacun de ces pays, ainsi qu'aux États-Unis et en Suède. La Société et ses actionnaires sont en mesure de profiter pleinement du cours de l'or en raison de sa décision de longue date de ne pas vendre d'or à terme. Agnico Eagle déclare un dividende en espèces à chaque exercice depuis 1983.

Renseignements

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Agnico Eagle, veuillez communiquer avec le service des Relations avec les investisseurs, en écrivant à info@agnicoeagle.com ou composer le 416 947-1212.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 1er septembre 2017. Certains des énoncés du présent communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et au terme « information prospective » dans les dispositions des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent communiqué, les mots « anticiper », « estimer », « s'attendre à », « prévoir », « futur », « indiquer », « planifier », « possible », « potentiel », les verbes au futur et au conditionnel et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs. Ces énoncés comprennent notamment, mais sans s'y limiter, ce qui suit : les échéanciers de projet prévus; les estimations au sujet de l'échéancier et de la conclusion des rapports techniques et des autres études; les méthodes qui peuvent être utilisées pour extraire ou traiter le minerai; les énoncés au sujet des plans de la Société visant à établir des exploitations à Amaruq, y compris leur calendrier et leur financement; les énoncés au sujet d'autres projets d'expansion et des dépenses d'exploration prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquelles ces projections sont fondées; les énoncés au sujet de l'échéancier et du montant des dépenses en immobilisations et d'autres hypothèses; les estimations au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, de la production minérale, des activités d'optimisation et des ventes futures; les estimations de la durée de vie des mines; les estimations du niveau futur des dépenses en immobilisations; les énoncés concernant la mise en valeur projetée de certains gisements de minerai, notamment les estimations des coûts d'exploration, de mise en valeur et de production et d'autres dépenses en immobilisations, et les estimations concernant l'échéancier de ces activités d'exploration, de mise en valeur et de production ou des décisions concernant ces activités; les estimations des réserves minérales et des ressources minérales ainsi que leur mise à niveau ou expansion; les énoncés concernant la capacité de la Société d'obtenir les permis et les autorisations nécessaires en lien avec ses activités d'exploration, de mise en valeur et d'exploitation minière et le moment prévu pour l'obtention de ces permis et autorisations; les énoncés au sujet des futures activités d'exploration prévues; l'occurrence prévue d'événements en lien avec les sites miniers de la Société, ainsi que d'autres énoncés se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploitation et d'exploration de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés, qui reflètent le point de vue de la Société à la date du présent communiqué, sont soumis à certains risques, incertitudes et hypothèses, et il convient de ne pas s'y fier outre mesure. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont assujettis de façon inhérente à d'importants impondérables et incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Les importants facteurs et hypothèses utilisés dans la préparation des énoncés prospectifs contenus dans le présent document, qui peuvent se révéler inexacts, comprennent notamment, mais sans s'y limiter, les hypothèses susmentionnées et celles figurant dans le rapport de gestion et dans la notice annuelle de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, documents qui sont déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières du Canada et inclus dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 40-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2016 (« formulaire 40-F »), lequel est déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (la « SEC »). La Société suppose également qu'aucune perturbation importante de ses activités ne se produira; que la production, l'octroi de permis, la mise en valeur et l'expansion de chacune des propriétés d'Agnico Eagle se dérouleront conformément aux attentes et aux plans actuels; que les prix des métaux pertinents, les taux de change et les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction seront conformes aux attentes d'Agnico Eagle; que les estimations actuelles d'Agnico Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération des métaux s'avéreront exactes; qu'il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; que les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et qu'aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner une différence importante entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des prix de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération du minerai; l'incertitude entourant la production, la mise en valeur des projets, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations des taux de change; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les protestations de la communauté; les risques associés aux activités internationales; l'issue défavorable de litiges impliquant le partenariat Canadian Malartic General; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les devises, le carburant et les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions sur ces risques et d'autres facteurs qui pourraient empêcher la Société d'atteindre les objectifs énoncés dans les énoncés prospectifs du présent communiqué, veuillez vous reporter à la notice annuelle et au rapport de gestion de la Société, documents déposés sur SEDAR à www.sedar.com et inclus dans le formulaire 40-F déposé sur EDGAR à www.sec.gov, de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la SEC. À moins que la loi ne l'exige, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et n'assume aucune obligation à cet égard.

