Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Vacance et tourisme, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Nouveaux produits et services, Entreprises conjointes, Politique intérieure, Première Nation

Parcs Canada et la Qikiqtani Inuit Association inaugurent le parc national Qausuittuq



BAIE RESOLUTE, NU, le 10 août 2017 /CNW/ - Le parc national Qausuittuq, composé d'un archipel d'îles dans l'Extrême-Arctique, est un lieu historique très important pour les Inuits, dont la présence date de 4 500 ans. Le parc national constitue une zone de chasse et de pêche traditionnelles qui, dans un passé récent, a assuré la subsistance des Inuits dans la baie Resolute. Les parcs nationaux représentent ce que le Canada a de mieux à offrir et témoignent de notre identité, y compris de l'histoire, des cultures et des contributions des peuples inuits.

Parc national Qausuittuq (Groupe CNW/Parcs Canada)

Aujourd'hui, Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, de même que P.J. Akeeagok, président de la Qikiqtani Inuit Association (QIA), ont déclaré l'ouverture officielle du parc national Qausuittuq lors d'une cérémonie organisée dans la communauté de la Qausuittuq/baie Resolute.

L'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits conclue entre le gouvernement du Canada et la Qikiqtani Inuit Association garantit que les Inuits vivant dans la région et la communauté de Qausuittuq/baie Resolute peuvent tirer profit de la création de ce parc, et ce, aujourd'hui comme demain.

Abritant des paysages vallonnés, des marécages, des plateaux bas et des aires marines riches, le parc national Qausuittuq a été créé pour protéger l'héritage naturel et culturel irremplaçable de la région. Malgré sa proximité avec l'eau, le parc national Qausuittuq est un désert polaire. Bien qu'il s'agisse de l'un des endroits les plus rudes et secs au monde, un nombre surprenant d'espèces animales se sont adaptées à cet environnement particulier. Protégé officiellement en 2015 en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, le parc national Qausuittuq est le fruit d'efforts combinés entre le peuple inuit, le gouvernement du Canada et le gouvernement du Nunavut pour préserver ce lieu spécial. Le parc national Qausuittuq est géré en collaboration avec les Inuits par l'intermédiaire du comité de gestion du parc Qausuittuq.

Le parc national Qausuittuq de Tuktusiurvik/île Bathurst fait partie de Kuin Ilisapiup Qikiqtangit/archipel de la Reine?Élisabeth, situé au nord du passage du Nord?Ouest du Canada. L'objectif de Parcs Canada est d'établir un réseau de parcs nationaux qui représentent chacune des 39 régions naturelles distinctes. Représentant la région naturelle de l'Extrême-Arctique Ouest du Canada, le parc national Qausuittuq protège les principaux habitats fauniques et voies migratoires, notamment les terrains de mise bas et les aires d'hivernage du caribou de Peary, une espèce en voie de disparition, ainsi que les habitats du boeuf musqué, du loup arctique, du renard arctique, du lemming variable et du lièvre arctique. Cet environnement à couper le souffle a assuré la subsistance des Inuits pendant des milliers d'années et il continue d'être essentiel au mode de vie de ce peuple.

Le réseau des aires protégées du Canada joue un rôle important pour aider à diminuer les effets des changements climatiques en protégeant et en restaurant des écosystèmes sains et résistants et en contribuant au rétablissement des espèces en péril. Parcs Canada s'est engagé à instaurer un réseau de lieux patrimoniaux nationaux qui commémorent les contributions des peuples autochtones, leur histoire et leurs cultures ainsi que leur attachement particulier à la terre.

