Le Lézard
Classé dans : Santé

Campagne d'information - Les Québécois n'ont pas besoin de référence pour consulter un dentiste spécialiste



MONTRÉAL, le 20 mars 2017 /CNW Telbec/ - Au Québec, près d'un Québécois sur trois n'a aucune idée de l'existence des dentistes spécialistes. Qui plus est, la méconnaissance est telle qu'une personne sur deux croit à tort qu'il faut être référé par son dentiste généraliste pour consulter un spécialiste. C'est ce qui ressort d'un récent sondage Léger réalisé pour le compte de la Fédération des dentistes spécialistes du Québec.

Le sondage révèle également que 63% des Québécois croient, également à tort, que les implantologistes sont des dentistes spécialistes, alors que l'implantologie n'est pas une spécialité reconnue par l'Ordre des dentistes du Québec. Finalement, on y découvre que la majorité des répondants n'ont aucune idée de ce qu'est un endodontiste, un parodontiste, un prosthodontiste, pour ne nommer que ceux-là ni dans quelles circonstances ils peuvent les consulter.

Connaître ses options

À la lumière des résultats de ce sondage, la Fédération des dentistes spécialistes du Québec et ses 447 membres lancent une campagne d'information afin de mieux faire connaître les spécialités dentaires et d'informer les Québécois de leurs options.

« Les dentistes spécialistes travaillent en étroite collaboration avec les dentistes généralistes. Que vous consultiez vous-mêmes directement un spécialiste ou que votre dentiste vous réfère à un endodontiste par exemple - qui est le spécialiste du traitement de canal - c'est comme si vous alliez consulter un cardiologue pour un problème cardiaque, explique Dre Véronique Benhamou, présidente de la Fédération des dentistes spécialistes du Québec. Les dentistes spécialistes consacrent 100% de leur pratique à leur spécialité, et nous souhaitons que les Québécois puissent connaitre les options qui s'offrent à eux lorsqu'il est question de la santé de leur bouche. »

Qui fait quoi?

À chaque problème sa solution! Voici quel dentiste spécialiste consulter selon le problème à traiter.

Traitement de canal = ENDODONTISTE
Traite les maladies qui touchent l'intérieur de la dent, où se trouvent le nerf et les vaisseaux sanguins. Il est le spécialiste du traitement de canal dans le but de conserver la dent.

Couronnes, ponts et prothèses = PROSTHODONTISTE
Restaure ou remplace des dents naturelles au moyen de facettes, de couronnes, de ponts et de prothèses qu'il conçoit et pose. Il est l'architecte de la bouche et le spécialiste habilité à installer des prothèses fixes (sur implants).

Maladie des gencives = PARODONTISTE
Se consacre au diagnostic et au traitement des maladies des gencives, dont la greffe de gencive, de l'os qui supporte les dents, et la pose d'implants dentaires.

Broches et appareils dentaires = ORTHODONTISTE
Il corrige la position des dents au moyen d'appareils correcteurs fixes ou amovibles (broches, gouttières d'alignement et autres). Il traite également les anomalies de croissance des mâchoires.

Soins spécialisés pour enfants = DENTISTE PÉDIATRIQUE
Traite les enfants et les adolescents ayant des besoins particuliers (handicaps mentaux et physiques, problèmes de comportement) ou qui ont des conditions médicales qui complexifient les soins dentaires.

Dents de sagesse et chirurgie des mâchoires = CHIRURGIEN BUCCAL ET MAXILLO-FACIAL
Traite les maladies, les blessures et les anomalies de la bouche, des mâchoires et des structures avoisinantes. On le consulte pour retirer les dents de sagesse, installer un implant dentaire, obtenir une chirurgie correctrice de la mâchoire ou une reconstruction faciale.

Analyse des tissus buccaux = PATHOLOGISTE BUCCAL ET MAXILLO-FACIAL
Se consacre au diagnostic clinique des maladies de la bouche en effectuant un examen microscopique des tissus prélevés dans la bouche afin d'identifier l'origine d'une lésion ou d'une maladie.

Analyse de l'imagerie médicale = RADIOLOGISTE BUCCAL ET MAXILLO-FACIAL
Se consacre à l'interprétation des images radiographiques obtenues par les dentistes.

Maladies de la bouche = SPÉCIALISTE EN MÉDECINE BUCCALE
Traite les maladies de la bouche : plaie suspecte, saignement inexpliqué, sécheresse de la bouche, sensation de brûlure, présence d'une bosse, ulcère qui ne guérit pas. Il diagnostique et traite les douleurs faciales chroniques et les problèmes des articulations de la mâchoire.

La Fédération recommande de consulter un dentiste spécialiste :

Pour en savoir plus : www.dentistesspecialistes.com

À propos de la Fédération des dentistes spécialistes du Québec
Fondée en 1972, la Fédération des dentistes spécialistes du Québec regroupe les 447 dentistes qui oeuvrent dans neuf spécialités en médecine dentaire reconnues au Québec.

SOURCE Fédération des dentistes spécialistes du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:00
BALGONIE, SK, le 23 mai 2017 /CNW/ - Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan sont déterminés à investir dans les infrastructures locales qui offrent aux Canadiens et à leurs familles un accès à des services fiables et  modernes...

à 14:44
Mission économique du Québec en Israël et en Cisjordanie TEL AVIV, Israël, le 23 mai 2017 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, dans le cadre de sa mission en Israël, le premier ministre du Québec a fait l'annonce d'une entente conclue entre l'Université...

à 14:33
MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 23 mai 2017) - Prevtec Microbia Inc. (« Prevtec ») est heureuse d'offrir un compte rendu du lancement commercial de son vaccin bivalent Coliprotec® F4/F18 dans l'Union européenne. Coliprotec® F4/F18 est un produit...

à 14:33
OTTAWA, le 23 mai 2017 /CNW/ - Le Centre canadien sur les dépendances et l'usage de substances (CCDUS) (anciennement le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies) et le Comité consultatif national sur le rétablissement (CCNR) sont heureux...

à 13:00
OTTAWA, le 23 mai 2017 /CNW/ - Près d'un adulte canadien sur quatre qui vit avec l'apnée obstructive du sommeil (AOS). Le rituel nocturne d'une personne atteinte comprend un sommeil agité et troublé qui est tout sauf réparateur et peut conduire à des...

à 12:23
Des résultats préliminaires montrent que l'utilisation inappropriée des antipsychotiques a pratiquement diminué de moitié MONCTON, NB, le 23 mai 2017 /CNW/ - La Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé (FCASS) et...




Communiqué envoyé le 20 mars 2017 à 09:47 et diffusé par :