Le Lézard
Classé dans : Santé

Le non respect des régimes thérapeutiques contre l'hypertension pourrait alimenter l'épidémie grandissante, selon les experts en tension artérielle et la Fondation des maladies du coeur



TORONTO, le 10 mai /CNW/ -- TORONTO, le 10 mai /CNW/ - La publication des recommandations 2006 pour le contrôle de l'hypertension artérielle (haute pression) est accompagnée d'une mise en garde à l'effet que si les patients et les professionnels de la santé ne collaborent pas plus efficacement, l'impact de l'hypertension artérielle au Canada pourrait s'avérer dévastateur.

Le problème, selon la Fondation des maladies du coeur, comporte deux volets : une augmentation du nombre de patients dont la tension artérielle est élevée et chez plusieurs, un mauvais contrôle de la tension artérielle.

Ces recommandations sont émises par le Programme canadien d'éducation sur l'hypertension (PCEH) et ont été publiées aujourd'hui par la Fondation des maladies du coeur, le PCEH, la Société canadienne d'hypertension et Blood Pressure (BP) Canada.

Au cours des dix dernières années, le taux d'hypertension artérielle auto-signalé chez les Canadiens et les Canadiennes âgés de 35 ans et plus a grimpé de 14 à 22 %. L'Organisation mondiale de la Santé reconnaît que l'hypertension est le principal facteur de risque de mortalité dans le monde et prédit une augmentation mondiale de 60 % du nombre d'adultes hypertendus au cours des 20 prochaines années.

"À moins que les Canadiens et les Canadiennes ne modifient leurs habitudes, la même augmentation se produira au Canada", selon le porte-parole de la Fondation des maladies du coeur, Dr George Honos, qui est membre du PCEH. "Nos données proviennent de l'auto-signalement, ce qui signifie que la prévalence réelle est encore plus élevée."

Un des principaux facteurs qui contribuent à l'augmentation du nombre de personnes atteintes d'hypertension artérielle est l'obésité. Entre 1978-1979 et 2004, le taux d'obésité au sein de la population canadienne est passé de 14 à 23 %. Une personne obèse (dont l'indice de masse corporelle dépasse les 30 kg/m2) court entre trois et cinq fois plus de risques d'hypertension qu'une personne ayant un poids normal. Plus de 90 % des Canadiens et des Canadiennes hypertendus affichent aussi d'autres facteurs de risque associés aux maladies du coeur et aux accidents vasculaires cérébraux (AVC), comme le diabète ou l'hypercholestérolémie.

    <<
    Faire pencher la balance : Poids et hypertension

    Catégorie   Indice de masse      % avec        Comparativement à une
     de poids  corporelle (kg/m2)  hypertension      personne de poids
                                    artérielle      normal, vos risques
                                                       d'hypertension
                                                       artérielle sont
    ------------------------------------------------------------------------
    Normal        18,5 à 24,9            9 %         (identiques)
    ------------------------------------------------------------------------
    Embonpoint    25,0 à 29,9           15 %         Augmentés de 50 %*
    ------------------------------------------------------------------------
    Obésité :
    Classe 1      30,0 à 34,9           24 %         Augmentés de 290 %(xx)
    Classe 2      35,0 à 39,9           30 %         Augmentés de 470 %(xxx
    Classe 3      40,0 et +             30 %         Augmentés de 540 %(xxxx)
    ------------------------------------------------------------------------
    Probabilité - 95 % Marge d'erreur
    * (P=1,5, 1,2-2,0)
    (xx) (P=2,9, 2,1=3,8)
    (xxx) (P=4,7, 3,0-7,5)
    (xxxx) (P=5,4, 3,3-8,6)
    >>


"Les mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité ainsi que l'obésité qui en résulte, combinées au vieillissement de la population, alimentent cette augmentation des taux d'hypertension artérielle, selon

Dr Honos. Nous savons, par exemple, que le contrôle de l'hypertension peut prévenir ou retarder des complications sérieuses, comme les maladies du coeur et les AVC. Il s'agit selon nous de la meilleure façon de régler le problème des listes d'attente - On peut réduire le temps d'attente pour des soins critiques en commençant par réduire le nombre de patients potentiels."

Bien que les modifications aux habitudes de vie soient d'une importance critique, les médicaments le sont aussi dans bien des cas. Le non respect du régime thérapeutique est un problème chez plusieurs patients hypertendus.

"Il faut du temps pour trouver la bonne combinaison de médicaments qui réduira la tension artérielle à un niveau sain", explique Dr Norm Campbell, président du PCEH. "Entre la moitié et les deux tiers des patients ont besoin de deux médicaments ou plus et environ 20 % ont besoin de trois médicaments ou plus pour réduire suffisamment leur tension artérielle."

