Le Lézard

/R É V I S I O N de la Source - Foster Parents Plan of Canada/



TORONTO, le 1er août /CNW/ -- Ce communiqué remplace c2524 diffusé à 8:00 aujourd'hui.

Un rapport révèle que les enfants sont impuissants face au sida

Plan de parrainage publie le rapport Circles of Hope, qui recommande des

programmes plus innovateurs centrés sur l'enfant

TORONTO, le 1er août /CNW/ - Il est urgent d'établir des programmes plus innovateurs et mieux adaptés aux enfants afin de venir en aide aux millions d'enfants dans le monde qui n'ont pas les moyens de se protéger contre l'infection à VIH, indique un nouveau rapport de Plan de parrainage, organisation internationale centrée sur l'enfant (membre de l'organisation internationale Plan). Le rapport, intitulé Circles of Hope, démontre que les jeunes connaissent les risques liés au VIH et qu'ils savent comment se protéger, mais que des facteurs économiques, culturels et sociaux les empêchent tout simplement d'adopter des pratiques sexuelles sans risque.

Selon Rosemary McCarney, présidente et directrice-générale de Plan de parrainage du Canada, "la venue du monde entier à Toronto plus tard ce mois-ci dans le cadre du Congrès international sur le SIDA représente une occasion idéale pour se pencher sur le droit des jeunes à des interventions de prévention et de traitement contre le VIH/sida. L'organisation Plan de parrainage est d'avis que le rapport Circles of Hope ouvre la voie à la résolution de ce problème important."

Parmi les exemples donnés dans le rapport, notons que dans les communautés pauvres des pays en développement, la plupart des jeunes femmes n'ont pas la possibilité de se protéger par l'abstinence sexuelle ou l'utilisation du condom. Les jeunes femmes mariées sont particulièrement vulnérables, car leur mari, plus âgé et sexuellement expérimenté, peut leur transmettre l'infection après l'avoir contractée lors d'une relation extraconjugale. Dans de nombreuses collectivités, le fait d'être mariée constitue le principal facteur de risque d'infection à VIH chez les jeunes femmes.

Selon le rapport, des millions d'enfants sont exploités sexuellement partout dans le monde. Le rapport décrit la situation au Bénin, république d'Afrique de l'Ouest, où les jeunes filles sont souvent contraintes d'avoir des relations sexuelles non protégées. Un grand nombre d'entre elles sont victimes de harcèlement non seulement dans leurs déplacements entre l'école et la maison, mais aussi à l'école même. D'autres jeunes filles sont si accablées par le désespoir et la faim qu'elles offrent des faveurs sexuelles contre aussi peu que le prix d'un repas par jour.

"Quand l'alternative à mourir de faim dans quelques semaines est de courir le risque de contracter le sida et de mourir dans quelques années, il n'y a pas de choix", a déclaré Tom Miller, président et directeur-général de Plan. "Toute l'information au monde sur l'infection à VIH ne changera rien si l'on ne peut pas adopter des pratiques sûres ni s'adapter aux risques."

Le rapport stipule que seuls les enfants et les adolescents comprennent ces difficultés sociales et culturelles de la vie de tous les jours et que personne ne sait mieux qu'eux comment communiquer avec leur génération. C'est pourquoi Plan estime que les enfants devraient orienter ses interventions de lutte contre le VIH et le sida. L'enfance est la période durant laquelle les attitudes et les comportements se définissent.

Plan utilise une variété de programmes centrés sur l'enfant dans le cadre de son approche unique contre le sida. Au Brésil, Plan travaille auprès de groupes d'adolescents pour réduire la violence contre les femmes et aider les jeunes à adopter des pratiques sexuelles sûres. Ces groupes explorent, au moyen de jeux, de simulations et de discussions collectives, les croyances et les attitudes populaires (p. ex. les hommes ont plus de pulsions sexuelles que les femmes, la santé en matière de sexualité et de reproduction ne concerne que la femme, il est correct d'avoir plusieurs partenaires à la fois). Au départ, les opinions et les perceptions des adolescents reflètent avant tout celles de la culture "macho" dans laquelle ils ont grandi. Cependant, au terme du programme, un grand nombre d'entre eux déclarent que leurs attitudes et leurs comportements ont changé.

Selon le rapport, pour être efficaces à long terme, les programmes et les politiques de prévention et de traitement du VIH chez les enfants et les adolescents doivent :

    <<
    -  prendre en compte les facteurs sociaux, économiques et culturels qui
       influent sur les comportements sexuels;
    -  déterminer les principaux besoins de la majorité des enfants dans la
       collectivité;
    -  donner aux enfants et aux adolescents un rôle actif dans la
       détermination des principaux problèmes, la définition des priorités et
       la mise en ?uvre des solutions.
    >>


Présent dans plus de 60 pays, Plan a élaboré de nombreux projets hautement efficaces de lutte contre le sida centrés sur les jeunes.

Le rapport peut être téléchargé en entier (en anglais seulement) à l'adresse suivante : www.plan-international.org/news/publications.

Pour voir la conférence de presse vidéo :

Heure de la transmission : de 10 h à 10 h 30 HE (diffusion en rotation)

et de 13 h à 13 h 30 HE (diffusion en rotation)

Coordonnées : BANDE C : IA 5 (C)/ TRANSPONDEUR 19/AUDIO 6,2 ET 6,8

Liaison descendante : 4080 (verticale)

* Plan de parrainage est membre de Plan, une organisation internationale humanitaire de développement centrée sur l'enfant. Mise sur pied en 1937, l'organisation contribue à améliorer la vie des enfants, de leur famille et de leur collectivité dans 46 pays en développement. À l'échelle mondiale, 13 millions de personnes, dont 1,3 million d'enfants, ont bénéficié des programmes de développement communautaire de Plan.


Communiqué envoyé le 1 août 2006 à 09:34 et diffusé par :