Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Anciens combattants

Une recherche démontre que les membres du service militaire et les premiers répondants canadiens ont peine à obtenir du soutien pour répondre à leurs propres besoins en matière de santé



Les gens qui sont aux premières lignes lors de traumas ignorent leurs risques de souffrir de graves problèmes de santé

TORONTO, le 21 septembre 2017 /CNW/ - Quatre-vingt pour cent des membres du service militaire et des premiers répondants croient qu'ils sont vulnérables face à certains problèmes de santé, mais plusieurs ont de la difficulté à chercher et à recevoir l'aide dont ils ont besoin de leurs médecins, parents et amis, ainsi que de la communauté en général. Le sondage Héros en santé, commandité par Johnson & Johnson (NYSE: JNJ) et mené par Harris Poll, a permis d'interroger 239 membres du service militaire et premiers répondants canadiens et 501 membres du grand public sur leurs connaissances et leurs attitudes reliées à la santé de ces héros de première ligne.

Stressé, mais plutôt en santé, ont-ils affirmé
Alors que le stress (42 %), la maladie mentale (40 %), et les troubles du sommeil (37 %) ont été cités en tant que préoccupations principales reliées au travail pour les membres du service militaire et les premiers répondants canadiens, 83 % considèrent qu'ils sont en bonne, très bonne ou excellente santé. Toutefois, 66 % ont avoué souffrir d'au moins un grave problème de santé, incluant une douleur chronique, des troubles métaboliques et une maladie cardiaque.

Bien que la recherche démontre que ces populations risquent de souffrir de plusieurs problèmes de santé1-4, les membres du service militaire et les premiers répondants ne perçoivent pas le stress et les troubles du sommeil comme étant des facteurs pouvant contribuer aux problèmes de santé chroniques qui les guettent5-8. Selon le sondage Héros en santé, trois membres du service militaire et premiers répondants sur cinq savent que le stress et les troubles du sommeil (62 % et 59 % respectivement) peuvent avoir un impact sur leur santé globale, mais peu (25 % et 23 % respectivement) sont traités pour ces problèmes par un professionnel de la santé.

« Il est clair que ces individus courageux reconnaissent le stress relié à leur travail, mais ne réalisent pas nécessairement que ce stress peut entraîner d'autres problèmes de santé graves - psychologiques comme physiques », affirme Husseini Manji, MD, FRCPC, chef du service de neuroscience, Janssen Pharmaceuticals. « Encore plus inquiétant, lorsque l'on reconnaît ces problèmes, on n'a pas nécessairement recours à un professionnel de la santé. Nous devons tous apprendre à reconnaître un individu à risque de développer une maladie mentale pour nous assurer qu'il reçoive l'aide dont il a besoin pour pouvoir continuer à jouer un rôle vital, chez lui comme dans la communauté. »

Demander de l'aide n'est pas si simple
Parmi les membres du service militaire et les premiers répondants ayant mentionné avoir reçu un diagnostic de maladie grave, 25 % ne reçoivent pas de traitement continu. Plus de la moitié ont cité leur famille et leur conjoint(e) (52 % et 51 %) en tant qu'influence clé en matière de santé, mais plusieurs (62 %) croient qu'ils ne peuvent pas se permettre d'être malades, de demander de l'aide ou de se montrer faibles devant leur famille. Plusieurs (77 %) croient aussi que ces individus craignent que leurs collègues ne les appuieraient pas dans leurs démarches de demande d'aide pour un problème de santé mentale.

76 % des membres du service militaire et des premiers répondants affirment que le soutien de leurs pairs et de la communauté les encouragerait à prendre plus soin de leur santé, mais 53 % admettent que leur profession les empêche de s'engager de manière saine avec des gens qui n'exercent pas la même profession.

Une majorité des membres du service militaire et des premiers répondants qui croient que le public devrait être plus au courant de leurs problèmes de santé croient aussi qu'ils devraient recevoir de meilleurs soins (68 %) et obtenir plus de soutien de leurs familles, amis et communauté (52 %). Fait à souligner, la plupart des Canadiens reconnaissent les symptômes de problèmes de santé mentale, et presque tous (97 %) tenteraient d'aider un individu manifestant ces symptômes. Toutefois, seulement 63 % les dirigeraient vers un professionnel de la santé.

Johnson & Johnson est fière de commanditer les Jeux Invictus de 2017 en vue d'honorer la bravoure de nos hommes et femmes en service et des familles qui les soutiennent. L'entreprise tiendra un stand « Faites don d'une photo » tout au long des Jeux et remettra tous les profits à la True Patriot Love Foundation, qui vient en aide aux militaires et vétérans canadiens, ainsi qu'à leurs familles.

