Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Vacance et tourisme

Effritement du temps de vacances au Canada : le quatrième sondage d'Expedia.ca sur le manque de vacances indique que les employés ont deux journées de vacances de moins que l'an passé



MONTRÉAL, le 17 mai /CNW/ -- 
    <<
        -- Les professionnels de la santé et les fournisseurs de soins
       arrivent en tête du palmarès des professions affichant le manque
                       de vacances le plus sérieux --


    MONTRÉAL, le 17 mai /CNW Telbec/ - Le quatrième sondage annuel
Expedia.ca(TM)/Ipsos Reid sur le manque de vacances révèle un effritement des
vacances payées au Canada. En 2005, les Canadiens ayant un emploi ont signalé
qu'on leur allouait 21 journées de vacances chaque année, en comparaison de 19
en 2006, ce qui nous confère l'honneur peu enviable de se voir accorder le
nombre de journées de vacances par année le plus faible, après les États-Unis
(14 jours) et l'Australie (17 jours). (1) En outre, les Canadiens ayant un
emploi renoncent en moyenne à deux jours de vacances par année durant lesquels
ils pourraient se reposer ou voyager. Cela représente 32 millions de journées
de vacances non utilisées et 5,1 milliards de dollars (CA) en salaire laissés
aux employeurs. Pourtant les Canadiens ont vraiment envie de prendre des
vacances. À preuve : un Canadien ayant un emploi sur cinq affirme qu'il
accepterait un salaire moindre pour un plus grand nombre de journées de
vacances (22 %) et "une journée de vacances additionnelle" figure au premier
rang des à-côtés que les employés aimeraient recevoir pour les récompenser de
leur fidélité. À partir d'une liste de professions soumise aux répondants, les
fournisseurs de soins et les professionnels de la santé ont été identifiés par
les travailleurs canadiens comme les personnes le plus en manque de vacances,
devançant à cet égard les avocats, les représentants en vente et les
conseillers financiers, pour ne citer que ceux-là.
    "Étant donné la conjoncture florissante actuelle, le manque de vacances
continue d'être un problème, tant au niveau du nombre total de journées de
vacances accordées aux employés qu'au nombre de journées de vacances que les
employés peuvent effectivement prendre, fait remarquer Marie Claude Lamarche,
psychologue et experte en gestion de stress. Et il n'est pas étonnant que les
Québécois estiment que les médecins, le personnel infirmier et les
fournisseurs de soins soient parmi ceux qui sont le plus en manque de vacances
à cause de leur dévouement de tous les instants à l'égard des malades."

    Les vacances : une période de plus en plus valorisée

    Le sondage révèle qu'un quart (24 %) des Canadiens ayant un emploi, et
17 % des Québécois, ne prennent pas toutes leurs journées de vacances et qu'un
Canadien sur 10, et 4% des Québécois, indiquent ne jamais prendre de vacances.
Or, un plus grand nombre de journées de vacances occupe la première place des
à-côtés qui devraient récompenser les employés pour leur fidélité ou leurs
années de service - 40 % des Canadiens et des Québécois ayant un emploi
choisissent une journée de vacances additionnelle de préférence au deuxième
à-côté le plus populaire et 10 % optent pour un cadre de travail plus
agréable. Fait intéressant à noter : un Canadien et un Québécois ayant un
emploi sur cinq (22 %) seraient prêts à accepter un salaire moindre pour avoir
droit à plus de journées de vacances.

    Pourquoi les Québécois ne prennent-ils pas toutes leurs journées de
    vacances ?

    Les principales raisons invoquées par les Québécois ayant un emploi pour
ne pas prendre toutes leurs journées de vacances sont, par ordre, "le fait de
préférer prendre de l'argent au lieu de journées de vacances" (8 %), "le
manque de planification" (4 %), "un surcroît de travail" (3 %). Deux Québécois
sur dix (19 %) ont déjà annulé ou reporté leurs vacances dans le passé à cause
du travail et 7 % vérifient pendant leurs vacances les messages laissés à leur
lieu travail. Le stress semble être un facteur majeur - deux tiers (63 %) des
Québécois ayant un emploi se sentent stressés avant, après ou pendant leurs
vacances.

    Difficile de prendre du temps pour soi quand on prend soin des autres

    Dans une liste regroupant dix professions, les Canadiens ayant un emploi
ont choisi les professionnels de la santé et les fournisseurs de soins comme
les personnes le plus en manque de vacances. Les professionnels de la santé,
notamment les médecins et le personnel infirmier, ont été le choix de 48 % des
Canadiens et de 52 % des Québécois tandis que les fournisseurs de soins, comme
les travailleurs sociaux et les pourvoyeurs de soins de longue durée, ont été
sélectionnés par 46 % des Canadiens (45 % des Québécois). Les employés de
bureau (20 % au Canada), les fonctionnaires (18 %) et les enseignants (17 %)
se sont classés en bas de la liste.
    "Peu importe la profession, il est de toute première importance de trouver
un équilibre entre son travail et sa vie personnelle et de prendre des
vacances, souligne Mme Lamarche. Les faits sont éloquents : 58 % des Québécois
se sentent frais et dispos après des vacances et 54 % voient leur travail
d'une manière plus positive après des vacances. Il est donc crucial de prendre
le temps de planifier des vacances, même quand on est très occupé."

