Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujet : Enjeux environnementaux

Utilisation des pesticides : Les producteurs maraîchers engagés et confiants



MONTRÉAL, le 20 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Les producteurs maraîchers du Québec partagent les préoccupations environnementales soulevées par l'utilisation des pesticides. C'est pourquoi notre secteur est déjà engagé dans le développement et la promotion des pratiques agricoles limitant leur recours.

Des résultats positifs sont déjà observables : plus de 80 % des entreprises maraîchères québécoises font un suivi serré des champs. Des seuils d'intervention pour l'application de produits de lutte contre les ennemis des cultures sont appliqués. L'utilisation se fait sous conseil agronomique et les producteurs tiennent à jour des registres précis assurant une traçabilité des produits et quantités utilisées. La liste des produits autorisés par Santé Canada et pouvant être utilisés en agriculture est également l'une des plus sévères. La vente, l'entreposage, l'utilisation le transport de ces produits sont par ailleurs encadrés dans la réglementation québécoise. Une formation est suivie par les producteurs et ceux-ci peuvent volontairement adopter la lutte intégrée prévoyant des mesures de prévention des ravageurs, le recours à des solutions alternatives lorsque disponible et l'utilisation de la plus faible dose requise.

À bien des égards, les maraîchers d'ici sont donc en avance sur leurs compétiteurs de l'étranger dont les produits importés sont vendus aux consommateurs québécois !

Malgré des résultats positifs et encourageants, le secteur maraîcher continue de regarder vers l'avant pour améliorer ses performances et pour  mieux répondre aux préoccupations et aux attentes actuelles de la société québécoise qui découlent de l'avancement des connaissances.

« Les producteurs maraîchers autant que leurs concitoyens ont tout à gagner. La santé environnementale des sols et de la biodiversité est garante de la pérennité des sols pour la production, en plus d'un environnement sain pour les citoyens. » d'insister André Plante, directeur général de l'Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ).

Pour le moment, il semble difficile de faire mieux, faute d'alternatives. Des efforts supplémentaires doivent être consentis afin de garantir le succès de l'adoption de la lutte intégrée. Pour aller plus loin, il faut investir dans la recherche, le transfert de connaissance, l'accompagnement professionnel et les outils de dépistage. Les investissements du gouvernement du Québec pour l'ensemble des mesures relatives à la réduction et à la gestion rationnelle des pesticides sont insuffisants. Québec  doit bonifier son soutient aux clubs-conseils en agroenvironnement et augmenter les sommes dédiées au programme Prime-vert.

Puisque la nécessité de protéger nos cultures des dégâts occasionnés par les insectes nuisibles, les agents pathogènes et les mauvaises herbes est depuis toujours associée aux principes de préservation des rendements et de protection des revenus des producteurs, les nouvelles connaissances acquises comme celles publiées dernièrement sont l'occasion pour tous les intervenants d'accélérer les efforts avec un appui renouvelé des gouvernements.

L'engagement démontré par les producteurs illustre leur responsabilité environnementale dans ce dossier et permet d'être confiant pour l'avenir !

À propos de l'APMQ

Regroupant l'ensemble des producteurs maraîchers québécois, l'APMQ travaille à la défense et au développement du secteur. L'association offre des services relatifs à la production, influence de manière positive et efficace la mise en marché, et instaure des programmes de promotion des produits du Québec, entre autres à travers sa campagne mangezquebec.com.

 

SOURCE Association des producteurs maraîchers du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:00
Le récent soutien financier de 15 M$ qu'a accordé le gouvernement du Québec au projet Ensemble pour la nature de Conservation de la nature Canada (CNC) a permis d'appuyer la protection, par cet organisme, de 92 hectares additionnels dans le secteur...

à 11:43
Compte tenu de la mesure de l'empreinte carbone moyenne du poulet à l'échelle mondiale, l'empreinte carbone du poulet canadien est parmi les plus faibles au monde. Il s'agit d'un principal résultat issu d'une récente...

à 11:40
Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, lancera le Fonds d'action pour le climat, une initiative qui soutiendra des projets de croissance propre pilotés par...

à 10:32
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, ordonne à l'entreprise Recyclage Artic Béluga inc. de prendre les mesures nécessaires pour que les matières résiduelles...

à 10:02
Une vente aux enchères d'unités d'émission de gaz à effet de serre se tiendra aujourd'hui. Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) tiendra cette vente conjointement avec le...

à 08:00
Le député de Châteauguay, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Pierre Moreau, a annoncé, au nom de la ministre du...




Communiqué envoyé le 20 septembre 2017 à 17:12 et diffusé par :