Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie
Sujet : Expansion d'entreprise

Angola Cables a annoncé un moment décisif pour l'Internet en Afrique



L'installation de la première liaison sous-marine directe entre l'Afrique et l'Amérique du Sud débute en Angola

LUANDA, Angola, le 11 août 2017 /PRNewswire/ -- Angola Cables a aujourd'hui fait un pas de plus vers l'achèvement du Réseau de câbles de l'Atlantique Sud (SACS, pour South Atlantic Cable System) lors d'un lancement officiel organisé à Sangano, en Angola. Le SACS est la première liaison directe entre l'Afrique et l'Amérique du Sud. L'installation du Réseau de câbles de l'Atlantique Sud (SACS) ? câble sous-marin doté d'une capacité de 40 Tbit/s qui s'étendra sur plus de 6 500 km jusqu'à Fortaleza, au Brésil ? a débuté sur la côte angolaise, dans la municipalité de Quissama. NEC Corporation procède actuellement à la construction du réseau SACS.

Cet événement de lancement a réuni José Carvalho da Rocha, ministre angolais des Télécommunications et technologies, plusieurs dirigeants d'entreprises locales et internationales, ainsi que les actionnaires et invités d'Angola Cables. L'installation du réseau SACS est considérée comme un projet stratégique qui permettra à l'Angola de faire progresser l'économie numérique de la région, tout en améliorant les communications internationales.

Lorsque l'intégralité du réseau sera achevée, ainsi que les éléments connexes tels que les centres de données et les points d'échange Internet, le réseau SACS offrira un changement de paradigme dans le secteur des télécommunications en Afrique. D'après António Nunes, PDG d'Angola Cables : « Pour les Angolais, le délai nécessaire pour accéder aux contenus disponibles en Amérique ? plus grand centre de production et d'agrégation de contenus et de services numériques ? sera multiplié par cinq. » Près de 300 millisecondes sont actuellement nécessaires pour connecter l'Angola et le Brésil. Grâce au réseau SACS, la latence ? le décalage de temps entre l'envoi et la réception de paquets de données ? devrait être réduite à environ 60 millisecondes.

« L'Angola est en passe de devenir l'un des grands centres de télécommunications d'Afrique subsaharienne », a ajouté Nunes. « Les réseaux de câbles actuels, tels que le WACS, ainsi que les réseaux de câbles SACS et Monet ? associés aux centres de données locaux ? permettront d'améliorer la connectivité, tout en apportant des bénéfices économiques à l'Angola et aux régions voisines, à l'heure où les sociétés technologiques qui ont besoin d'une connectivité élevée s'établissent et développent leurs activités en Afrique. »

La phase d'installation du câble sur les côtes angolaises constitue l'un des aspects les plus importants du projet, dans la mesure où plusieurs niveaux d'interaction et d'activité sont requis auprès de nombreuses entités de manière simultanée, et représente par conséquent une étape critique à haut risque. La protection du câble et des équipes impliquées est l'un des aspects analysés. Les travaux sont par conséquent rigoureux et bien planifiés. « L'installation du réseau SACS constitue la concrétisation d'un rêve, un événement qui reflète notre capacité à trouver des solutions et à surmonter les défis, en gardant toujours à l'esprit l'objectif final », a déclaré António Nunes.

À propos d'Angola Cables

Angola Cables est une société multinationale de télécommunications fondée en 2009, qui opère sur le marché professionnel et dont l'activité principale consiste en la commercialisation de capacité pour les liaisons internationales destinées à la voix et aux données grâce à des réseaux de câbles sous-marins. Le SACS et le réseau de câbles Monet permettront d'interconnecter trois continents (l'Amérique du Sud, l'Amérique du Nord, et l'Afrique), tandis qu'un centre de données de niveau III basé à Fortaleza interconnectera les réseaux de câbles. Angola Cables exploite également Angonix, point d'échange Internet neutre basé à Luanda, qui interconnecte les réseaux mondiaux et les fournisseurs de contenus. Angola Cables gère également Angonap, centre de données neutre basé à Luanda et point d'échange de trafic de la société en Angola. Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.angolacables.co.ao

Andrew Cole +27 (79) 4833208
Atmosphere

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:32
Andreani Logistics Group, la plus grande entreprise de logistique d'Argentine, fait figure de chef de file dans la planification informatique, les concepts de construction et les systèmes numériques de pointe. Cependant, la croissance de l'entreprise...

à 15:03
Ce lundi, Brad Smith, président de Microsoft Corp., a annoncé un engagement de 50 millions $ sur les cinq prochaines années, afin de placer l'intelligence artificielle dans les mains des individus et organisations du monde entier qui oeuvrent à la...

à 14:46
Le président du Conseil du Trésor, l'honorable Scott Brison, rendra visite à des étudiantes de la région qui participent à Hackergal, un marathon de programmation qui aura lieu à l'échelle du Canada le 13 décembre 2017. Le ministre Brison adressera...

à 14:30
L'honorable Amarjeet Sohi, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, et Jenny Gerbasi, présidente de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), ont annoncé aujourd'hui le financement de 72 initiatives dans des collectivités du pays...

à 14:00
Le 8 décembre, l'Équipe d'enquête sur la cybercriminalité de la Division nationale de la GRC a porté des accusations criminelles contre Jimson Kannanthara James, 31 ans, de Toronto, arrêté le 26 octobre dans le cadre d'une enquête appelée « projet...

à 13:41
Les autorités en valeurs mobilières de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, du Québec et de la Saskatchewan (les autorités participantes) ont annoncé aujourd'hui la conclusion d'un accord de...




Communiqué envoyé le 11 août 2017 à 09:42 et diffusé par :