Citations

«?C'est pour moi un honneur d'inaugurer le parc national Qausuittuq. Cette nouvelle zone protégée offre une occasion unique aux Canadiens et aux Canadiennes et aux peuples du monde entier de découvrir la beauté de la région de Tuktusiurvik/île Bathurst et de transmettre les récits des peuples qui y vivent. Il est encore plus important que cette région soit protégée, car ce lieu est intimement lié à la culture et à la tradition vivantes des Inuits. Au nom du gouvernement du Canada, je suis reconnaissante envers tous ceux qui ont joué un rôle dans la création du 45e parc national du Canada. Grâce à un partenariat étroit entre le gouvernement du Canada, la Qikiqtani Inuit Association, la communauté de Qausuittuq/baie Resolute et le gouvernement du Nunavut, le parc national Qausuittuq est désormais protégé pour le bien des générations actuelles et futures.?»

L'honorable Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

«?Au cours des siècles, le parc national Qausuittuq a été un lieu traditionnel important pour diverses communautés. Les Inuits ont pu se nourrir durant des milliers d'années grâce aux espèces sauvages vivant dans cette région, comme le caribou de Peary. L'ouverture officielle de ce parc et l'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits préparent le terrain pour que les Inuits de la région et la communauté de baie Resolute puissent continuer de profiter de ce parc, tout comme les générations futures.?»

P.J. Akeeagok
Président de la Qikiqtani Inuit Association

Les faits en bref

Documents connexes

Fiche d'information : parc national Qausuittuq
Version en inuktitut du communiqué de presse
Version en inuktitut de la fiche d'information

Liens connexes

FICHE D'INFORMATION

Parc national Qausuittuq (île Bathurst, Nunavut)

Le parc national Qausuittuq sur l'île Bathurst, au Nunavut, fait partie de l'archipel de la Reine?Élisabeth, situé au nord du passage du Nord?Ouest canadien. Ce parc national représente la région naturelle de l'Extrême?Arctique Ouest du réseau de parcs nationaux du Canada reconnu mondialement.

Qausuittuq (phonétique : Cow-su-ee-tuk) signifie « l'endroit où le soleil ne se lève pas » en inuktitut, en raison de la position du soleil sous la ligne d'horizon pendant plusieurs mois en hiver à cette latitude.

Les quelque 11 000 kilomètres carrés de terres et d'eaux arctiques protégées dans le parc national Qausuittuq englobent la partie nord de l'île Bathurst ainsi que les îles du Gouverneur général à l'ouest et de plus petites îles à l'ouest et au nord de l'île Bathurst. Le Refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Seymour se trouve au nord, tandis que la limite sud du parc national de Qausuittuq touche la réserve nationale de faune de Polar Bear Pass.

Le parc national comprend les eaux des bras de mer May et Young ainsi que de majestueux promontoires qui surgissent de la mer. Le paysage comporte des zones humides, des plaines, des plateaux, des collines et des hautes terres pouvant atteindre 411 mètres d'altitude. Les traces de glaciations passées, comme des eskers, des moraines et des plages soulevées, reposent sur des roches sédimentaires comme le calcaire, le grès et la dolomie.

À 76? de latitude nord, l'île Bathurst se trouve dans l'une des régions les plus froides et les plus arides du monde, avec des températures moyennes de moins 32? C en janvier et de seulement 5? en juillet. Les précipitations annuelles sont inférieures à 130 mm. Ce climat rude limite le développement du sol sur lequel pousse une végétation clairsemée. Çà et là, on trouve de la saxifrage à feuilles opposées, des saules nains, du carex, des herbes, du lichen et de la mousse, qui constituent une source de nourriture précieuse pour la faune.

Malgré la haute latitude et les conditions difficiles, on y trouve un nombre étonnant d'espèces fauniques. Le parc national Qausuittuq protège des habitats essentiels pour la faune, y compris les voies de déplacement, des zones de mise bas et d'hivernage du caribou de Peary, une espèce en voie de disparition. Le parc est également une zone importante pour les boeufs musqués. Parmi les autres espèces qu'on retrouve dans cet environnement, il y a l'ours polaire, le loup arctique, le renard arctique et de nombreux oiseaux comme le harfang des neiges, l'oie des neiges, l'eider à tête grise, les labbes, des goélands et des oiseaux de rivage. Les espèces marines de la région comptent le phoque annelé, le phoque barbu, le morse, la baleine boréale, le béluga et le narval.

