Le Lézard
Classé dans : Santé

La Société canadienne du sang retire une unité de sang contaminée par le virus du Nil occidental



OTTAWA, le 3 août /CNW/ -- Le virus du Nil occidental est détecté dans le sang d'un donneur de

Winnipeg; la Société canadienne du sang applique des mesures de

précaution additionnelles dans cette région.

OTTAWA, le 3 août /CNW Telbec/ - Une unité de sang provenant d'un donneur de la région de Winnipeg a donné un résultat positif au test de dépistage du virus du Nil occidental (VNO). Il s'agit de la première unité de sang positive détectée par la Société canadienne du sang en 2006.

L'unité de sang a été recueillie à Winnipeg le 1er août 2006. Le test effectué par la Société canadienne du sang à son laboratoire de Calgary a révélé la présence du virus dans l'échantillon prélevé de cette unité. Le donneur et les responsables de Santé Manitoba ont été informés des résultats du test. L'unité de sang a été retirée des stocks de produits et détruite, ce qui veut dire qu'elle N'A PAS été envoyée à un hôpital en vue d'une transfusion.

La Société canadienne du sang soumet chaque unité de sang recueillie au test de dépistage du VNO depuis sa mise en application au Canada en 2003. Au 30 juillet 2006, environ 2,9 millions d'unités de sang avaient été soumises à ce test.

Compte tenu de ce résultat positif et conformément à son plan d'action pour 2006, la Société canadienne du sang a appliqué des mesures de précaution additionnelles pour protéger le système du sang contre le VNO dans la région de Winnipeg.

Toutes les unités de sang recueillies à partir du 2 août 2006 lors de collectes tenues dans les régions socio-sanitaires de Winnipeg, du Centre et du Nord-Est seront soumises au test de dépistage du VNO, mais selon la méthode de dépistage sur échantillons individuels (chaque échantillon de sang est analysé individuellement) plutôt que la méthode de dépistage sur mélange d'échantillons (les échantillons de six unités de sang sont mélangés avant le test). On estime que le dépistage sur échantillons individuels peut permettre de détecter des concentrations extrêmement faibles du virus dans le sang de personnes venant tout juste de contracter l'infection.

Selon le plan d'action de la Société canadienne du sang à l'égard du VNO, le dépistage sur échantillons individuels est instauré dans une région socio-sanitaire donnée lorsque le virus est mis en évidence dans un don de sang lors du dépistage sur mélange d'échantillons, ou lorsque des cas humains récents d'infection sont recensés au sein de la population de cette région selon une incidence supérieure à une personne sur 1 000, en milieu rural, et à une personne sur 2 500, en milieu urbain.

Elle continuera d'appliquer la méthode de dépistage sur échantillons individuels pendant sept jours dans la région touchée, après quoi elle remettra en application le dépistage sur mélange d'échantillons. Toutefois, durant la période de sept jours, si le VNO est mis en évidence dans de nouveaux dons lors du test de dépistage de ce virus et/ou si le nombre de cas humains d'infection est supérieur au seuil établi dans cette région, une nouvelle période de sept jours s'amorcera, pendant laquelle on reviendra au dépistage sur échantillons individuels.

"Rappelez-vous qu'il est tout à fait sécuritaire de donner du sang. Une piqûre de moustique ne vous exclut pas du don de sang", souligne la Dre Heather Hume, directrice médicale exécutive, Médecine transfusionnelle, à la Société canadienne du sang. "Les patients feraient face à un bien plus grand risque que celui posé par le VNO si une pénurie de sang survenait en raison d'un manque de donneurs durant les mois d'été".

Depuis l'instauration du test de dépistage du VNO en 2003, 29 unités se sont révélées être contaminées par le virus. Elles ont été retirées des stocks et détruites. Nous avons exclu les donneurs en cause pendant une période de 56 jours pour nous assurer que l'infection ne serait plus contagieuse lorsqu'ils recommenceraient à donner. Quatorze unités infectées ont été retirées des stocks en 2003, aucune en 2004 et 15 en 2005. De ces 15 unités, huit ont été recueillies en Ontario, trois au Manitoba, trois en Saskatchewan et une en Alberta.

Aucun cas de transmission du VNO par transfusion n'a en outre été signalé au Canada depuis l'instauration du test de dépistage.

La Société canadienne du sang continuera de collaborer étroitement avec l'Agence de santé publique du Canada, Santé Canada et Héma-Québec pendant toute la saison d'activité du VNO afin de tenir les Canadiens et les Canadiennes bien informés.

Des renseignements additionnels sur le virus du Nil occidental, le système d'approvisionnement en sang et le plan d'action à l'égard du VNO peuvent être consultés sur le site Web de l'organisation à l'adresse www.sang.ca. Ces renseignements seront mis à jour périodiquement pour refléter les activités relatives au VNO. Le site Web présentera notamment l'information la plus actuelle sur la mise en application ou l'arrêt du dépistage sur échantillons individuels dans les collectivités du pays.

Composez le 1 866 JE DONNE pour prendre rendez-vous.

À propos de la Société canadienne du sang

La Société canadienne du sang est un organisme de bienfaisance national sans but lucratif dont la mission consiste à gérer, d'une part, l'approvisionnement en sang dans l'ensemble des provinces et des territoires, sauf au Québec, et, d'autre part, le Registre de donneurs non apparentés de moelle osseuse. Forte de son équipe de quelque 4 500 employés et 17 000 bénévoles, elle assure le fonctionnement de 41 établissements permanents de collecte et organise plus de 19 000 collectes de sang par année. La Société canadienne du sang est une organisation non gouvernementale dont les activités sont financées par les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé, et réglementées au niveau fédéral par Santé Canada. Pour de plus amples renseignements au sujet de la Société canadienne du sang, consultez son site Web, à l'adresse www.sang.ca.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:00
MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Dans un geste inhabituel, l'Association médicale du Québec, l'Alliance des patients pour la santé, la Confédération des syndicats nationaux et l'Association des cadres supérieurs de la santé et des services...

à 06:30
MARIA, QC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le collectif Accès sages-femmes Baie-des-Chaleurs est heureux des récents développements pour l'implantation des services de sage-femme dans la région. « Après neuf années de travail ardu, notre collectif...

à 06:00
OTTAWA, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, prononcera une allocution à l'occasion du gala du Défi des p'tits chefs et présentera des prix aux gagnants d'un concours national de recettes. La ministre...

21 oct 2017
VANCOUVER, le 21 oct. 2017 /CNW/ - Les traumatismes ont des répercussions énormes sur la vie de nombreux Canadiens et jouent un rôle dans leur consommation problématique de substances. Le sexe et le genre sont également des facteurs déterminants dans...

21 oct 2017
VANCOUVER, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, annoncera un appui additionnel au Centre of Excellence for Women's Health de la C.-B (Centre d'excellence pour la santé des femmes de la...

21 oct 2017
VANCOUVER, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, marquera le premier anniversaire de la Stratégie en matière de saine alimentation en soulignant les progrès réalisés à ce jour au cours de son...




Communiqué envoyé le 3 août 2006 à 16:11 et diffusé par :