Le Lézard

La grève des cols bleus de Saint-Jean-sur-Richelieu pourrait être évitée



SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, le 6 août /CNW/ -- SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, le 6 août /CNW Telbec/ - La grève des employés cols bleus de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui devait être déclenchée demain le   7 août, pourrait fort bien ne pas avoir lieu. Après une fin de semaine d'intenses pourparlers, la Ville et le syndicat, affilié au SCFP, sont parvenus à une entente tard dimanche soir. Le règlement, jugé gagnant-gagnant par les deux parties, sera présenté aux travailleurs dès demain lors d'une assemblée générale qui se tiendra à l'Auberge Harris à partir de 7h30. Dans le cas d'un vote positif, les employés seraient de retour au travail dès la fin de la rencontre.

Rappelons que le déclenchement de cette grève faisait suite au congédiement du président du syndicat, Marco Raymond, par l'administration municipale.

Les détails de l'entente ne seront pas dévoilés avant que les travailleurs en aient pris connaissance et se soient prononcés lors de leur rencontre qui se déroulera à huis clos.

Le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec. En plus du secteur municipal, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs d'activités au Québec, entre autres, la santé et les services sociaux, l'éducation, les transports urbain et aérien, l'hydroélectricité, les sociétés d'État et organismes publics québécois et les communications. Comptant au total près de 100 000 membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.

    <<
           Ce communiqué et d'autres infos sur le site scfp.qc.ca
    >>



Communiqué envoyé le 6 août 2006 à 23:44 et diffusé par :