Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujet : Enjeux environnementaux

Les LNC accueillent Mme Martine Ouellet aux Laboratoires de Chalk River



La chef du Bloc Québécois visite le site des LNC, rencontre les experts techniques pour discuter de la revitalisation du site et de l'installation de gestion des déchets près de la surface proposée

CHALK RIVER, ON, le 10 août 2017 /CNW/ - Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), principal organisme de science et de technologie nucléaires du Canada, a accueilli aujourd'hui Mme Martine Ouellet, chef du Bloc Québécois, à leurs Laboratoires de Chalk River. Les LNC font actuellement l'objet d'une transformation de dix ans conçue pour moderniser les installations et l'infrastructure du site, susciter la croissance commerciale et revitaliser le plus important campus de science et de technologie au Canada.

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), principal organisme de science et de technologie nucléaires du Canada, a accueilli aujourd'hui Mme Martine Ouellet, chef du Bloc Québécois, à leurs Laboratoires de Chalk River. (Groupe CNW/Laboratoires Nucléaires Canadiens)

Dans le cadre de cette visite, Mme Ouellet a rencontré les experts techniques des LNC pour discuter de l'installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS) proposée des LNC, une installation de confinement conçue pour l'élimination sécuritaire et permanente de déchets radioactifs de faible activité et d'un pourcentage d'autres déchets acceptables. L'IGDPS est la première étape de la transformation des Laboratoires de Chalk River en un centre d'innovation en matière de sciences et de technologies de calibre mondial. Il permettra ainsi aux LNC de gérer les déchets radioactifs de manière responsable et sécuritaire.

« Nous sommes ravis d'avoir accueilli Mme Ouellet au site pour discuter de la revitalisation des Laboratoires de Chalk River et du travail que nous réalisons au nom des Canadiens en ce qui concerne l'énergie durable, la santé publique, la gérance de l'environnement et la sécurité mondiale, a commenté Kathy McCarthy, vice-présidente, Recherche et développement des LNC. En bout du compte, cette transformation ambitieuse positionnera les LNC en tant que chef de file mondial dans le domaine de la science et de la technologie nucléaires, hébergeant des scientifiques reconnus à l'échelle mondiale, et nous permettant de faire d'importantes contributions scientifiques au Canada pour les décennies à venir. »

L'IGDPS permettra d'éliminer de manière sécuritaire plus de cent bâtiments et structures vieillissants aux Laboratoires de Chalk River - une étape nécessaire pour revitaliser le site - ainsi que des déchets accumulés durant 65 années de science et de technologie et les déchets opérationnels des Laboratoires, y compris les terrains contaminés. Il s'agit d'une manière sécuritaire et responsable de gérer les déchets radioactifs du Canada.

La plupart (90 %) des déchets appartenant au gouvernement du Canada qui seront éliminés dans l'installation sont déjà stockés, ou seront produits au site de Chalk River.

Environ 5 % des déchets proviennent des Laboratoires de Whiteshell au Manitoba et des autres sites gérés par les LNC, tels que les réacteurs prototypes, notamment Gentilly-1 au Québec; et moins de 5 % seraient des inventaires commerciaux des universités et des hôpitaux canadiens par exemple.

« Les LNC se sont donné comme priorité de mobiliser des membres du public pour discuter des détails de cet important projet, a noté Kurt Kehler, vice?président, Gestion du déclassement et des déchets, LNC. Il est absolument essentiel que nos communautés comprennent les faits de l'IGDPS pour pouvoir réussir. Nous encourageons tout le monde à participer par l'intermédiaire de nos séances d'information et du processus d'évaluation environnementale. »

Les LNC en sont actuellement à la période de commentaires du public dans le processus avec la Commission canadienne de la sûreté nucléaire (CCSN), l'organisme de réglementation nucléaire du Canada. Durant cette période, la CCSN a accepté les commentaires du public sur l'ébauche de l'énoncé des incidences environnementales, et les LNC encouragent les membres du public à participer à ce processus. Pour savoir comment participer au processus d'évaluation environnementale, veuillez visiter le Registre de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale au lien suivant : http://www.ceaa.gc.ca.

À propos des LNC

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont un chef de file mondial en technologie et en sciences nucléaires qui offrent des capacités et des solutions uniques dans une gamme d'industries. En participant activement à des travaux de recherche et de développement dirigés par l'industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, de la technologie propre, de l'énergie, de la défense, de la sécurité, et des sciences de la vie, nous offrons des solutions qui maintiennent la compétitivité de ces secteurs sur la scène internationale.

Grâce à des investissements réguliers dans de nouvelles installations et un mandat précis, les Laboratoires Nucléaires Canadiens sont bien placés pour l'avenir. Une nouvelle norme de rendement appuyée par une solide culture de la sécurité est au coeur de toutes nos activités.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la gamme complète de services offerts par les Laboratoires Nucléaires Canadiens, visitez le site http://www.cnl.ca/fr/home/default.aspx ou écrivez-nous à l'adresse communications@cnl.ca.

 

SOURCE Laboratoires Nucléaires Canadiens


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:30
Les représentants des médias sont priés de noter que le président du Conseil du Trésor, l'honorable Scott Brison, et le ministre de l'Environnement de la Nouvelle-Écosse, l'honorable Ian Rankin, tiendront une conférence de presse en vue d'annoncer le...

à 12:38
Ils ont été parmi les premiers « citoyens scientifiques » du Canada. Animés d'un esprit de découvreur, ils raffolaient du plein air -- à cheval, en canot, à pied et en voiture -- dans les zones productives de canards des Prairies. Ils avaient une...

à 11:59
Le 12 décembre, en marge du Sommet One Planet, les leaders des gouvernements du Canada, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica et du Mexique, les gouverneurs des États de la Californie et de Washington, ainsi que les premiers ministres de l'Alberta,...

à 11:47
Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, tiendra une conférence de presse en vue de lancer un programme national visant à favoriser la prise de mesures...

à 11:30
Le gouvernement du Québec accorde un somme de plus de 250 000 $ pour l'implantation et le suivi du système expérimental Rolodune, qui vise à freiner l'érosion côtière. Développé par M. Laurie Gauthier, architecte à la retraite résidant à...

à 10:49
Le député de London-Centre-Nord, Peter Fragiskatos, fera une annonce au nom de l'honorable Jim Carr, ministre des Ressources naturelles du Canada. Le député sera en compagnie de la députée de London-Ouest, Kate Young, ainsi que Clark Somerville,...




Communiqué envoyé le 10 août 2017 à 18:13 et diffusé par :