Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Selon un nouveau rapport de l'Office national de l'énergie, le Canada arrive tardivement sur le marché mondial du gaz naturel liquéfié



CALGARY, le 18 juill. 2017 /CNW/ - Le Canada est arrivé tardivement sur le marché mondial du gaz naturel liquéfié (« GNL ») et les prochaines années marqueront un point tournant pour le développement de l'industrie canadienne du GNL, selon un nouveau rapport publié par le Secteur de l'intégration de l'information sur l'énergie et de l'analyse de l'Office national de l'énergie.

Intitulé Le rôle du Canada dans le marché mondial du GNL, le rapport d'évaluation du marché de l'énergie traite de la dynamique changeante du marché du GNL, notamment de la faiblesse des prix et de la concurrence féroce, qui fait planer une grande incertitude sur tous les projets de GNL, y compris ceux proposés au Canada.

Le GNL est un gaz naturel refroidi à une température d'environ -160 °C, qui est son point de liquéfaction. À l'état liquide, il peut être exporté vers des marchés d'outre-mer dans des navires spécialement conçus à cette fin.

La demande de GNL est en hausse dans le monde entier, particulièrement en Asie et dans certaines parties de l'Europe. Ce sont toutefois des projets déjà en chantier en Australie et aux États-Unis qui répondront à cette demande à court et à moyen terme.

Le Canada produit beaucoup plus de gaz naturel qu'il n'en faut pour répondre à la demande intérieure. Les États?Unis sont depuis longtemps le premier marché d'exportation pour l'excédent de production de gaz naturel du Canada, mais la production croissante de gaz de schiste aux États-Unis a réduit la demande sur ce marché et amené les producteurs canadiens à s'intéresser à l'exportation sous forme de GNL.

Depuis 2010, l'Office a reçu 43 demandes de licence d'exportation de GNL, dont 35 ont été approuvées. Des 24 projets proposés, 18 seraient situés sur le littoral de la Colombie-Britannique et le reste, au Québec et dans les Maritimes.

Un seul de ces projets, celui de Woodfibre LNG près de Squamish, en Colombie-Britannique, a fait l'objet d'une décision d'investissement finale. Le gouvernement fédéral a approuvé le projet sous réserve de certaines conditions en mars 2016 et l'Office national de l'énergie a délivré la licence d'exportation de GNL d'une durée de 40 ans le 9 juin 2017. Non loin de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, le projet de la société Pacific Northwest LNG doit encore faire l'objet d'une décision d'investissement finale, bien qu'il ait été approuvé conditionnellement au palier fédéral en septembre 2016 et que la licence d'exportation de GNL ait été délivrée par l'Office national de l'énergie le 21 décembre 2016. Quatre autres projets ont reçu des approbations réglementaires.

En bref

Citation
« Au cours des dernières années, un certain nombre de projets de GNL ont été proposés au Canada et des investissements importants ont déjà été faits en vue de leur planification et de leur approbation. Le Canada peine néanmoins à se tailler une place de choix sur les marchés mondiaux du GNL, qui sont de plus en plus concurrentiels. Les promoteurs continuent toutefois de travailler activement à la réalisation de projets sur les deux côtes. »

-       Shelley Milutinovic, économiste en chef, Office national de l'énergie

Liens connexes
Rôle du Canada dans le marché mondial du GNL 
Article vedette : Au Canada, la structure du marché et de la réglementation permet d'assurer un approvisionnement adéquat en gaz naturel pour les Canadiens

L'Office national de l'énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada. Il réglemente les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l'énergie, dans l'intérêt public canadien en plaçant la sécurité au coeur de ses préoccupations. Pour un complément d'information sur l'Office et son mandat, consultez le site Web www.neb-one.gc.ca.

SOURCE Office national de l'énergie


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:45
Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles?de?la?Madeleine, M. Pierre Moreau, a annoncé aujourd'hui que le Gouvernement du Québec, par l'entremise...

15 déc 2017
Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard ») annonce qu'elle a obtenu l'autorisation de la Federal Trade Commission (« FTC ») des États-Unis pour procéder à l'acquisition de tous les titres de participation émis et en circulation de...

15 déc 2017
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....

15 déc 2017
L'audience de l'Office national de l'énergie pour étudier la demande de NOVA Gas Transmission Ltd. (« NGTL ») de construire un gazoduc à l'est de la ville de Sundre débutera le 18 décembre à 9 heures dans la salle d'audience de l'Office, à Calgary....

15 déc 2017
En mobilisant ses capacités d'innovation et sa créativité, le Canada met ses ressources naturelles en valeur de manière plus durable, fait croître son économie et crée des choix énergétiques plus propres en appui à notre transition vers une économie...

15 déc 2017
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....




Communiqué envoyé le 18 juillet 2017 à 10:37 et diffusé par :