« Nous applaudissons Johnson & Johnson et toutes les autres organisations qui investissent dans la recherche et dans des programmes qui favorisent la santé et le bien-être des familles militaires », a affirmé Bronwen Evans, Directrice de la collecte de fonds et PDG de la True Patriot Love Foundation, un organisme de bienfaisance canadien qui recueille des fonds au profit de plus de 100 organismes locaux à l'échelle du Canada offrant du soutien et des ressources aux militaires et vétérans, ainsi qu'à leurs familles. « Nous sommes extrêmement fiers de travailler en partenariat avec Johnson & Johnson pour donner le pouvoir à chaque Canadien de faire sa part et d'être là pour les héros qui protègent notre pays et nos communautés. »

Références :

  1. Vetter, C., Devore, E., Wegrzyn, L., Massa, J., Speizer, F., Kawachi, I., Rosner, B., Stampfer, M. et Schernhammer, E. Association Between Rotating Night Shift Work and Risk of Coronary Heart Disease Among Women, JAMA. (2016); 315(16), 1726-1734.
  2. Heart Disease in the Fire Service. www.iaff.org. http://www.iaff.org/hs/PDF/HeartDiseaseManual_2013.pdf. Publié en 2013. Accédé le 10 août 2017.
  3. K. Ngan, S. Drebit, S. Siow, S. Yu, D. Keen, H. Alamgir. Risks and Causes of Musculoskeletal Injuries among Health Care Workers. Occupational Medicine. 2010; 60(5), 389 à 394, https://doi.org/10.1093/occmed/kqq052. Accédé le 10 août 2017.
  4. Thompson JM, Van Til L, Poirier A, Sweet J, McKinnon K, Sudom K, Dursun S, Pedlar D. Santé et bien-être chez les vétérans des Forces armées canadiennes : Extrait de l'Enquête sur la vie après le service militaire. Charlottetown, Î.-P.-É. : Direction de la recherche, Anciens combattants Canada. Rapport technique de la Direction de la recherche. 3 juillet 2014.
  5. Schmid SM, Hallschmid M, Schultes B. The metabolic burden of sleep loss. Lancet Diabetes & Endocrinology. 2015;3(1):52-62. doi: 10.1016/S2213-8587(14)70012-9
  6. Chronic stress puts your health at risk. Mayo Clinic. http://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/stress-management/in-depth/stress/art-20046037. Publié le 21 avril 2016. Accédé le 6 juillet 2017.
  7. Stress. Association canadienne du diabète.  http://www.diabetes.org/living-with-diabetes/complications/mental-health/stress.html?referrer=https://www.google.com/. Accédé le 8 juillet, 2017.
  8. Tawakol A, Ishai A, Takx RAP, et al. Relation between resting amygdalar activity and cardiovascular events: a longitudinal and cohort study. Lancet. 2017;389:834-845. http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(16)31714-7. Accédé le 20 août 2017.

À propos de l'étude
Le sondage, mené en ligne aux États-Unis et au Canada par Harris Poll pour Johnson & Johnson, a été réalisé du 15 au 28 août 2017 auprès d'adultes âgés de 18 à 65 ans. La version canadienne incluait un échantillon de 740 Canadiens adultes âgés de 18 à 65 ans, dont 239 membres du service militaire et premiers répondants et 501 membres de la population générale. Les membres du service militaire et les premiers répondants, hommes et femmes, ont été définis en tant qu'adultes de 18 à 65 ans travaillant en tant qu'infirmière, comme intervenant en cas d'urgence ou au sein de l'armée depuis les six dernières années. Pour plus de renseignements au sujet de ce sondage, veuillez communiquer avec Lauren.Wilson@zenogroup.com.

À propos de Johnson & Johnson
La devise, « Prendre soin du monde, une personne à la fois », est le point d'union chez Johnson & Johnson. Nous encourageons la recherche et la science afin de proposer des idées, des produits et des services novateurs en vue de favoriser la santé et le bien-être des gens. Nos quelque 116 000 employés, répartis dans plus de 250 entreprises de Johnson & Johnson, travaillent avec des partenaires en soins de santé pour améliorer la vie de plus d'un milliard d'individus à chaque journée, dans le monde entier.

 

 

Johnson & Johnson Logo

Info - http://mma.prnewswire.com/media/559630/Healthy_Heroes_Survey_FR_Infographic.jpg  

Info - http://mma.prnewswire.com/media/559638/Healthy_Heroes_Survey_Community__FR_Infographic.jpg 

Logo - http://mma.prnewswire.com/media/559629/Johnson___Johnson_Logo.jpg

SOURCE Johnson & Johnson


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:35
Le gouvernement fédéral reconnaît que, pour tous les Canadiens, l'aide médicale à mourir est une question très personnelle. La publication de rapports à ce sujet est essentielle pour assurer une transparence et maintenir la confiance du public. La...

à 06:00
L'Association des établissements privés conventionnés lance une chaîne d'amour dans les CHSLD et centres de réadaptation privés conventionnés ainsi que sur le Web pour que tous les aînés qui y habitent ne soient pas oubliés pendant la période des...

à 01:47
Bayan Grocers Inc. procède au rappel de barres de dessert glacées de marque Polly Ann parce que ces produits contiennent du lait qui n'a pas été déclaré sur l'étiquette. Les personnes allergiques au lait ne doivent pas consommer les produits visés...

15 déc 2017
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 9 décembre 2017 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur les produits.  Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée...

15 déc 2017
Recul de l'accès, diminution et réduction des services, réseau fragilisé et affaibli, épuisement du personnel, démotivation, c'est en ces termes que la Coalition solidarité santé résume son bilan de l'année 2017 en Santé et Services sociaux (SSS)....

15 déc 2017
Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec accordent une aide financière totalisant 7 millions de dollars à Groupe Meloche, un important intégrateur de produits et fournisseur de services manufacturiers au sein de l'industrie...




Communiqué envoyé le 21 septembre 2017 à 13:00 et diffusé par :