Des fouilles archéologiques ont permis d'établir la preuve de la présence de l'homme sur l'île Bathurst depuis 4 500 années. Les cultures inuites pré-Dorset, Dorset et Thulé ont fréquenté la région, bien que la plupart des sites se trouvent au sud ou à l'est du parc national. Dans le parc national Qausuittuq, il y a plusieurs sites archéologiques du Dorsétien récent (vers 500 à 1 200, après J.?C.) près des eaux du passage Bracebridge.

À partir de 1819, une série d'expéditions navales britanniques à la recherche du passage du Nord?Ouest ont exploré la région de l'île Bathurst. Plus tard, d'autres expéditions s'y sont aventurées à la recherche du HMS Erebus et du HMS Terror, les navires de sir John Franklin qui ont disparu après 1845. Entre 1850 et 1854, des expéditions de recherche maritimes ont mis en place des cairns et des dépôts de provisions sur les îles au nord de l'île Bathurst, dans le parc national Qausuittuq, dont un cairn impressionnant sur l'île Helena.

L'exploration de la région de l'île Bathurst a continué jusqu'au vingtième siècle. Le capitaine Joseph?Elzéar Bernier a mené trois expéditions entre 1906 et 1911 dans le but d'établir la souveraineté canadienne dans les îles de l'Arctique. D'autres expéditions du gouvernement canadien ont suivi, y compris des patrouilles de la Gendarmerie royale du Canada, des vols effectués par l'Aviation royale canadienne pour étudier le pôle magnétique, faire de la photographie aérienne, ainsi que des études de la faune, des levés géologiques et des études hydrologiques. Des forages d'exploration ont été effectués dans les années 1960 et 1970 pour trouver du pétrole, du gaz et des minéraux dans la région. Divers projets de recherche se poursuivent à ce jour et beaucoup sont appuyés par le Programme du plateau continental polaire.

 

Inauguration du Parc national Qausuittuq le 10 août (Groupe CNW/Parcs Canada)

SOURCE Parcs Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:17
Les représentants des médias sont invités à participer à un événement important en matière d'infrastructure en présence du député fédéral d'Argenteuil - La Petite-Nation, M. Stéphane Lauzon, au nom du ministre de l'Infrastructure et des...

à 11:06
Porter Airlines est arrivé sous le soleil d'Orlando-Melbourne, en Floride, cette fin de semaine avec son service sans escale inaugural à partir d'Ottawa et de Windsor. Toronto a également repris son service saisonnier avec des vols directs de...

à 09:58
PÉKIN, 18 décembre 2017 /CNW - Deer Jet est entré dans l'histoire en devenant le premier opérateur de jet privé à voler depuis la Chine jusqu'en Antarctique. L'arrivée de l'un des jets privés de la compagnie à l'aéroport de Wolfs Fang marque un...

à 08:30
Airborne Wireless Network a l'honneur d'annoncer la conclusion, le 14 décembre 2017, d'une convention de soutien avec GE Aviation, l'une des unités opérationnelles de GE . ABWN s'attend à ce que cette relation accélère de manière significative le...

à 08:30
Airborne Wireless Network est heureuse d'annoncer qu'elle a conclu, le 14 décembre 2017, un accord de soutien avec GE Aviation, l'une des unités d'exploitation de GE . La société, ABWN, prévoit que cette relation devrait accélérer sensiblement le...

à 06:53
La mairesse de Montréal, Valérie Plante, fera le point sur l'avenir de la Formule électrique à Montréal. Le point de presse aura lieu le lundi 18 décembre 2017, à 11 h, au salon Maisonneuve de l'Hôtel de ville de Montréal.   Date : Le lundi 18...




Communiqué envoyé le 11 août 2017 à 13:58 et diffusé par :