Le Lézard
Classé dans : Santé

Garantir l'accès - La Fédération des médecins résidents propose une Assurance Santé complémentaire à l'assurance maladie du Québec



MONTRÉAL, le 17 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 17 mai /CNW Telbec/ - "Nous croyons qu'il faut aller au-delà du Régime d'assurance perte d'autonomie que propose le gouvernement, en créant plutôt une Assurance Santé, plus globale et complémentaire à l'assurance maladie du Québec", a déclaré le Dr Martin Bernier, président de la Fédération des médecins résidents du Québec, alors qu'il s'apprête à présenter le mémoire de la Fédération demain, le 18 mai, dans le cadre des travaux de la Commission des affaires sociales portant sur le document de consultation intitulé : Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité.

"La garantie d'accès, a poursuivi le président de la FMRQ, c'est une question de ressources matérielles et humaines, c'est une question de savoir-faire, mais ça demeurera toujours à la base une question d'argent, et le Québec a atteint les limites de sa capacité de payer". La mise sur pied d'une Assurance Santé plus globale devient d'autant plus pertinente que les besoins augmentent et que l'argent fait défaut. D'ailleurs, le ministre Couillard lui-même soutenait, lors d'un récent point de presse, qu' "(...) à moyen et long terme, il faut trouver des solutions beaucoup plus structurantes, qui passent toutes par des contributions des citoyens".

Transparence et Bilan de conscientisation sociale

Compte tenu de l'importance des budgets alloués à la santé et de la nécessité pour la population de contribuer toujours davantage, la Fédération propose que le gouvernement mette sur pied un compte santé virtuel, qui ferait état de l'origine des revenus et de la nature des dépenses liées à la santé. Ces dépenses seraient conciliées dans un Bilan de conscientisation sociale à l'égard du système de santé québécois qui serait rendu public et accessible à la population, sur une base annuelle.

Oui au système de santé public et à des transferts fédéraux bonifiés

Le représentant des 2 300 médecins en formation postdoctorale, qui forment la relève médicale du Québec, soutient également l'importance de maintenir un système de santé public, en poursuivant les efforts visant à obtenir des gains d'efficience dans le réseau et en négociant l'augmentation des transferts fédéraux.

"Nous devons nous assurer que nous avons épuisé toutes les options qui s'offrent à nous pour améliorer le système de santé public, dans le respect des principes de la Loi canadienne sur la Santé et de ceux mis de l'avant par la Fédération il y a quelques années qui sont l'imputabilité, la qualité des soins et la liberté de choix".

Non au ticket modérateur

Le Dr Bernier dénonce par ailleurs l'établissement d'un ticket modérateur comme étant une taxe sur la maladie. Les médecins résidents préfèrent de loin que le gouvernement établisse une assurance qui sera entièrement dédiée à des soins de santé complémentaires à ceux déjà couverts par le régime d'assurance maladie et non pas restrictive à un champ d'application comme la perte d'autonomie, pour pallier les besoins sans cesse croissants et changeants. "Parce que les problèmes d'aujourd'hui ne sont pas les problèmes de demain", a-t-il souligné.

Des partenariats public-privé avec la profession médicale

Le président de la FMRQ s'est par ailleurs dit en accord avec l'établissement de partenariats public-privé du type de ceux que propose le gouvernement, notamment en ce qui a trait aux cliniques spécialisées affiliées, pour réduire les coûts et augmenter l'accessibilité aux soins.

Les délais d'attente et la consolidation de la 1re ligne

Quant aux délais d'attente, le président de la FMRQ soutient qu'il est primordial que le gouvernement les imbrique dans une Déclaration des droits et responsabilités en matière de bien-être, telle que proposée par le Conseil de la santé et du bien-être. Par ailleurs, il appert que la consolidation des soins de 1re ligne constituent une priorité dans la recherche d'une accessibilité optimale aux soins de santé pour les Québécois. Plusieurs mesures, dont le soutien à la mise sur pied de GMF et de cliniques-réseau, de même que le déplafonnement des honoraires en cabinet privé et la révision des priorités en matière d'activités médicales particulières, doivent figurer dans les premiers rangs parmi les mesures à mettre sur pied dans les mois à venir.

