Le Lézard

Les automobilistes et conducteurs d'embarcations de plaisance ne doivent pas oublier de conduire en sécurité



KESWICK, ON, le 4 août /CNW/ -- La sécurité avant toute chose, sur la route et sur les voies d'eau

KESWICK, ON, le 4 août /CNW/ - Maintenant que la saison de la navigation de plaisance de 2006 bat son plein, la ministre des Transports, Mme Donna Cansfield, a rappelé aujourd'hui aux Ontariens et Ontariennes que les conducteurs d'embarcations de plaisance avec facultés affaiblies sont assujettis aux mêmes sanctions que les conducteurs de véhicules avec facultés affaiblies.

"Nous savons que les Ontariens et Ontariennes sont préoccupés par la sécurité de leurs familles et leurs amis", a déclaré Mme Cansfield. "Les noyades constituent la blessure la plus courante relative aux embarcations de plaisance et la consommation d'alcool. Entre 1993 et 2003, 150 personnes ont été tuées dans des accidents de navigation de plaisance en Ontario où l'alcool était un facteur. C'est pourquoi nous traitons les cas de conduite d'une embarcation de plaisance avec facultés affaiblies de la même façon que nous traitons les cas de conduite d'un véhicule automobile avec facultés affaiblies."

    <<
    Les conducteurs d'embarcations de plaisance avec facultés affaiblies sont
assujettis aux sanctions suivantes :

    -   Suspension immédiate de 12 heures du permis de conduire si la
        personne est prise en flagrant délit dans la zone "avertissement"
        (alcoolémie variant entre 0,05 et 0,08 %).
    -   Suspension immédiate de 90 jours du permis de conduire si le
        conducteur de l'embarcation de plaisance a une alcoolémie supérieure
        à 0,08 % ou s'il ne réussit pas à donner un échantillon d'haleine ou
        refuse de le donner.
    -   Suspension du permis de conduite variant entre un an et la vie
        durant, selon qu'il s'agit de la première ou de la deuxième
        infraction ou d'une infraction subséquente, sur déclaration de
        culpabilité en vertu du Code criminel.
    -   Obligation de ne conduire que des véhicules équipés d'un dispositif
        d'interdiction d'allumage (ou de s'abstenir de conduire) pendant un
        certain temps après la remise en vigueur du permis.
    -   Participation obligatoire à un programme d'évaluation de leur
        consommation d'alcool, d'éducation, de traitement et de suivi
    -   Mise en fourrière du véhicule pour conduite d'un véhicule automobile
        pendant que le permis est en suspension.
    >>


La nouvelle loi s'applique aussi aux embarcations non motorisées.

"La conduite avec facultés affaiblies est un acte criminel insensé, égoiste, qu'on peut parfaitement prévenir et qui tue 4,5 Canadiens chaque jour", a déclaré M. Armand La Barge, chef du service de police régionale de York. "Dans la région de York, le programme RIDE est appliqué à l'année longue sur nos routes et voies d'eau et nous continuons de sensibiliser le public aux dangers et conséquences dangereuses à la vie de l'alcool au volant."

"Il faut toujours s'assurer que le conducteur de tout véhicule dans lequel vous vous trouvez soit sobre. Profitez des plaisirs de l'été dans la sécurité et la sobriété lorsque vous vous déplacez sur les routes et les voies d'eau en séparant les activités de conduite avec facultés affaiblies", a ajouté Margaret Williams, présidente de la section MADD Canada pour la région de York.

"Nous travaillons avec nos partenaires de la sécurité routière afin de bien faire passer le message qu'aux commandes d'une embarcation ou d'un véhicule, il faut rester vigilant et sobre" a ajouté Mme Cansfield.

Available in English

    <<
                              www.mto.gov.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 4 août 2006 à 11:00 et diffusé par :