Le Lézard
Classé dans : Santé, Transport
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Sécurité publique, Avis de décès

Décès d'un travailleur de l'entreprise Transport R. Larouche & Fils inc. : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête



TROIS-RIVIÈRES, QC, le 13 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Le 15 mai 2017, M. Camille Gagné, travailleur au service de l'entreprise Transport R. Larouche & Fils inc., a perdu la vie au travail à Trois?Rivières. Il a été écrasé mortellement par une remorque sous laquelle il effectuait un ajustement mécanique. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause une gestion déficiente du contrôle de l'énergie lors des travaux d'ajustement des freins.

Au Québec, depuis 5 ans, 21 travailleurs ont été heurtés mortellement par un véhicule en mouvement. Dans la seule région de la Mauricie-Centre-du-Québec, ce sont 3 travailleurs qui ont perdu la vie dans de tels accidents au cours de la même période.

Le travailleur est écrasé sous les roues de la remorque
Le jour de l'accident, M. Gagné s'affairait à ajuster les freins d'une remorque dans la cour à l'aide d'une clé de serrage. Alors que M. Gagné se trouvait sous la remorque, le conducteur du camion, qui ignorait la présence du travailleur à cet endroit, a déplacé celle-ci pour procéder à un chargement. Le travailleur a alors été écrasé sous les roues de la remorque. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Le décès de M. Gagné a été constaté au centre hospitalier.

Deux causes expliquent l'accident
L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident. D'abord, le travailleur s'est fait écraser alors que la remorque, sur laquelle il procédait à l'ajustement des freins, a été déplacée.

Ensuite, la gestion relative au contrôle de l'énergie lors des travaux d'ajustement des freins de la remorque était déficiente. Le jour de l'accident, aucune procédure de contrôle des énergies n'était disponible pour procéder à la maintenance de la remorque. En effet, le travailleur qui réparait les freins n'avait pas la clé du camion en sa possession, il n'y avait pas de cales sous les roues et aucune vérification de la localisation du travailleur n'a été faite avant de déplacer le camion.

La CNESST exige une procédure de travail sécuritaire
À la suite de l'accident, la CNESST a exigé que l'employeur élabore une procédure de travail sécuritaire pour les interventions sur les remorques à l'extérieur du garage de l'entreprise. L'employeur s'est conformé à l'exigence dès le lendemain de l'accident.

Comment éviter un tel accident
La CNESST rappelle que le cadenassage - ou, à défaut, toute autre méthode qui assure une sécurité équivalente - doit être appliqué avant d'entreprendre tout travail dans la zone dangereuse d'une machine, qu'il s'agisse de montage, d'installation, d'ajustement, d'inspection, de réglage, de mise hors d'usage, d'entretien, de désassemblage, de nettoyage, de maintenance, de remise à neuf, de réparation, de modification ou de déblocage.

Rappelons que, par la loi, tout employeur a l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer et les contrôler.

Suivis de l'enquête
Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à l'Association des camionneurs artisans, à l'Association du camionnage du Québec ainsi qu'à l'Association des routiers professionnels du Québec, pour informer leurs membres des conclusions de l'enquête. La CNESST rappellera notamment la nécessité de respecter les consignes concernant le contrôle de l'énergie lors de travaux de maintenance.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d'études Mécanique de véhicules lourds routiers ainsi que le programme de Transport par camion afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004153.pdf 

Photo (libre de droits) :
http://cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/transport-r-larouche.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail
La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est la fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Maxime Boucher, responsable des communications
CNESST


Tél. : 800 668-6789, poste 7852

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:00
Le 22 mai (heure locale), Xiamen Airlines a réceptionné son premier appareil Boeing 737 MAX à Seattle, étendant ainsi sa flotte à 200 avions et figurant ce faisant formellement au nombre des compagnies aériennes les plus grandes du monde. Le 737...

22 mai 2018
17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, les...

22 mai 2018
Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 1,6 million de dollars à la Coop des propriétaires de taxi de Laval pour remplacer 28 véhicules de son parc par différents types de voitures électriques et pour les évaluer en conditions...

22 mai 2018
NAV CANADA a annoncé aujourd'hui les statistiques du trafic aérien pour avril 2018, tel qu'il est mesuré en unités de redevance pondérées pour les services de navigation aérienne en route, terminaux et océaniques, par rapport au dernier exercice. ...

22 mai 2018
Le gouvernement du Québec versera une aide de 1,5 million de dollars sur 5 ans au Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) de Rimouski pour appuyer la réalisation de ses projets de recherche et développement (R-D) ainsi que ses...

22 mai 2018
Le Canada possède le plus long littoral au monde, et nos océans sont l'une de nos plus importantes ressources. Le transport maritime est essentiel non seulement dans la vie de tous les Canadiens, mais aussi pour acheminer les produits vers les...




Communiqué envoyé le 13 septembre 2017 à 13:00 et diffusé par :