Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière
Sujet : Plaidoyer (politique)

Exploration pétrolière de Junex en Gaspésie - « L'argent d'Anticosti pour détruire la Gaspésie » - Manon Massé



MONTRÉAL, le 18 août 2017 /CNW Telbec/ - « La pétrolière Junex n'a finalement pas pu détruire Anticosti avec la fracturation hydraulique. Mais qu'à cela ne tienne! Le ciel est bleu et les oiseaux chantent toujours pour les pétrolières! Avec l'argent obtenu de Québec en compensation, elle peut maintenant s'en donner à coeur joie en Gaspésie. », dénonce la porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé.

Alors qu'un camp citoyen s'oppose aux activités d'exploration de Junex aux abords de son site Galt, la députée, qui s'est rendue plusieurs fois dans la région, rappelle que ces activités d'exploration sont rendues possibles grâce à l'argent des Québécois et Québécoises. « En annulant l'entente avec Junex pour l'exploration pétrolière sur Anticosti, le gouvernement a versé rubis sur l'ongle des millions à la pétrolière cet été. C'est cet argent qui menace maintenant le territoire gaspésien. Si ces millions avaient été versés directement aux initiatives régionales de tourisme ou de pêche par exemple, nous n'en serions pas là! Encore une fois, c'est l'irresponsabilité du gouvernement qui enrichit les pétrolières et détruit notre territoire », martèle Mme Massé.

La députée souligne qu'il n'y a pas eu de consultation sur les activités d'exploration pétrolière de Junex au site Galt. « Aujourd'hui, nous en sommes là. Des groupes environnementaux et des citoyen.nes organisent des camps de protestation. Le gouvernement n'a que lui à blâmer dans cette situation qui ne rime pas avec acceptabilité sociale », continue-t-elle.

« Plusieurs indices peuvent nous laisser penser que le projet de Junex nécessitera l'utilisation de la fracturation, un mode d'exploitation non conventionnel du pétrole. Ce projet met à risque les sources d'eau potable de la pointe de la péninsule, qui sont majeures pour les activités économiques et traditionnelles régionales. Si Philippe Couillard avait à coeur le Québec et les Québécois.es et non uniquement ses amis des pétrolières, il interdirait clairement la fracturation hydraulique et cesserait toute injection de fonds publics dans les énergies fossiles », termine Mme Massé.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 aoû 2018
Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard ») annoncera les résultats du premier trimestre de son exercice 2019 le mercredi 5 septembre prochain, après la fermeture du marché TSX et des marchés alternatifs. Couche-Tard tiendra un appel conférence...

17 aoû 2018
Le gouvernement a procédé aujourd'hui à l'édiction des quatre règlements relatifs aux hydrocarbures, permettant ainsi l'entrée en vigueur de la Loi sur les hydrocarbures et confirmant, outre les interdictions et limitations déjà introduites à la...

17 aoû 2018
Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, M. Pierre Moreau, se réjouit du partenariat stratégique entre Énergies Durables Kahnawà:ke (EDK) et Kruger Énergie, spécialisée dans le développement et la gestion de centrales d'énergie...

17 aoû 2018
Davie a offert une solution sans risque et entièrement financée par le secteur privé pour la construction du nouveau traversier CTMA Vacancier qui dessert la liaison entre Montréal et les Îles-de-la-Madeleine. Jared Newcombe, Chef de la direction...

17 aoû 2018
La réduction de son empreinte environnementale non seulement renforce la compétitivité et la durabilité de l'industrie aéronautique, mais est essentielle à notre transition vers une économie plus sobre en carbone. Or, elle nécessite des carburants...

17 aoû 2018
EdgeHill Partners est heureuse d'annoncer le lancement de la première famille de fonds communs de placement « alternatifs liquides » au Canada sous la marque EHP Funds. Les fonds EHP utilisent des stratégies à positions...




Communiqué envoyé le 18 août 2017 à 10:23 et diffusé par :