Le Lézard
Classé dans : Santé

Le plan de redressement de l'hôpital menace les soins aux malades, selon les infirmières et infirmiers autorisés de Kenora



KENORA, ON, le 2 août /CNW/ -- KENORA, ON, le 2 août /CNW/ - Les infirmières et infirmiers autorisés sont très préoccupés par le plan de redressement de l'Hôpital du district du lac des Bois, lequel prévoit la fermeture de 22 lits et la réduction du nombre d'heures de soins infirmiers, laquelle pourrait se traduire par la perte de jusqu'à 32 postes d'infirmières et d'infirmiers.

"L'Ontario est aux prises avec une pénurie de personnel infirmier depuis plus de dix ans, une pénurie se faisant plus cruellement sentir dans le Nord qui est mal desservi. La perte de postes d'infirmières et d'infirmiers dans le district du lac des Bois pourrait avoir des conséquences épouvantables pour les soins aux malades à Kenora et dans les environs, notamment dans les collectivités des Premières nations. Même Thunder Bay et Winnipeg en ressentiront les effets", a déclaré Debra Bastone, inf. aut., qui préside l'unité de négociation pour plus de 100 infirmières et infirmiers autorisés du district du lac des Bois, lesquels sont membres de la section locale 81 de l'Association des infirmières et des infirmiers de l'Ontario (AIIO).

Selon les infirmières et infirmiers, l'hôpital a élaboré, pour faire face à son déficit assez important, un plan de redressement à courte vue prévoyant le licenciement de 16,8 postes infirmiers équivalent temps plein, ce qui pourrait se traduire par le départ de 32 infirmières et infirmiers, même si le budget des soins infirmiers a été respecté.

"Nous manquons déjà de personnel. Nous faisons déjà des heures supplémentaires pour répondre au volume élevé de patients, lequel s'accroît durant la haute saison estivale en raison de l'afflux de vacanciers qui fait littéralement tripler notre population. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre ne serait-ce qu'une infirmière, pas plus que nous ne pouvons réduire les heures de soins infirmiers, sans mettre les malades en péril", a affirmé Mme Bastone.

Les infirmières et infirmiers s'inquiètent également du projet de transfert des services pédiatriques vers l'unité médico-chirurgicale sans qu'une affectation de personnel infirmier pédiatrique d'expérience ne soit prévue.

"C'est tout simplement inacceptable. Les malades en pédiatrie ont besoin des connaissances spécalisées des infirmières et infirmiers pédiatriques", a indiqué Mme Bastone.

L'AIIO est le syndicat qui représente 52 500 infirmières et infirmiers autorisés et membres des professions paramédicales qui travaillent en milieu hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée, dans la santé publique, dans les organismes communautaires et en entreprise sur tout le territoire de l'Ontario.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 22:33
Panacea Biotec Ltd. (PBL), principale entreprise biopharmaceutique d'Inde et l'un des plus grands fabricants de vaccins du pays, a signé deux accords de collaboration à long terme avec Serum Institute of India Pvt. Ltd (SII), le premier fabricant de...

à 22:30
Enerkem inc. (http://enerkem.com), un chef de file mondial en production de biocarburants et de produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles, a annoncé aujourd'hui la signature d'une entente avec Sinobioway Group, évaluée à plus...

à 15:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la ministre de la Culture et des Communications,...

à 11:00
Suite à l'abolition des frais accessoires le 26 janvier 2017, le Comité de lutte en santé de la Clinique communautaire lançait son registre de surveillance des frais accessoires. Cet outil permet de démontrer l'ampleur des pratiques de facturation...

à 10:00
Les fumeurs sont jusqu'à dix fois plus à risque de souffrir d'un cancer de la bouchei et quatre fois plus à risque d'avoir une maladie du coeur que les non-fumeursii, alors que 85 % des cancers du poumon et 60 % des décès liés au cancer de la gorge...

à 08:00
Dans le cadre de la 41e édition de la Semaine pour un Québec sans tabac, qui se tient cette année du 21 au 27 janvier, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame...




Communiqué envoyé le 2 août 2006 à 15:36 et diffusé par :