Remarques à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du terme « ressources minérales »

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources minérales mesurées et indiquées

Dans le présent communiqué, on retrouve les termes « ressources minérales mesurées » et « ressources minérales indiquées ». Bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'un gisement minéral classé dans l'une ou l'autre de ces catégories sera converti en réserves minérales.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources minérales présumées

Dans le présent communiqué, on retrouve également le terme « ressources minérales présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et exigé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources minérales présumées » est associé à une grande incertitude quant à l'existence de ces ressources et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ni qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Données scientifiques et techniques

Guy Gosselin, vice-président, Exploration de la Société, a approuvé les informations de nature scientifique et technique concernant l'exploration contenues dans le présent communiqué. M. Gosselin est une personne qualifiée aux fins du Règlement 43-101 - Information concernant les projets miniers (« NI 43-101 »).

Daniel Doucet, directeur corporatif principal, Développement des réserves de la Société, a approuvé le contenu scientifique et technique relatif aux réserves et aux ressources minérales de la Société. M. Doucet est une personne qualifiée conformément au Règlement 43-101.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis - La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. Agnico Eagle communique les estimations des réserves minérales et des ressources minérales conformément aux lignes directrices de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole sur les pratiques exemplaires en matière d'exploration minérale (Best Practice Guidelines for Exploration) et en matière d'estimation des ressources minérales et des réserves minérales (Best Practice Guidelines for Estimation of Mineral Resources and Mineral Reserves), conformément au Règlement 43-101. Ces normes sont semblables à celles utilisées par l'Industry Guide N° 7 de la SEC, selon l'interprétation du personnel de la SEC (« Guide 7 »). Toutefois, les définitions figurant dans le Règlement 43-101 sont différentes, à certains égards, de celles contenues dans le Guide 7. Par conséquent, l'information concernant les réserves minérales contenue dans les présentes pourrait ne pas être comparable à l'information similaire publiée par des sociétés des États-Unis. Aux termes des exigences de la SEC, une minéralisation ne peut être classée dans les « réserves », à moins qu'il n'ait été établi qu'elle peut être économiquement et légalement mise en production ou extraite au moment de l'établissement des réserves. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d'un concours bancaire » est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves minérales en vertu de l'Industry Guide 7 de la SEC. Agnico Eagle emploie dans le présent communiqué certains termes, comme « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées » ainsi que « ressources », que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle.

Selon le Règlement 43-101, les sociétés minières sont tenues de présenter les données sur les réserves minérales et les ressources minérales en les classant dans les sous-catégories suivantes : « réserves minérales prouvées », « réserves minérales probables », « ressources minérales mesurées », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées et/ou indiquées. Elles comprennent les matériaux de dilution et les provisions pour pertes pouvant être subies durant l'exploitation ou l'extraction de la matière, et sont définies, selon le cas, par des études de préfaisabilité ou de faisabilité, lesquelles nécessitent l'application de facteurs modificateurs. De telles études montrent qu'au moment de la communication de l'information, l'extraction pouvait être raisonnablement justifiée. Les réserves minérales dont il est question dans le présent communiqué sont distinctes des ressources minérales et n'en font pas partie.

Les facteurs modificateurs sont ceux utilisés pour convertir les ressources minérales en réserves minérales. Ils comprennent, sans s'y limiter, l'extraction, le traitement, la métallurgie, l'infrastructure et certains facteurs économiques, commerciaux, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux.

Les réserves minérales prouvées désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées. Les réserves minérales prouvées supposent un niveau de confiance élevé à l'égard des facteurs modificateurs. Les réserves minérales probables s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées et, dans certains cas, des ressources minérales mesurées. Le niveau de confiance à l'égard des facteurs modificateurs qui s'appliquent aux réserves minérales probables est inférieur à celui s'appliquant aux réserves minérales prouvées.

Les ressources minérales s'entendent des concentrations ou indices minéralisés d'une substance solide d'intérêt économique présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, dont la forme, la quantité et la teneur ou qualité sont telles qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique. L'emplacement, la quantité, la teneur ou la qualité, la continuité et d'autres caractéristiques géologiques d'une ressource minérale sont connus, estimés ou interprétés à partir de preuves et de connaissances géologiques spécifiques, y compris des prélèvements d'échantillons.

