Le Lézard

L'alphabétisation et les compétences de base des adultes : un défi toujours d'actualité pour les commissions scolaires



QUÉBEC, le 17 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 17 mai /CNW Telbec/ - Les résultats québécois de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) menée en 2003 révèlent qu'entre 800 000 et un million de Québécoises et de Québécois de 16 à 65 ans éprouvent de sérieuses difficultés à lire et à résoudre des problèmes de calcul liés à la vie courante. Les données confirment la persistance de l'analphabétisme au Québec et soulignent plus que jamais l'importance de promouvoir et d'augmenter les actions en matière d'alphabétisation et de formation de base des adultes.

Les données interpellent les associations vouées à l'éducation des jeunes et des adultes, dont la Table des responsables de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle des commissions scolaires du Québec (TRÉAQFP) et la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ). Les commissions scolaires ont un rôle considérable à jouer en alphabétisation et en formation de base des adultes. En vue de remplir pleinement ce rôle, elles souhaitent que le gouvernement du Québec accentue l'engagement amorcé dans le cadre de la Politique de l'éducation des adultes et de la formation continue (PEAFC). Le plan d'action de la Politique gouvernemental étant rendu bientôt dans sa dernière année, les commissions scolaires aspirent à l'instauration de mesures permanentes et durables, afin de soutenir les efforts d'alphabétisation et d'éducation tout au long de la vie.

Relativement à l'enquête menée en 1994, les résultats de l'EIACA annoncent une diminution de la population québécoise très faiblement alphabétisée et une augmentation des scores moyens en lecture. Malgré ces progrès, les résultats québécois demeurent préoccupants. Ils révèlent notamment que :

    <<
    -   le Québec occupe toujours une place inférieure à la plupart des
        provinces quant au pourcentage de personnes de très faibles
        compétences;
     -  les compétences en lecture des décrocheurs de 16 à 25 ans sont
        plus faibles que celles des jeunes des autres provinces qui sont
        dans la même situation;
     -  les taux de participation à la formation sont plus faibles au Québec
        qu'ailleurs au Canada.
    >>


Les résultats de l'enquête confirment par ailleurs que la scolarité est un facteur déterminant dans l'acquisition des compétences en lecture; on constate en effet une nette amélioration de la situation chez les adultes qui ont au moins un premier diplôme, comparativement à ceux et celles qui n'en n'ont pas. On y apprend aussi que la scolarité des parents constitue un facteur dans l'acquisition et le maintien des compétences en littératie. Bref, la scolarité, la nôtre et celle des parents, a une incidence déterminante pour l'avenir des générations futures. On s'inquiète des conséquences pour les enfants des Québécois et Québécoises qui, selon les résultats de l'enquête, cumulent non-diplômation et faibles compétences.

Pour Jean-Yves Desjardins et André Caron, respectivement présidents de la TRÉAQFP et de la FCSQ, les commissions scolaires peuvent faire ressurgir davantage l'expression de la demande de formation. "Elles ont besoin de moyens permanents comme des services d'accueil, de référence, de conseil et d'accompagnement ainsi que des campagnes de promotion locale, régionale et nationale" d'ajouter les deux présidents.

L'alphabétisation et la formation de base des adultes sont au c?ur des préoccupations de la TRÉAQFP. Cet organisme regroupe toutes les commissions scolaires francophones du Québec. La TRÉAQFP a comme objectifs de promouvoir le développement de l'éducation des adultes et de la formation de la main-d'?uvre (services aux entreprises et formation professionnelle). Elle vise aussi à favoriser des services de qualité accessibles aux adultes du Québec.

La Fédération des commissions scolaires du Québec représente, depuis 55 ans, le principal réseau des commissions scolaires au Québec. Elle regroupe maintenant les 60 commissions scolaires francophones ainsi que la Commission scolaire du Littoral.


Communiqué envoyé le 17 mai 2006 à 10:00 et diffusé par :