Le Lézard
Classé dans : Vacance et tourisme
Sujet : Actualité gouvernementale

Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance historique nationale des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror



GJOA HAVEN, NU, le 2 sept. 2017 /CNW/ - Il y a plus de cent cinquante ans, deux navires de la Royal Navy disparaissent dans les eaux glacées de l'Arctique canadien. Ils ne seront découverts que récemment, reposant dans le fond de l'océan près de l'Île du Roi-Guillaume, aussi connu sous le nom de Qikiqtaq.

Aujourd'hui, ces deux navires, le HMS Erebus et le HMS Terror, sont commémorés en tant que lieux historiques nationaux par Parcs Canada et les membres du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin, lors d'une cérémonie de dévoilement de plaque se déroulant pendant le festival Umiyaqtutt de Gjoa Haven, au Nunavut.

En dévoilant ces plaques, nous commémorons non seulement les lieux historiques, mais également les gens et les places du nord ainsi que la collaboration des Inuits qui nous a permis d'en apprendre d'avantage sur l'histoire de l'expédition de Franklin.

L'emplacement des navires a été un mystère pendant plus de 150 ans, après la disparition de sir John Franklin et de son équipage en 1846 lorsqu'ils cherchaient un passage au nord-ouest. Au fil du temps, la tradition orale inuite a aidé les chercheurs européens à mieux comprendre le sort des navires de Franklin, et c'est ce même savoir inuit - ou le Qaujimajatuqangit inuit, combiné à la technologie moderne, qui a contribué aux découvertes des deux épaves en 2014 et 2016.

Les deux épaves ont été retrouvées en grande partie intactes. Dans le HMS Erebus, un éventail captivant d'artefacts sur le HMS Erebus - comme des canons en bronze, une cloche en bronze coulé et même le manche d'une épée.

Il est important de protéger et commémorer ces sites de l'histoire, et Parcs Canada travaille de concert avec le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin afin d'élaborer un Programme des gardiens inuits pour les deux navires. Depuis le 1er septembre 2017, des Gardiens sont affectés aux deux sites des épaves pendant toute la période des eaux libres pour surveiller les sites, signaler la présence de tout navire non autorisé à y circuler et aider Parcs Canada à assurer leur protection.

Cependant, l'environnement entourant les navires a également besoin de protection.

Aujourd'hui, dans l'Arctique, les changements climatiques constituent une menace sérieuse. La fonte rapide des banquises affecte la façon dont les Inuits chassent et pêchent, et les inondations dans les terres basses menacent leurs maisons et leurs communautés. Éventuellement, le Programme des gardiens jouera un rôle clé dans l'accueil des visiteurs aux sites des épaves, non seulement pour entendre l'histoire sur l'expédition de Franklin, mais également pour en apprendre davantage sur les changements climatiques et la menace qu'ils posent aux communautés inuites et à leur mode de vie traditionnel.

Les découvertes du HMS Erebus et du HMS Terror démontrent au monde que la science et le Qaujimajatuqangit inuit peuvent résoudre d'immenses défis. Maintenant, avec la menace de changement climatique, ils devront être mis à contribution encore d'avantage.

Le premier festival annuel Umiyaqtutt (épave) aura lieu à Gjoa Haven au Nunavut du 2 au 10 septembre. Le thème "Rencontre le long du passage du Nord-Ouest" sera au centre des célébrations qui dureront une semaine qui présenteront les jalons des missions de découvertes de l'expédition Franklin, ainsi que le rôle important joué par le savoir inuit et la participation de la communauté dans les découvertes des épaves du HMS Erebus and HMS Terror.   

Citations

« La désignation d'aujourd'hui commémore l'importance historique nationale des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror. Les découvertes des épaves ont été possibles grâce au soutien, aux conseils et au savoir traditionnel inestimables que les Inuits du Nunavut nous ont si généreusement fournis. Nous savons qu'il est possible d'en faire d'avantage afin de faire entendre l'histoire des inuits et de leur rôle essential dans les découvertes et la protection de ces artefacts tout comme l'environnement qui les entourent dans le nord canadien. Le gouvernement du Canada s'est engagé et renouveler ses rapports avec les peuples autochtones et à l'avenir, nous travaillerons en partenariat avec les Inuits afin d'appuyer leur culture, les mesures contre les changements climatiques et le développement économique. »

L'honorable Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Le savoir traditionnel inuit a joué un rôle majeur dans la localisation des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror. Je me réjouis que l'importance historique nationale des épaves soit commémorée et que les Inuits aient eu leur mot à dire jusqu'à présent sur la gestion de ces lieux historiques nationaux par Parcs Canada, par l'entremise du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin. Alors que nous nous affairons à terminer l'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits, nous sommes impatients de démontrer le potentiel touristique du lieu historique national et de la communauté de Gjoa Haven. »

Fred Pedersen
Président du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin

