Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola
Sujet : Nouveaux produits et services

bioLytical présente l'autotest de dépistage du VIH INSTI au réseau de pharmacies réglementées kenyan



RICHMOND, Colombie-Britannique, December 2, 2016 /PRNewswire/ --

bioLytical Laboratories, l'un des principaux fabricants mondiaux de tests de dépistage rapide des maladies infectieuses, a présenté le tout dernier produit de la société, l'autotest de dépistage du VIH INSTI, aux membres de l'Association pharmaceutique du Kenya.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20161201/444905 )

bioLytical a été convié par la Clinton Health Access Initiative (CHAI) et la Kenya Pharmaceutical Association (KPA) à présenter l'autotest de dépistage du VIH INSTI à 350 représentants en pharmacie à Nairobi et à Mombasa, au Kenya. CHAI assure la coordination d'un projet d'auto-dépistage du VIH innovant qui vise à permettre aux pharmacies kenyanes de se doter en autotests VIH peu onéreux. L'autotest de dépistage du VIH INSTI est le seul autotest sanguin invité à intégrer le projet du fait de ses caractéristiques et de ses résultats hors du commun.

Rick Galli, directeur technique de bioLytical, s'est rendu au Kenya pour y rencontrer des représentants de la KPA en prévision du lancement du programme. « En faisant entrer un kit d'auto-dépistage du VIH en Afrique subsaharienne par l'intermédiaire du secteur privé le Kenya montre la voie », a indiqué M. Galli. « bioLytical est ravi de prendre les devants de cette initiative révolutionnaire grâce à laquelle il sera possible de démontrer qu'un programme d'auto-dépistage du VIH peu onéreux et simple d'accès peut s'avérer efficace et permettre à chacun de prendre sa santé en main. »

Grâce à cette nouvelle initiative à laquelle sont associées plus de 7 000 pharmacies réglementées dans tout le Kenya, les pharmacies locales, qui sont un maillon essentiel du réseau de santé, vont pouvoir proposer un test de dépistage du VIH à un prix abordable pour la majorité des Kenyans.

Dans le cadre du programme d'auto-dépistage du VIH kenyan, des tests de dépistage du VIH à domicile seront distribués et un réseau de soutien et d'orientation vers des ressources de santé sera mis à la disposition de toute personne dont le test s'avère positif. Outil de dépistage de première intention, l'autotest de dépistage du VIH INSTI vise à identifier les personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le VIH et à les inciter à se rendre le plus tôt possible dans un centre de soin pour y réaliser un test de confirmation et bénéficier de conseils en matière de prévention et de traitement. Pour les personnes dont le test est négatif, l'autotest est un moyen responsabilisant de rester maître de ses propres méthodes de prévention et de rester séronégatif.

« Pour qu'un nouveau projet de ce type porte ses fruits, il est impératif qu'il prévoie des mises en relation et des conseils adaptés », souligne M. Galli. « Nous mettons tout en oeuvre avec la CHAI, la KPA et d'autres parties prenantes au Kenya pour nous assurer que les personnes qui choisissent de recourir à l'autotest de dépistage du VIH INSTI sachent comment et où se faire aider après la réalisation du test. »

À propos de bioLytical Laboratories Inc.  

bioLytical Laboratories Inc. est une entreprise canadienne privée, spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation de tests de diagnostic in vitro rapides en centre de soins reposant sur sa plateforme technologique exclusive INSTI. Avec à son actif une série de certifications à l'échelle mondiale, comprenant notamment des homologations de l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), de Santé Canada et le marquage CE, bioLytical commercialise et vend son test VIH INSTI dans le monde entier et le test INSTI HIV/Syphilis Multiplex en Europe. La gamme INSTI produit des résultats de test extrêmement fiables en 60 secondes ou moins, ce qui s'avère beaucoup plus rapide que les tests concurrents basés sur une technologie de flux latéral, nécessitant généralement 15 à 20 minutes. bioLytical est doté d'un programme de R&D incluant des tests permettant de dépister des maladies telles que Zika, la dengue, le chikungunya, l'hépatite C et Ebola, entre autres. L'entreprise fournit aussi des services contractuels pour adapter la plateforme INSTI aux exigences fonctionnelles et techniques du dépistage personnalisé. Pour tout complément d'information, rendez-vous à la page http://www.biolytical.com.

Stan Miele, info@biolytical.com, +1-604-204-6784


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:30
MADRID, June 24, 2017 /PRNewswire/ -- Ibrutinib : Un nouveau traitement prometteur pour la maladie du greffon contre l'hôte chronique  La maladie du greffon contre l'hôte chronique (cGVHD) est une complication sévère, mettant la vie en danger et...

à 02:30
MADRID, June 24, 2017 /PRNewswire/ -- Le risque de caillots de sang dans les veines des jambes ou les poumons, connu comme thrombose veineuse (VTE) est plus élevé chez les patients souffrant de cancer, ainsi que le risque d'hémorragies. Tandis que...

à 02:30
MADRID, June 24, 2017 /PRNewswire/ -- Fournir le bon traitement à temps pour les patients souffrant de tumeurs malignes hématologiques : telle est l'ambition d'HARMONY Alliance, le réseau européen d'excellence en hématologie et Big data. HARMONY...

à 02:30
MADRID, June 24, 2017 /PRNewswire/ -- Le CTL019 est composé de cellules T analogues issues du génie génétique qui expriment un récepteur antigénique chimérique (CAR). Les résultats d'une étude précédente uni-centrique menée à l'université de...

à 02:30
MADRID, June 24, 2017 /PRNewswire/ -- Les résultats pour les patients souffrant d'un lymphome non hodgkinien (NHL) agressif et réfractaire sont médiocres avec les traitements actuels. L'Axicabtagene ciloleucel (axi-cel) est un traitement des...

à 02:30
MADRID, June 24, 2017 /PRNewswire/ -- Le lymphome de Hodgkin est la maladie maligne la plus commune chez les jeunes adultes. La chimiothérapie intensive avec huit ou six cycles d'eBEACOPP est très efficace chez les patients atteints de lymphome de...




Communiqué envoyé le 2 décembre 2016 à 11:25 et diffusé par :