Le Lézard

Xstrata : Néfaste pour Falconbridge, les travailleurs et Sudbury : les Métallos intensifient leur opposition à l'offre de prise de contrôle de Falconbridge par Xstrata Plc



SUDBURY, ON, le 17 mai /CNW/ -- SUDBURY, ON, le 17 mai /CNW/ - Wayne Fraser, directeur du district Ontario et Canada atlantique des Métallos, a déclaré mercredi que l'offre tant attendue de Xstrata Plc visant la prise de contrôle de Falconbridge est la supériorité de la fusion Inco-Falconbridge pour la sécurité d'emploi et de retraite des employés des mines à Sudbury;un "véritable cauchemar" et qu'il ne faut pas y donner suite."Le Syndicat des Métallos a maintenu le cap, s'opposant à Xstrata dès le premier jour", a souligné M. Fraser. "Pour les employés de Falconbridge, une éventuelle prise de contrôle par Xstrata est le pire des scénarios imaginables.

"Nos membres à Falconbridge savent bien que si Xstrata l'emporte, leur lieu de travail ici à Sudbury ne sera plus qu'un vulgaire pion dans l'énorme entreprise suisse, qui a des antécédents troubles et qui n'a pris aucun engagement envers Sudbury."

Myles Sullivan, président de la section locale 2020 des Métallos à Falconbridge, a réitéré sa position voulant qu'une fusion avec Inco soit préférable à une prise de contrôle par Xstrata ou, quant à cela, par toute autre entreprise.

"Inco a de nouvelles mines qui attendent d'être mises en valeur", a souligné M. Sullivan. "De plus, l'infrastructure plus imposante d'Inco peut aussi permettre aux membres de postuler pour un emploi, ou de demander un transfert ou une affectation dans des installations plus proches de chez eux. Inco représente tout simplement une meilleure option pour nos membres jeunes et plus âgés."

M. Sullivan a ajouté que ces considérations sont sans compter le lamentable dossier de Xstrata en matière de relations de travail et communautaires.

Les Métallos représentent près de 8 500 travailleurs de 15 unités de négociation d'Inco et de Falconbridge partout en Amérique du Nord, ainsi que 20 000 retraités.

En décembre 2006, le conseil Inco/Falconbridge des Métallos a appuyé l'acquisition proposée de Falconbridge par Inco. Le conseil de la base syndicale a également exprimé l'opposition du syndicat à l'égard de Xstrata.

Voici les principaux motifs de l'opposition des Métallos à l'égard de Xstrata :

    - la supériorité de la fusion Inco-Falconbridge pour le pouvoir de
      négociation des employés des mines;
    - la supériorité de la fusion Inco-Falconbridge pour la sécurité d'emploi
      et de retraite des employés des mines à Sudbury;
    - le piètre dossier de Xstrata en matière de relations de travail et
      communautaires, ainsi qu'à l'égard de l'environnement.


"Au début du débat, les principaux porte-parole des TCA semblaient croire que l'identité de l'éventuel acheteur de Falconbridge était sans importance", a mentionné M. Fraser, " mais récemment, les dirigeants miniers locaux ont indiqué leur préférence pour l'offre d'Inco. Nous les remercions de leur soutien, fût-ce tardivement. Nous devons tous nous serrer les coudes pour défendre cette collectivité."

"Nous ne sommes pas dupes - nous avons dû nous opposer à Inco dans le passé et nous sommes prêts à le faire de nouveau", a précisé M. Fraser. "Mais notre syndicat n'a jamais eu peur d'exprimer son opinion quant à qui devrait se porter acquéreur de Falconbridge - et qui ne devrait pas."


Communiqué envoyé le 17 mai 2006 à 14:32 et diffusé par :