La réorganisation du réseau et la formation

Enfin, en ce qui a trait à la réorganisation du réseau, la FMRQ invite le gouvernement à accélérer la mise en place des corridors et ententes de service ainsi que des pôles régionaux, afin de permettre une dispensation des soins en temps opportun, et dans le lieu le plus approprié pour la population. Le président de la Fédération rappelle toutefois à cet égard que le recrutement en milieu universitaire doit devenir une priorité pour le gouvernement. "Alors que le nombre d'étudiants en médecine et de médecins résidents atteint un sommet inégalé, il est primordial que l'on assure la disponibilité des ressources dans les milieux de formation, tant pour la prestation des soins que pour la recherche, l'enseignement et l'évaluation des technologies, soit les responsabilités que doivent assumer les centres hospitaliers universitaires". Présentement, les médecins dans ces milieux sont surchargés et les médecins résidents craignent que la qualité de la formation n'en soit affectée.

Par ailleurs, à cet égard, le Dr Bernier a souligné son inquiétude face aux propos tenus par le ministre de la Santé et des Services sociaux, dans le cadre de l'étude des crédits, à l'effet que : "d'ici 2015, on disposera de 3 000 médecins au net de plus (...). On en arrivera probablement à la situation normale ou, pour chaque poste offert, on aura deux ou trois candidats, ce qui est la norme dans toutes les professions qu'on connaisse et ce qui sera également le cas pour la médecine". Le Dr Bernier demande au ministre de s'expliquer davantage sur ces propos parce que, tel que perçus, l'on pourrait croire que le gouvernement vise à créer du chômage médical ou à former des médecins pour ouvrir davantage la porte au secteur privé.

La Fédération des médecins résidents du Québec

La Fédération des médecins résidents du Québec regroupe les quatre associations de médecins résidents des facultés de médecine de Montréal, McGill, Sherbrooke et Laval à Québec. Elle compte 2 300 membres, dont 650 se destinent à une pratique en médecine familiale et 1 650 qui poursuivent une formation dans l'une des 34 spécialités reconnues au Québec. Les médecins résidents dispensent des soins à la population dans 94 centres hospitaliers universitaires et 64 unités de médecine familiale (UMF), ainsi que dans les centres affiliés universitaires et les instituts universitaires, dans toutes les régions du Québec, et ce, en moyenne 72 heures par semaine. La durée de la formation postdoctorale en médecine familiale est de deux ans, celle des médecins spécialistes varie de cinq à sept ans, selon la spécialité choisie.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

21 sep 2017
- Il s'agit du premier centre de bout en bout de la société hors d'Europe - Il accélère le développement clinique, de la molécule à la production commerciale DARMSTADT, Allemagne, le 22 septembre 2017 /PRNewswire/ -- Merck, société leader dans le...

21 sep 2017
- Ce centre est le premier centre de développement intégré de la société à l'extérieur de l'Europe - Le développement clinique, de la production de molécules à la production commerciale, s'en trouve accéléré DARMSTADT, Allemagne, le 21 septembre...

21 sep 2017
MONTRÉAL, le 21 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Le président de l'Association des radiologistes du Québec (ARQ), le Dr Vincent Oliva, a reconnu en entrevue aujourd'hui que jusqu'à 30 % des examens d'imagerie ne sont pas pertinents. Cette déclaration...

21 sep 2017
Le gouvernement du Canada réitère son engagement envers la collaboration internationale en matière de santé OTTAWA, le 21 sept. 2017 /CNW/ - Établir et entretenir des relations étroites avec des partenaires étrangers est essentiel pour promouvoir...

21 sep 2017
OTTAWA, le 21 sept. 2017 /CNW/ - Le système de santé du Canada est confronté au vieillissement de la population et à une hausse du nombre de personnes âgées atteintes de problèmes de santé chroniques, dont les besoins en soins de santé sont plus...

21 sep 2017
Mirella Di Blasio chante pour l'Alzheimer ! MONTRÉAL, le 21 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Pour une deuxième année consécutive, la fondatrice de Lulu Evénements, Mirella Di Blasio, sera l'hôte d'un concert de jazz à l'appui de Baluchon Alzheimer....




Communiqué envoyé le 17 mai 2006 à 16:06 et diffusé par :