Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Enjeux environnementaux, Politique environnementale

Amiante: l'après bannissement ! La MRC des Appalaches attend le plan du gouvernement fédéral



L'utilisation de l'amiante dans toute nouvelle construction au pays, son importation ainsi que son exportation sont désormais interdites par le gouvernement fédéral. Ces mesures entreront en vigueur d'ici 2018.

THETFORD MINES, QC, le 22 août 2017 /CNW Telbec/ - Lors de son passage vendredi prochain dans la MRC des Appalaches (MRC), le préfet, Monsieur Paul Vachon et le président de la Société de développement économique de la Région de Thetford (SDE), Monsieur Marc Alexandre Brousseau ont bien l'intention d'interpeller la Ministre du Développement international et de la Francophonie, l'Honorable Marie-Claude Bibeau sur « l'après bannissement » de l'amiante au Canada.

En décembre 2016, le gouvernement de Justin Trudeau annonçait son intention de bannir l'amiante au Canada en modifiant la Loi sur la protection de l'environnement, et ce, en spécifiant l'interdiction de produire, d'utiliser, d'importer ou d'exporter des produits qui contiennent de l'amiante.

« Cette décision historique n'est pas sans conséquence pour nous, et ce, pour des années à venir.  Le gouvernement du Canada est muet depuis ce temps sur la gestion de « l'après bannissement » de l'imposant passif industriel avec lequel nous sommes pris. Les diminutions drastiques et irréversibles des valeurs foncières dans le secteur minier ont généré d'importantes pertes fiscales pour les municipalités. C'est un autre problème récurrent », de commenter monsieur Vachon.

« Ici, la ville est dans la mine, le bannissement de l'amiante au Canada veut dire pour nous 50 KM2 de terrains miniers inutilisables.  En termes de pied carrés, l'équivalent de 15 terrains de football de bâtisses minières et plus de 450 millions de tonnes de résidus miniers laissés pour morts. Il y a de grandes responsabilités à fermer une industrie et à bannir son produit.  C'est le choix que le gouvernement du Canada a fait et nous le respectons, mais il faudrait maintenant faire face à la gestion du passif qui vient avec et ça coûtera des dizaines de millions $», d'expliquer monsieur Marc-Alexandre Brousseau.

« La mobilisation des intervenants, les rencontres et les démarches que nous avons menées ces derniers mois auprès du gouvernement fédéral nous ont permis d'obtenir l'assurance que nous pourrons transformer et valoriser les résidus miniers dans les années à venir. Pour tout le reste, la question reste entière. Nous croyons que le gouvernement a un plan, une stratégie pour la suite. Il est grand temps de nous la partager », de conclure monsieur Vachon.  

 

SOURCE Société de développement économique de la région de Thetford (CLD)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

22 avr 2018
En ce Jour de la Terre, la Ville de Montréal appelle à la mobilisation de toutes les citoyennes et de tous les citoyens pour rendre notre ville belle, propre et agréable. M. Jean-François Parenteau, membre du comité exécutif, responsable des services...

22 avr 2018
Alors qu'on célèbre le Jour de la Terre au Québec comme un peu partout dans le monde, en ce 22 avril, c'est à la célébration et à l'action que la population du Québec est conviée par la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la...

22 avr 2018
Les déchets de plastique et les déchets marins représentent des menaces de plus en plus sérieuses pour nos océans et la vie marine. Le Canada est déterminé à protéger notre environnement et à préserver nos cours d'eau pour que tous les Canadiens...

22 avr 2018
Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd'hui la déclaration suivante à l'occasion du Jour de la Terre : « Aujourd'hui, nous nous joignons à la communauté internationale pour célébrer le Jour de la Terre. C'est l'occasion d'apprécier et de...

22 avr 2018
Le Palais des congrès de Montréal est fier d'avoir obtenu le renouvellement de sa certification environnementale BOMA BEST jusqu'en 2020. Cette étape signifie que la performance environnementale du Palais et le respect de ses engagements sont dûment...

22 avr 2018
Le 22 avril 2018, Jour de la Terre, la Ville de Montréal appelle à la mobilisation de toutes les citoyennes et de tous les citoyens pour rendre notre ville belle, propre et agréable à vivre. Dès 10 h, M. Jean-François Parenteau, membre du comité...




Communiqué envoyé le 22 août 2017 à 12:48 et diffusé par :