Les faits saillants

Document connexe

Fiche d'information
Les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror

Les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror proviennent de l'expédition de 1845 de sir John Franklin visant à trouver un passage au nord?ouest. La disparition de ces navires est devenue l'une des plus grandes énigmes de l'histoire et a retenu l'attention des Canadiens et Canadiennes et de gens de partout dans le monde pendant plus d'un siècle et demi. Entre 1848 et 1880, plusieurs expéditions ont cherché des traces de ces navires et de leurs 129 hommes. Aucun survivant n'a été retrouvé de l'un ou l'autre des deux navires, mais les recherches ont tout de même permis de cartographier de vastes étendues de la zone qui constitue désormais l'Arctique canadien. Le savoir inuit a fourni des indices clés sur le sort de l'expédition de Franklin, aidant les équipes de recherche à localiser les épaves en 2014 et en 2016. Ces sites archéologiques d'importance jettent un nouvel éclairage sur les événements tragiques de l'expédition de Franklin et sur cette ère d'exploration dans son ensemble. 

En mai 1845, le HMS Erebus et le HMS Terror quittent la Grande-Bretagne en grande pompe sous le commandement de sir John Franklin, à la recherche du passage du Nord?Ouest. À cette époque, les Européens ont déjà cartographié d'importantes sections de l'archipel arctique et de la côte nord de l'Amérique du Nord, et les attentes à l'égard de l'expédition de Franklin sont très élevées. Les bombardes qu'étaient le HMS Erebus et le HMS Terror sont converties en vue d'expéditions dans l'Arctique, équipées de la toute dernière technologie et approvisionnées pour un voyage de trois ans. Les navires font un arrêt sur la côte ouest du Groenland pour s'approvisionner et les membres de l'équipage envoient alors ce qui deviendra leurs dernières lettres. En août 1845, Franklin croise deux baleiniers dans la baie de Baffin. Il s'agit de la dernière rencontre entre les 129 membres d'équipage de l'expédition de Franklin et d'autres Européens. Officiers et marins ont été vus vivants pour la dernière fois par des Inuits, qu'ils rencontrent à l'occasion.

Lorsque les membres de l'expédition ne rentrent pas à la date prévue, d'importants efforts de recherche sont déployés. Éventuellement, les récits des Inuits dirigent les équipes de recherche à l'île King William. En 1859, le lieutenant William Hobson du Fox, un yatch à vapeur affrété par la déterminée lady Jane Franklin, trouve un sombre message laissé dans un cairn. Le message révèle que les deux navires se sont retrouvés prisonniers des glaces vers la fin de 1846 et qu'ils le sont restés pendant environ un an et demi. Il indique aussi que Franklin et plusieurs membres de l'équipage ont péri. Les survivants ont abandonné le navire et tenté de rejoindre la Grande rivière des poissons, maintenant appelée rivière Back, loin en direction sud?est. On n'entendra plus jamais parler d'eux. D'autres recherches ont permis de retrouver des squelettes, des sépultures et des reliques. Le sort des navires continue de susciter l'intérêt depuis le 19siècle jusqu'à ce jour.

En 2014, pendant la sixième année des efforts de recherche renouvelés de Parcs Canada pour localiser les navires disparus, les équipes de recherche ont retrouvé l'épave du HMS Erebus. Sa localisation, dans le golfe Queen Maud, sur la côte ouest de la péninsule d'Adélaïde, confirme la tradition orale inuite et les preuves archéologiques au sujet du sort des hommes de Franklin. Deux ans plus tard, grâce au savoir inuit, l'épave du HMS Terror a été retrouvée plus au nord. Les deux épaves sont intactes et le grand nombre d'articles historiques de bord fournissent des informations intéressantes sur les événements entourant l'expédition.

Liens connexes

Parcs Canada

Lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror

Commission des lieux et monuments historiques du Canada

 

SOURCE Parcs Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:00
MARKHAM, ON, le 20 oct. 2017 /CNW/ - Au nom de l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, l'honorable Jane Philpott, ministre des Services aux Autochtones et députée...

à 08:00
MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les représentants des médias sont invités à l'ouverture du 29e Salon International Tourisme Voyages et l'inauguration de l'Espace ADM, le vendredi 20 octobre, 10h, à la Place Bonaventure de Montréal. Cette...

à 07:00
QUÉBEC, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - En raison de la tenue au même moment d'une séance d'information pour le Sommet du G7 offerte conjointement par Services publics et Approvisionnements Canada et le personnel du bureau de gestion du Sommet, en...

19 oct 2017
OTTAWA, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Avec la publication par Statistique Canada aujourd'hui des plus récentes statistiques sur le tourisme, la leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, l'honorable...

19 oct 2017
QUÉBEC, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - En raison de la tenue au même moment d'une séance d'information pour le Sommet du G7 offerte conjointement par Services publics et Approvisionnements Canada et le personnel du bureau de gestion du Sommet, en...

19 oct 2017
Destination Canada incite au resserrement des liens entre les pays au salon Showcase Canada-Asie OTTAWA, le 18 oct. 2017 /CNW/ - Le Canada jouit de liens interpeuples et interentreprises solides avec la Chine, et le gouvernement du Canada est...




Communiqué envoyé le 2 septembre 2017 à 17:45 et diffusé par :