Le Lézard

La CSN lance un ambitieux projet - Milieu syndical sans homophobie



MONTRÉAL, le 17 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 17 mai /CNW Telbec/ - À l'occasion de la Journée nationale contre l'homophobie, la CSN lance un ambitieux projet, soit celui de mettre en place une certification "Milieu syndical sans homophobie".

Ainsi, chaque syndicat est invité à réaliser une ou plusieurs activités de sensibilisation à la lutte contre l'homophobie et à informer la CSN de ce qui a été fait (type d'activité, participation, résolution contre l'homophobie, etc.). En retour, le syndicat sera inscrit au "réseau des alliés CSN", puis il recevra un autocollant arc-en-ciel pour afficher sur la porte du local syndical, signifiant : "Ici, on entre dans un bureau sensibilisé aux réalités des gais et lesbiennes, et ceux-ci y trouveront accueil et soutien". Les syndicats pourront garder le contact avec ceux qui sont certifiés "sans homophobie" afin de partager des idées et de réaliser des actions.

De plus, chaque année, lors de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, la CSN publiera la liste des nouveaux syndicats certifiés "Milieu syndical sans homophobie" membres de son réseau des alliés, et soulignera particulièrement l'action d'un syndicat. Ce concept prendra de l'ampleur au fur et à mesure que les syndicats s'impliqueront.

Selon la secrétaire générale de la CSN et responsable de ce dossier, Lise Poulin : "La centrale se donne ainsi les moyens de faire de nos milieux syndicaux un monde meilleur."

Le réseau des alliés

Le premier réseau des allié-es est né à Québec à la suite d'une session de formation créée par le ministère de la Santé et des Services sociaux, afin de sensibiliser le personnel de la santé aux réalités vécues par les gais et les lesbiennes, ainsi qu'aux stéréotypes involontaires dont ils peuvent être victimes de la part de ce même personnel. L'objectif visait à ce qu'au moins une personne par établissement soit formée, partout au Québec, pour informer ses camarades de travail de ces réalités.

Le succès de cette formation a très vite dépassé le milieu de la santé pour se propager dans le secteur de l'éducation, où des établissements scolaires sont confrontés à des gestes homophobes et à l'agression de jeunes gais et lesbiennes. Désirant mettre en pratique cette formation, des participantes et des participants ont gardé le contact pour échanger "leurs bons coups" et leurs idées. C'est ainsi qu'est né le réseau des alliés.

Une priorité de la CSN

La lutte contre l'homophobie compte parmi les priorités de la CSN. Ainsi, en 2004, la centrale publiait un document pédagoqique destiné aux syndicats, intitulé Ni plus ni moins : comme tout le monde ! Celui-ci proposait une activité de sensibilisation aux stéréotypes et aux réalités vécus par les gais et les lesbiennes en milieu de travail. Dans certains conseils centraux (bureaux de la CSN dans les régions), une session de sensibilisation est même dispensée aux comités exécutifs des syndicats et aux conseils syndicaux.

Selon Lise Poulin : "Le nouveau projet de réseau des allié-es, qui vise à multiplier les milieux de travail sans homophobie, s'inscrit dans la continuité des actions précédentes en franchissant un autre pas au niveau des syndicats."


Communiqué envoyé le 17 mai 2006 à 07:00 et diffusé par :