"Malheureusement, une importante proportion de patients cessent de prendre leurs médicaments antihypertenseurs en moins d'un an. Ce faisant, ils laissent la porte ouverte aux maladies du coeur, aux AVC, aux maladies rénales et à d'autres complications sérieuses."

Les recommandations

Le Programme canadien d'éducation à l'hypertension et la Fondation des maladies du coeur recommandent aux médecins d'aider leurs patients à se conformer à leur traitement en simplifiant le régime thérapeutique (p. ex., en utilisant des comprimés à longue action, à dose quotidienne unique ou d'association), en enseignant aux patients à prendre leurs médicaments selon un horaire fixe associé à d'autres activités de routine comme le brossage de dents, en utilisant les emballages par dose unique (p. ex. ampoules scellées) et en aidant les patients à s'impliquer davantage dans leur traitement par la prise de leur propre tension artérielle, par exemple.

Le défi consistera à offrir des conseils détaillés et personnalisés à un nombre croissant de patients hypertendus. Déjà, plusieurs médecins de famille, plusieurs infirmières et de nombreux pharmaciens ont du mal à trouver le temps nécessaire pour éduquer leurs patients. Au cours des dix prochaines années, alors que de plus en plus de professionnels atteindront l'âge de la retraite, ce manque de temps ne fera que s'accroître.

Une autre importante mesure consiste à rendre accessible aux patients de l'information qui les aidera à contrôler leur état. C'est pourquoi, pour la première fois, la Fondation des maladies du coeur, le PCEH et BP Canada ont converti les lignes directrices professionnelles de contrôle de la tension artérielle en recommandations amicales à l'intention des patients, qui sont disponibles sur les sites Web www.fmcoeur.ca et www.hypertension.ca.

En Ontario, la Stratégie contre l'hypertension artérielle de la Fondation des maladies du coeur apportera des progrès importants en matière de traitement et de contrôle de l'hypertension artérielle. Cette stratégie, qui en est à sa deuxième année, étudie présentement la prévalence de l'hypertension artérielle dans certaines collectivités ontariennes et collabore avec les professionnels de la santé ainsi que les patients à mieux contrôler l'hypertension artérielle.

Le cyber-outil santé de la Fondation des maladies du coeur, appelé Plan d'action de tension artérielle(MC), offre une solution pour aider les personnes à mieux évaluer, surveiller et contrôler leur tension artérielle. Jusqu'à présent, plus de 87 000 Canadiens et Canadiennes ont visité le site www.fmcoeur.ca/tensionarterielle pour faire leur évaluation.

La Journée mondiale de l'hypertension, un effort mondial destiné à souligner l'importance de prévenir et de contrôler l'hypertension, aura lieu le samedi 13 mai 2006.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:58
VILLE DE QUEBEC, 9 décembre 2016 /CNW/ -- Bodycad a annoncé avoir obtenu deux brevets américains importants pour un procédé améliorant la précision, la reproductibilité et la vitesse des constructions 3D via d'images IRM et CT dans les applications...

à 17:35
OTTAWA, le 9 déc. 2016 /CNW/ - QuestionSanté Canada informe les Canadiens que le produit non autorisé « Control-Max » peut présenter de graves risques car il contient un médicament d'ordonnance (la yohimbine) indiqué sur l'étiquette.Le produit a...

à 16:53
MONTRÉAL, le 9 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le Tribunal administratif du travail a reçu 46 avis de grève de la part de syndicats affiliés à la CSN qui représente des techniciens ambulanciers - paramédics oeuvrant dans plusieurs régions du Québec. Parmi...

à 15:06
MONTRÉAL, le 9 déc. 2016 /CNW Telbec/ - La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) tient, en réaction à la présentation du projet de loi no 130 et des dispositions ayant trait aux nominations médicales et à l'octroi de privilèges en...

à 14:45
QUÉBEC, le 9 déc. 2016 /CNW Telbec/ - L'Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au studio de santé Curves, situé à Saint-Jean-sur-Richelieu (9274-4564 Québec inc.) qu'elles pourraient avoir droit à un remboursement pour...

à 14:40
MONTRÉAL, le 9 déc. 2016 « Les médecins spécialistes ne sont pas la source des problèmes du système de santé. Le problème, c'est Gaétan Barrette! » Telle est la première réaction de Dre Diane Francoeur, présidente de la Fédération des médecins...




Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 10:00 et diffusé par :