Le Lézard

L'épicerie comme il y a 250 ans - L'UPA vous invite à remonter le temps



MONTRÉAL, le 8 août /CNW/ -- MONTRÉAL, le 8 août /CNW Telbec/ - Comment faisait-on son "épicerie" il y a 250 ans? C'est l'expérience que vous invite à revivre l'Union des producteurs agricoles (UPA), les 26 et 27 août prochains, à l'occasion du Marché public dans l'ambiance du 18e siècle, organisé en collaboration avec Pointe-à-Callière, le musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.

À cette époque, agriculteurs et consommateurs transigeaient directement. Carottes, oignons, pommes de terre, lait, ?ufs, poulets et cochons, tout se négociait de vive voix et on repartait avec ses achats "sous le bras". De nombreux producteurs agricoles seront justement sur place pour recréer l'ambiance typique de la toute première place du marché à Montréal, en compagnie d'artisans et de comédiens.

Déjà, sous le régime français, les agriculteurs jouaient un rôle crucial dans leur communauté. La survie de leurs concitoyens dépendait très étroitement du fruit de leur travail. Les liens étaient tissés serrés entre le monde agricole et le monde urbain; ils le resteront d'ailleurs très longtemps, marquant l'histoire de la colonie et de la société qui est devenue la nôtre.

Le Marché public dans l'ambiance du 18e siècle se veut une occasion de "retrouvailles" pour ces deux univers qui se sont, pour ainsi dire, perdus de vue. De nos jours, tout comme au 18e siècle, les agriculteurs, bien qu'ils soient moins nombreux, jouent encore un rôle névralgique dans la société puisqu'ils produisent quantité d'aliments (céréales, légumes, viandes, lait, fruits, etc.) que leurs concitoyens consomment quotidiennement.

L'agriculture est d'ailleurs un des domaines les plus importants de notre économie. Elle est en fait la principale activité du secteur primaire tant au chapitre économique que de l'emploi. Le Québec compte en effet 43 000 producteurs agricoles et plus de 31 000 fermes qui procurent du travail à plus de 58 000 personnes. La valeur des produits vendus s'élève à 6,3 milliards de dollars.


Communiqué envoyé le 8 août 2006 à 12:00 et diffusé par :