Les ressources minérales mesurées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application de facteurs modificateurs pour appuyer la planification minière détaillée et l'évaluation finale de la viabilité économique du gisement. Les preuves géologiques sont obtenues à partir de travaux d'exploration, de prélèvements d'échantillons et d'essais détaillés et fiables; elles sont suffisantes pour confirmer la continuité géologique et celle de la teneur ou de la qualité entre différents points d'observation. Les ressources minérales indiquées désignent la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l'application de facteurs modificateurs à un niveau de précision suffisant pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. Les preuves géologiques sont obtenues à partir de travaux d'exploration, de prélèvements d'échantillons et d'essais suffisamment détaillés et fiables; elles sont suffisantes pour supposer la continuité géologique et celle de la teneur ou de la qualité entre différents points d'observation. Les ressources minérales présumées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont la quantité, la teneur ou la qualité sont estimées sur la base de preuves géologiques et d'échantillonnages limités. Les preuves géologiques sont suffisantes pour supposer, sans toutefois vérifier, la continuité de la géologie, de la teneur ou de la qualité.

Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ni qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive de la méthode de développement choisie pour un projet minier, qui comporte des évaluations suffisamment détaillées des facteurs modificateurs applicables et de tout autre facteur opérationnel pertinent, ainsi qu'une analyse financière détaillée qui sont nécessaires pour démontrer, au moment de la communication de l'information, que l'extraction est raisonnablement justifiée (c.-à-d. que l'exploitation minière est rentable). Les résultats de l'étude peuvent raisonnablement être utilisés comme fondement d'une décision finale d'un promoteur ou d'une institution financière d'entreprendre le développement du projet ou de le financer. Le niveau de confiance acquis au terme de l'étude sera supérieur à celui qu'offre une étude de préfaisabilité.

Information supplémentaire

Les autres renseignements concernant chacun des projets d'exploitation minérale requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) de la NI 43-101 sont présentés dans les rapports techniques, qui sont accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans la notice annuelle, dans le rapport de gestion et dans le formulaire 40-F de la Société.

Nom et emplacement de

la propriété/du projet

Date du plus récent

rapport technique

(Règlement 43-101) déposé

sur SEDAR

LaRonde, LaRonde 5 et

Ellison, Québec, Canada

Le 23 mars 2005

Canadian Malartic, Québec, Canada

Le 16 juin 2014

Kittila, Kuotko et

Kylmakangas, Finlande

Le 4 mars 2010

Meadowbank, Nunavut,

Canada

Le 15 février 2012

Goldex, Québec, Canada

Le 14 octobre 2012

Lapa, Québec, Canada

Le 8 juin 2006

Meliadine, Nunavut,

Canada

Le 11 février 2015

Hammond Reef, Ontario, Canada

Le 2 juillet 2013

Upper Beaver (propriété Kirkland Lake), Ontario, Canada

Le 5 novembre 2012

Pinos Altos et Creston Mascota, Mexique

Le 25 mars 2009

La India, Mexique

Le 31 août 2012

 

Annexe

Coordonnées des collets de forage d'exploration de certains trous au projet Barsele


Coordonnées des collets de forage*

Trou de forage

UTM-N

UTM-E

Élévation

(mètres

au-dessus du niveau

de la mer)

Azimut

Inclinaison 

(degrés)

Longueur

(mètres)

AVA16-022

7215550

617321

306

221

-40

447

AVA16-024

7215718

616867

314

036

-45

75

AVA17-001

7215595

617227

312

041

-62

284

AVA17-004

7215617

617364

315

223

-47

472

AVA17-010

7215728

617349

329

218

-56

740

CNT16-011

7215376

618152

324

180

-52

651

CNT16-032

7214537

618952

327

036

-55

607

CNT17-006

7215291

618376

309

222

-50

618

CNT17-012

7214692

618496

335

40

-50

625

SKI16-002

7214411

619250

301

040

-55

899

SKI16-015

7214521

619300

292

042

-58

826

SKI17-003

7214520

619301

292

327

-54

772


*

Système de coordonnées Sweref 99

 

