Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière

BP ferme son champ pétrolifère de Prudhoe Bay



ANCHORAGE, Alaska, August 7 /PRNewswire/ --

- La société prend des mesures suite à un déversement et une corrosion inattendue

BP Exploration Alaska Inc. a commencé une fermeture ordonnée et progressive du champ pétrolifère de Prudhoe Bay après la découverte d'une corrosion sévère et inattendue sur l'oléoduc de transit ainsi qu'à la suite d'un petit déversement. L'exécution de la fermeture prendra plusieurs jours. Ces mesures réduiront de 400 000 barils par jour la production de pétrole du projet Alaska North Slope.

(Logo: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20000724/NYM120LOGO )

Cette décision a été prise après analyse le vendredi 4 août des données obtenues par l'inspection effectuée fin juillet avec un robot smart pig. L'analyse des données a permis d'établir 16 anomalies à 12 endroits d'un oléoduc de transit, dans la partie est du champ pétrolifère.

En réponse aux résultats de l'inspection, BP a effectué des inspections de suivi des anomalies au cours desquelles il a été établi que l'amincissement des parois semblait dépasser les critères de BP pour le maintien des opérations. C'est pendant des inspections de suivi que le personnel de BP a découvert une fuite et un léger déversement estimé à 4 ou 5 barils.

Le déversement a été arrêté et un nettoyage est en cours. L'oléoduc a été fermé dimanche matin à 6 h 30. BP a notifié sa décision aux autorités de l'état et fédérales et continuera de collaborer étroitement avec, entre autres, le ministère du transport américain et les services de protection de l'environnement de l'Alaska.

<< Nous regrettons devoir prendre ces mesures et nous tenons à présenter nos excuses au pays et à l'état de l'Alaska pour les impacts négatifs de ces actions >>, a déclaré Bob Malone, président de BP America. << Cependant, la découverte de cette fuite ainsi que les résultats inattendus de cette toute récente inspection avec le robot smart pig ont levé des doutes sur l'état des oléoducs de transit à Prudhoe Bay. Nous ne reprendrons nos opérations que lorsque nous serons satisfaits, en accord avec les autorités, que les champs peuvent être exploités en toute sécurité et sans danger pour l'environnement. >>

BP est en train d'identifier et de réunir des ressources additionnelles à travers l'Alaska et l'Amérique du Nord afin d'accélérer l'inspection des autres oléoducs de transit de Prudhoe Bay. BP exploite 22 miles d'oléoduc de transit à Prudhoe Bay. Environ 40 % de cette longueur a été inspectée avec un robot smart pig.

BP avait annoncé précédemment son intention de remplacer une section de 3 miles suite aux inspections effectuées après un déversement important découvert le 2 mars 2006.

Site Web : http://www.bp.com

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:04
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, Mme Isabelle Melançon, et la secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire de la...

à 08:17
Dans le cadre du One Planet Summit qui se déroule aujourd'hui à Paris, le Canada et le Groupe de la Banque mondiale ont annoncé l'établissement d'un partenariat visant à soutenir des mesures efficaces de lutte contre les changements climatiques dans...

à 06:54
La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, se rend à Paris pour participer au Sommet One Planet, organisé par le président français, Emmanuel Macron. Le sommet souligne le deuxième anniversaire de la signature de...

à 06:28
Le Canada s'engage à jouer un rôle de chef de file et à travailler en collaboration avec nos partenaires internationaux afin de favoriser la transition vers un modèle économique plus durable. Hier, la ministre de l'Environnement et du Changement...

11 déc 2017
Environnement Canada a émis aujourd'hui des avertissements de neige et de tempête de neige pour plusieurs régions du Québec. Selon les prévisions météorologiques, la neige, la pluie verglaçante, les vents forts, la poudrerie et le froid extrême...

11 déc 2017
Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a affirmé aujourd'hui que la décision de John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique, de donner le feu vert au projet du barrage du site C constitue un revers...




Communiqué envoyé le 7 août 2006 à 06:35 et diffusé par :