Le Lézard

Le ministre Geoffrey Kelley annonce une aide financière de 60 000 $ pour l'Ecomuseum de la Société d'histoire naturelle de la vallée du Saint-Laurent



SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE, le 17 mai /CNW/ -- SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE, le 17 mai /CNW Telbec/ - Lors de l'inauguration officielle du sanctuaire des chouettes et hiboux de l'Ecomuseum, M. Geoffrey Kelley, député de Jacques-Cartier et ministre délégué aux Affaires autochtones, a annoncé, en présence de Son Excellence l'honorable Lise Thibault, lieutenant-gouverneur du Québec, une contribution financière du gouvernement du Québec de l'ordre de 60 000 $.

La participation financière du gouvernement permettra à l'Ecomuseum d'effectuer certaines rénovations et de continuer ainsi à promouvoir la protection de la faune et de la flore et d'assurer la poursuite de sa mission éducative. Entre autres projets, un ascenseur sera installé afin d'assurer l'accès aux lieux des personnes à mobilité réduite et un espace adéquat sera aménagé pour l'accueil de groupes d'étudiants.

"Étant sensible à la faune et à l'environnement, c'est avec un réel plaisir que j'annonce cette aide financière du gouvernement du Québec qui permettra de soutenir l'Ecomuseum dans la poursuite de ses objectifs éducatifs. Voilà une belle occasion pour la population de la grande région de Montréal de se rapprocher de la faune en milieu urbain. Je les convie chaleureusement à visiter cet endroit exceptionnel", a déclaré le ministre.

Mentionnons que le ministère des Ressources naturelles et la Faune a consenti un montant de 25 000 $ par l'entremise du secteur de la faune. Pour le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Pierre Corbeil, "l'Ecomuseum défend une très belle cause, soit celle d'éduquer la population à la faune et à sa protection. Je suis fier de l'encourager à poursuivre dans cette voie."

Le parc faunique de l'Ecomuseum, situé à Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l'ouest de l'île de Montréal, est un parc faunique éducatif qui héberge plus de cent espèces animales. Il s'agit de la plus importante collection d'animaux indigènes du Québec. Son ambition est de promouvoir une meilleure connaissance de la flore et de la faune de la vallée du Saint-Laurent, ainsi que d'inciter à une gestion responsable des ressources par des activités d'éducation, de recherche et de conservation. Ouvert tous les jours de l'année, l'Ecomuseum propose différentes activités et offre au grand public, tout comme aux groupes scolaires, des visites éducatives et animées.

-%SU: SOC

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 17 mai 2006 à 16:00 et diffusé par :