    Comment le Canada se compare-t-il au reste du monde ?

    Les Canadiens arrivent au troisième rang, après les Américains et les
Australiens qui se voient respectivement accorder 14 et 17 journées de
vacances chaque année. Depuis longtemps, les États-Unis détiennent le triste
record du plus grand manque de vacances, et cette année ne fait pas exception.
Les Américains ayant un emploi laissent une journée de plus sur la table
(4 journées en 2006 contre 3 journées in 2005), en dépit de l'augmentation du
nombre de journées de vacances qu'ils se voient allouer (14 jours en 2006
contre 12 jours en 2005). La France remporte de nouveau la palme pour le
nombre de journées de vacances accordées et prises par rapport aux autres pays
sondés - les adultes ayant un emploi en France se voient accorder en moyenne
39 journées de vacances chaque année.(2)

    Le manque de vacances en bref chez nous

    - Le Québec sait prendre congé - 11 % des travailleurs en dehors du
      Québec ne prennent aucunes vacances en comparaison de seulement 4 % de
      Québécois.

    - Les travailleurs à plus faible revenu sont plus en manque de
      vacances  - les personnes dont le revenu de ménage est inférieur à
      30 000 $ risquent davantage de ne prendre aucune journée de vacances
      (25 % contre 7 %), mais ils sont moins enclins durant leurs vacances à
      vérifier les messages laissés au travail (8 % contre 20 %).

    - Les hommes font de plus longues heures que les femmes - 45 % des hommes
      ayant un emploi indiquent qu'ils travaillent plus de 40 heures par
      semaine en comparaison de 27 % des femmes.

    Des vacances à la québécoise

    À l'approche de l'été, la plupart des Québécois ont l'intention de prendre
congé pendant une période prolongée. Cinquante-quatre pour cent prévoient
prendre au moins deux semaines de vacances - c'est le pourcentage le plus
élevé du pays - tandis que 19 % prendront au moins une semaine de vacances. Le
sondage révèle en outre les faits suivants :

    - Profiter de ses journées de maladie  - en plus de leurs vacances
      habituelles, près de la moitié (47 %) des Québécois ayant un emploi
      admettent qu'ils se déclarent malades pour prendre des vacances ou les
      prolonger - le pourcentage le plus élevé du pays.
    - Faire le pont - Un Québécois ayant un emploi sur dix (11 %) prend des
      journées de vacances additionnelles sous la forme de longs week-ends
      l'été.
    - Près de 12 jours à Noël - La moitié (50 %) des travailleurs québécois
      se voit accorder des journées de vacances additionnelles entre Noël et
      le jour de l'An.

    Les aubaines d'Expedia.ca

    Expedia.ca est là pour aider les Québécois à mettre le boulot de côté et à
commencer à profiter de l'été !

    - Solde Escapade urbaine  - Les Québécois peuvent se planifier un long
      week-end en optant pour une escapade dans l'une des villes nord-
      américaines les plus populaires et profiter d'une économie de 20 % pour
      des séjours de plus de trois nuits !
    - Aubaines estivales en Californie  - Les Québécois qui effectuent une
      réservation pour trois nuits au pays du surf et du soleil peuvent
      économiser 20 % !
    - Nuits gratuites au Mexique  - Les Québécois qui effectuent sur
      Expedia.ca une réservation pour sept nuits au Mexique ne paient rien
      pour les deux dernières nuits !

    Au sujet du sondage
    Ipsos-Reid - Canada

    Ce sont là les résultats d'un sondage Ipsos Reid/Expedia.ca effectué par
téléphone entre le 20 et le 27 avril 2006 auprès d'un échantillon de
1 020 adultes canadiens sélectionnés au hasard. Avec un échantillon de cette
taille, les résultats sont considérés exacts à +/- 3,1 points de pourcentage,
19 fois sur 20, par rapport à ce qu'ils auraient été si toute la population
active canadienne adulte avait répondu. L'échantillon au Québec est de        
N(signe egal)268 et la marge d'erreur est de +/-5.9 %. La marge d'erreur
serait plus grande à l'intérieur d'autres sous-groupes au sein de la
population sondée. Ces données ont fait l'objet d'une pondération en fonction
de données de recensement. Vous trouverez les résultats complets sous forme de
tableaux au www.ipsos.ca.

