Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Enjeux environnementaux

Appareils de climatisation utilisant de l'eau potable - Le conseil exécutif adopte le règlement modifiant le Règlement sur l'usage de l'eau potable



MONTRÉAL, le 11 août 2017 /CNW Telbec/ - Le comité exécutif de la Ville de Montréal a adopté le règlement modifiant le Règlement sur l'usage de l'eau potable (13-023), qui vise à réduire la consommation et le gaspillage de l'eau dans le secteur résidentiel par l'encadrement des principaux usages, notamment par l'élimination des appareils de climatisation utilisant de l'eau potable sans boucle de recirculation.

Conformément au règlement 13-023, depuis juillet 2013, il est interdit d'installer un climatiseur ou tout appareil de refroidissement utilisant de l'eau potable sans boucle de recirculation dans le secteur résidentiel. Tous les équipements existants doivent être éliminés ou remplacés par des appareils conformes d'ici le 1er janvier 2018. Actuellement, le règlement prévoit néanmoins une disposition permettant de maintenir un appareil de climatisation utilisant de l'eau sur la base des contraintes architecturales d'un bâtiment, mais sans préciser un délai ultime de remplacement.

Les modifications proposées au règlement visent à :

« Le règlement sur l'usage de l'eau potable répond à plusieurs engagements de la Ville en matière de développement durable, notamment à l'orientation de pratiquer une gestion responsable des ressources et à la responsabilité environnementale accrue par la gestion durable de l'eau », a expliqué le maire de Montréal, M. Denis Coderre. « Cette mesure est un pas de plus vers une gestion responsable de l'eau et des ressources pour notre métropole ».

« Rappelons également que la réglementation municipale de ces équipements était une des exigences provinciales de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable et complémentait la réglementation de la Régie du bâtiment du Québec, qui interdit désormais l'installation d'appareil de climatisation utilisant de l'eau », a ajouté la responsable de l'eau et des infrastructures de l'eau au comité exécutif de la Ville de Montréal, mairesse d'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointes-aux-Trembles, Mme Chantal Rouleau.

Pour le secteur résidentiel, la présence de tels appareils de climatisation utilisant de l'eau a été observée presque exclusivement dans des bâtiments multiplex (9 logements et plus). Il est estimé que quelques centaines de bâtiments de ce type sont susceptibles d'utiliser encore ces climatiseurs sur le territoire de la Ville de Montréal.

Il existe sur le marché une variété d'équipements de climatisation ou de refroidissement à l'air ou utilisant une boucle de recirculation. Les citoyens sont invités à faire appel à un professionnel en climatisation et réfrigération pour la recherche d'alternatives à ce genre de climatiseurs.

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:56
Moins de deux semaines après sa création, le comité de modernisation de l'industrie de la récupération et du recyclage a déjà tenu deux séances de travail qui ont notamment servi à convenir des modalités d'un programme d'aide financière de 4,6 M$...

à 16:31
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a pris la décision de lever l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité dans le secteur de Labrieville (au sud du Réservoir Pipmuacan). Cette décision, prise en...

à 15:34
Le député de Madawaska-Restigouche, René Arseneault, au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé jeudi la réouverture officielle du bureau de Pêches et Océans de Kedgwick, au...

à 14:52
Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 880?951 $ à l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) pour la réalisation de cinq vitrines de démonstration dans le secteur pomicole. Le projet de l'IRDA vise à...

à 13:30
L'Union des municipalités du Québec (UMQ) et des représentants de plus d'une vingtaine d'organisations concernées par la problématique de la propagation et de la prolifération du myriophylle à épi, une plante exotique envahissante aussi surnommée...

à 07:30
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), présidée par M. Michel Germain qui est secondé par M. Pierre Renaud, commissaire, amorce la deuxième partie de l'audience publique sur le Projet d'usine de...




Communiqué envoyé le 11 août 2017 à 11:03 et diffusé par :