Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Politique intérieure

L'Association québécoise des intervenants en cannabis médical (L'AQICM) en tournée d'information au Québec



MONTRÉAL, le 20 sept. 2017 /CNW Telbec/ - En réponse à de nombreuses demandes d'information de patients, d'aidant, d'intervenants et de citoyens dans la foulée de la récente consultation du gouvernement du Québec, des membres de l'AQICM sillonneront le Québec au cours des prochaines semaines, dans le cadre d'une importante tournée d'information. L'AQICM se donne ainsi pour mission de répondre à un maximum de questions en ce qui concerne le cannabis médical, dont il est trop peu question dans le processus actuel de légalisation. Fidèle à sa mission, l'AQICM fera valoir le point de vue des gens de terrain qui oeuvrent auprès des patients que le cannabis médical aide au quotidien, comme elle l'a fait récemment dans le cadre du mémoire qu'elle a déposé au gouvernement du Québec.

Médical vs. récréatif
Lorsqu'il est question de la légalisation du cannabis dans la sphère publique, dont dans les médias, le volet récréatif de la consommation frappe l'imaginaire et est souvent l'aspect dont on parle le plus. Pourtant, les premiers bénéficiaires de la légalisation seront assurément les milliers de patients québécois qui, chaque jour, pourront avoir plus facilement accès à leurs produits médicaux et non-médicaux à base de cannabis. C'est de ces gens-là et à ces gens-là que l'AQICM veut parler en priorité.

Privé vs. monopole d'État
Pour l'AQICM, le débat qui semble intéresser la sphère politique, soit de savoir si le privé aura un rôle à jouer suite à la légalisation ou si ce nouveau secteur sera centralisé au sein d'un monopole d'État, est très peu pragmatique. Au-delà des étiquettes qu'on tente de distribuer, il existe déjà des initiatives privées, spécialisées et qui mettent les patients avant les profits dans le domaine du cannabis médical. De la même manière, l'État encadre déjà, sans se créer un monopole, des produits qui doivent l'être comme les médicaments (si on parle de santé) ou la bière (si on parle de consommation récréative). L'AQICM croit que la meilleure solution pour les patients est que les intervenants privés qui les accompagnent puissent continuer de le faire et même étendre leur action dans un contexte de légalisation et que l'État se dédie à ses missions de prévention et de balisage, qui seront nécessaires.

Encadrement vs. vente libre
Les membres de l'AQICM sont très au fait des risques que représente la mixité du cannabis avec l'alcool ou encore les médicaments, que ce soit sur les tablettes, dans la promotion ou encore au niveau des réseaux de distribution. De la même manière, les intervenants comprennent les dangers de la vente libre de cannabis dans des lieux publics, qu'il s'agisse d'épiceries, de dépanneurs ou de succursales de la SAQ. Le cannabis est un produit sensible et il devrait être vendu dans des établissements spécialisés, dédiés et jamais via de la publicité.

Pour consulter le MÉMOIRE que l'AQICM a déposé au gouvernement du Québec: https://www.aqicm.com

À PROPOS DE L'AQICM

L'Association québécoise des intervenants en cannabis médical a été créée dans la foulée de l'annonce par le gouvernement canadien de la légalisation du cannabis. Elle vise à regrouper les organisations et les gens oeuvrant dans le milieu du cannabis médical au Québec et milite pour que celui-ci soit inclus dans la palette de traitements disponibles pour les patients atteints de divers maux et maladies pouvant être soulagés par la consommation de cannabis et ses produits dérivés. Les membres de l'AQICM soutiennent ces patients au quotidien, parfois depuis plus de 10 ans.

 

SOURCE Association québécoise des intervenants en cannabis médical - AQICM


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:48
OTTAWA, le 20 nov. 2017 /CNW/ - L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et Bill Blair, secrétaire parlementaire de la ministre de la Justice et procureure générale du Canada et de la ministre de la Santé, feront une annonce au...

à 15:35
OTTAWA, le 20 nov. 2017 /CNW/ - Le 21 novembre 2017 marquera la toute première Journée nationale du deuil au Canada. Pendant cette journée, l'Association canadienne de soins palliatifs (ACSP) invite tous les Canadiens à réfléchir à l'importance de...

à 15:33
MONTRÉAL, le 20 nov. 2017 /CNW Telbec/ - C'est en présence de 1 000 délégués issus de toutes les régions du Québec que Lucie Tremblay, présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), a tiré un bilan exhaustif des réalisations de...

à 14:52
SOREL-TRACY, QC, le 20 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec, section locale 592 (FTPQ-592) s'inquiète du manque d'effectif qui a récemment causé la mort dans la région de Sorel-Tracy. En...

à 12:41
Des équipes de recherche canadiennes et internationales reçoivent des fonds pour promouvoir la santé des enfants en prévenant les maladies chroniques TORONTO, le 20 nov. 2017 /CNW/ - Le 20 novembre est la Journée nationale de l'enfant, une...

à 12:30
MONTRÉAL, le 20 nov. 2017 /CNW Telbec/ - En accord avec leur mission première de protection du public, l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont uni leurs efforts afin d'assurer une...




Communiqué envoyé le 20 septembre 2017 à 15:31 et diffusé par :