Coordonnées des collets de forage d'exploration du secteur de la mine La India


Coordonnées des collets de forage*

Trou de forage

UTM-N

UTM-E

Élévation

(mètres

au-dessus du niveau

de la mer)

Azimut

(degrés)

Inclinaison

(degrés)

Longueur

(mètres)

INMRC16-2262

3176300

706480

1 729

090

-70

140

INMRC17-2285

3176167

706999

1 710

000

-65

60

INMRC17-2287

3176600

706914

1 825

090

-80

112

INMRC17-2293

3176025

706550

1 647

000

-90

175

INMRC17-2303

3176275

706590

1 652

090

-75

217

INER16-001

3178037

708876

2 077

340

-70

233

INER16-003

3178200

708953

2 104

328

-60

222

INER16-008

3178038

708880

2 077

330

-75

268

INER16-010

3177768

709305

1 948

215

-60

81

INER16-018

3178154

708803

2 010

000

-90

266

INER17-073

3178375

709070

2 100

000

-50

110

INEC17-001

3178000

706640

1 650

270

-70

30

INEC17-022

3177887

706947

1 733

090

-50

123

INEC17-029

3178025

706700

1 666

090

-60

75

CHP17-001

3180948

706386

1 591

045

-45

201

CHP17-003

3180385

707029

1 541

045

-45

195

CHP17-006

3180813

706576

1 635

225

-45

156

CHP17-007

3180605

706731

1 568

225

-45

171


*

Zone Mexico 12 du système de coordonnées UTM NAD27

 

Coordonnées des collets de forage d'exploration du projet El Barqueno


Coordonnées des collets de forage*

Trou de forage

UTM-N

UTM-E

Élévation

(mètres

au-dessus du niveau

de la mer)

Azimut

(degrés)

Inclinaison

(degrés)

Longueur

(mètres)

AZP17-336

553763

2279557

1 282

155

-70

298

AZP17-339

553847

2279571

1 241

155

-55

246

AZP17-341

553202

2279440

1 293

155

-60

191

AZP17-351

553147

2279567

1 305

155

-60

564

AZP17-353

553429

2279540

1 277

155

-53

284

AZP17-361

553340

2279513

1 253

155

-50

207

AZP17-363

553883

2279478

1 287

155

-52

114

AZP17-368

553332

2279537

1 300

155

-53

302

AZP17-370

552879

2279608

1 209

155

-55

423


*

Zone 13N du système de coordonnées UTM WGS84

 

SOURCE Mines Agnico Eagle Limitée


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 oct 2017
MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 oct. 2017) - LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE DISTRIBUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES NI ÊTRE DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS. Redevances Aurifères Osisko Ltée...

20 oct 2017
SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, QUÉBEC--(Marketwired - 20 oct. 2017) - CE COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE DIFFUSÉ, PUBLIÉ OU DISTRIBUÉ, EN TOUT OU EN PARTIE, AUX ÉTATS-UNIS NOUVEAU MONDE GRAPHITE INC. (la « Société ») (TSX...

20 oct 2017
ALMA, QC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les parties prenantes réitèrent la solidarité du milieu et l'importance de l'entente de principe intervenue sur une position commune concernant la gestion participative et le niveau du lac Saint-Jean entre les...

20 oct 2017
MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 oct. 2017) - Corporation Éléments Critiques (la « Société » ou « Critical Elements ») (TSX CROISSANCE:CRE)(OTCQX:CRECF)(FRANCFORT:F12) est heureuse d'annoncer le dépôt sur SEDAR d'un rapport technique conforme au...

20 oct 2017
Dans le communiqué Appui colossal pour les grévistes : le plus grand syndicat du secteur public - Le SCFP « adopte des grévistes » de la CEZinc pour la durée du conflit, diffusé le 20 octobre 2017 par Syndicat des Métallos (FTQ) sur le fil de presse...

20 oct 2017
MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 oct. 2017) - Ressources Géoméga inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:GMA) annonce que les actionnaires ont approuvé l'ensemble des résolutions énoncées lors de l'assemblée annuelle et extraordinaire...




Communiqué envoyé le 22 septembre 2017 à 18:16 et diffusé par :