    Harris Interactive - International

    Harris Interactive(R) a effectué le sondage en ligne pour le compte
d'Expedia.com entre le 30 mars et le 7 avril 2006 auprès d'échantillons
nationaux de 2 327 adultes de 18 ans et plus aux États-Unis, de 1 905 adultes
de 16 ans et plus en Grande-Bretagne, de 2 197 adultes de 16 ans et plus en
France, de 2 094 adultes de 16 ans et plus en Allemagne et de 1 031 adultes de
16 ans et plus en Australie. Les données européennes ont fait l'objet d'une
pondération de manière à être représentatives de la population adulte totale
de chaque pays et ce, en fonction des régions, de l'âge, des sexes, du niveau
de scolarité, du revenu et de la propension à se servir d'Internet. Les
données américaines ont fait l'objet d'une pondération de manière à être
représentatives de la population adulte totale des États-Unis et ce, en
fonction des régions, de l'âge selon le sexe, du niveau de scolarité, du
revenu de ménage, de la race ou du groupe ethnique et la propension à se
servir d'Internet.
    En théorie, avec des échantillons aléatoires de cette taille, on estime
avec un degré de certitude de 95 % que l'erreur d'échantillonnage est +/- 2
points de pourcentage pour les résultats obtenus avec les échantillons
français et allemands et de +/- 3 points de pourcentage pour les résultats
obtenus avec les échantillons américains et australiens.  L'erreur
d'échantillonnage est supérieure et varie pour les résultats obtenus avec les
sous-groupes suivants : adultes américains ayant un emploi (1 491), adultes
britanniques ayant un emploi (1 267), adultes français ayant un emploi
(1 343), adultes allemands ayant un emploi (1 329) et adultes australiens
ayant un emploi (686). Cet échantillon en ligne n'est pas un échantillon
aléatoire.

    Au sujet d'Expedia.ca

    Expedia Canada Corp., filiale d'Expedia, Inc. exploite Expedia.ca, l'un
des services de voyage en ligne complets les plus visités au Canada. Pour
aider les Canadiens à planifier et à acheter leurs voyages, Expedia.ca offre
la meilleure gamme de vols nolisés et réguliers, de location de voitures, de
réservations d'hôtels, de forfaits vacances, d'assurance voyage, d'information
sur les destinations et de cartes. Les clients d'Expedia.ca bénéficient d'un
service à la clientèle bilingue sans frais, 24 heures par jour, sept jours par
semaine, par téléphone et par courriel.


    ---------------------------------
    (1) Données américaines et australiennes tirées du sondage mené par
        Harris Interactive(R) pour le compte d'Expedia.com. Voir la section
        sur la méthodologie utilisée pour de plus amples renseignements.
    (2) Données américaines, australiennes et françaises tirées du sondage
        mené par Harris Interactive(R) pour le compte d'Expedia.com. Voir la
        section sur la méthodologie utilisée pour de plus amples
        renseignements.
    >>

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:13
L'entreprise entend miser sur sa nouvelle plateforme montréalaise pour offrir des services à ses clients à l'échelle mondiale MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - GlobalStep, leader mondial de l'assurance de la qualité, de l'analytique de...

à 09:00
 La prochaine génération de technologie sans fil est maintenant offerte à Winnipeg, à Brandon et à d'autres collectivités du Manitoba WINNIPEG, le 23 oct. 2017 /CNW/ - Rogers a annoncé aujourd'hui qu'elle offre maintenant à ses clients le service...

à 09:00
SHENZHEN, Chine, 23 octobre 2017 /PRNewswire/ -- Kandao Technology, un grand fabricant des caméras de réalité virtuelle et prestataire de solutions en ce domaine, basé à Shenzhen, a annoncé aujourd'hui que sa caméra emblématique Obsidian 3D VR a été...

à 09:00
MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les investissements Rivemont « Rivemont » est fier d'annoncer, effectif le 20 octobre 2017, le lancement du premier fonds de cryptomonnaies au Canada, soit le Fonds Rivemont crypto « le Fonds ». Le Fonds est...

à 09:00
RANCHO CORDOVA, Californie, 23 octobre 2017 /PRNewswire/ -- AMPAC Fine Chemicals (AFC) se réjouit d'annoncer la promotion de Don Whiteaker au poste de vice-président chargé de la chaîne logistique et celle du Dr. Jeff Butler au poste de directeur...

à 09:00
Hikvision Amérique du Nord affermi son engagement envers la cybersécurité en offrant une téléassistance dédié à la cybersécurité CITY OF INDUSTRY, Californie, 23 octobre 2017 /CNW - Hikvision USA Inc., chef de file nord-américain reconnu pour ses...




Communiqué envoyé le 17 mai 2006 à 06:59 et diffusé par :