Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Transport
Sujets : Affaires étrangères, Sécurité publique, Enjeux environnementaux

Des commandes de navigation laissées sans surveillance ont causé l'abordage de 2 remorqueurs près de Nanaimo (Colombie-Britannique) en mai 2016



RICHMOND, BC, le 17 août 2017 /CNW/ - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (M16P0162) sur l'abordage entre les remorqueurs Albern et C.T. Titan qui s'est produit, en mai 2016, dans le canal Northumberland près de Nanaimo (Colombie-Britannique). L'abordage a entraîné le naufrage de l'Albern et a endommagé la coque du C.T. Titan. Il n'y a eu aucun blessé; une pollution légère a été signalée.

Le 24 mai 2016, vers 17 h 30, heure avancée du Pacifique, le remorqueur Albern, avec 2 personnes à bord, et le remorqueur C.T. Titan, avec 3 membres d'équipage à bord, ont quitté un parc à grumes à destination du port de Nanaimo pour un changement d'équipage. Le C.T. Titan suivait une trajectoire parallèle à celle de l'Albern et était en train de le dépasser.

L'enquête a révélé que le capitaine du C.T. Titan avait quitté la passerelle haute pour naviguer depuis la timonerie alors que son remorqueur dépassait l'Albern à plein régime, et avait ainsi laissé les commandes de navigation sans surveillance pendant 6 à 8 secondes. Durant cette période, le C.T. Titan a dévié à bâbord, probablement en raison du désalignement de ses gouvernails, et le capitaine n'a pas réussi à transférer la commande de propulsion au poste de la timonerie assez rapidement pour éviter l'abordage. La force du choc a renversé l'Albern, ce qui l'a fait chavirer puis sombrer. Les deux membres d'équipage de l'Albern ont été emprisonnés sous le navire alors qu'il chavirait, mais ont réussi à s'échapper avant le naufrage. Ils ont été secourus par l'équipage du C.T. Titan.

L'enquête a aussi établi qu'il existait des risques liés à des pratiques de travail non sécuritaires, à l'absence de processus de gestion de la sécurité au sein de l'entreprise et à des inspections réglementaires insuffisantes. Si des pratiques de travail non sécuritaires, comme la méthode de transfert de commande sans surveillance à bord du C.T. Titan, sont utilisées sans qu'il y ait des conséquences négatives, il y a un risque que les exploitants aient une perception réduite des dangers qu'elles comportent et qu'ils continuent de les appliquer. Le BST a aussi souligné que si les entreprises n'ont aucun processus pour gérer la sécurité des navires, y compris le développement de procédures d'exploitation sécuritaires, il y a un risque que des défectuosités dans l'équipement des navires et des lacunes dans les méthodes de travail passent inaperçues et ne soient pas corrigées.

Après l'événement, l'entreprise, qui était propriétaire des deux navires, a fait en sorte qu'une analyse de l'écart entre le système de gestion de la sécurité et le Code international de gestion de la sécurité soit effectuée et qu'un plan d'action soit élaboré. Les employés de l'entreprise ont ainsi suivi un cours de formation sur la conscience situationnelle et sur la gestion des ressources à la passerelle. L'entreprise a aussi corrigé les lacunes de sécurité liées à l'assujettissement du radeau de sauvetage.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.bst.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSS, Twitter (@BSTCanada), YouTube, Flickr et de notre blogue.

SOURCE Bureau de la sécurité des transports du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 avr 2018
La ministre du Travail fédéral, l'honorable Patty Hajdu, sur la recommandation des médiateurs fédéraux ainsi que des dirigeants du Canadien Pacifique, a ordonné un vote sur l'offre finale déposée par la compagnie afin de renouveler les conventions...

20 avr 2018
Le Réseau de transport métropolitain (RTM) a été avisé que le Canadien Pacifique (CP) est parvenu à une entente avec deux des syndicats représentant ses employés évitant ainsi le déclenchement d'une grève. Le RTM est heureux que les deux parties...

20 avr 2018
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, les...

20 avr 2018
NAV CANADA a annoncé aujourd'hui la conclusion du cycle des négociations collectives entre NAV CANADA et Unifor, section locale 1016. Ce syndicat représente environ 270 employés qui assurent les services de planification de vol, le soutien à la...

20 avr 2018
Les médias sont invités à assister à une conférence de presse, pour le dévoilement des résultats du sondage Ipsos-ConduiPro sur les craintes grandissantes de ses membres et de la population canadienne à quelques mois de la légalisation du cannabis à...

20 avr 2018
La Société des traversiers du Québec (STQ) désire informer la population de la Basse-Côte-Nord et de l'île d'Anticosti que le service de désenclavement hivernal par voies routière et aérienne sera rallongé. Le service de désenclavement pour le...




Communiqué envoyé le 17 août 2017 à 13:00 et diffusé par :