Le Lézard

L'inégalité des marchés du travail de la construction du Canada nécessite une gestion proactive de la main-d'?uvre



OTTAWA, le 31 juillet /CNW/ -- OTTAWA, le 31 juillet /CNW Telbec/ - Les investissements sans précédent dans la construction, le grand nombre des départs à la retraite et la diversité des façons de répondre aux besoins en main-d'?uvre de l'industrie de la construction nécessitent un effort collectif de tous les intervenants de la construction. C'est le défi que lance le Conseil sectoriel de la construction (CSC) à l'industrie et aux gouvernements.

Le Conseil sectoriel de la construction a publié aujourd'hui le Résumé national de son deuxième rapport annuel intitulé Construire vers l'avenir. Ce rapport, qui comprend des prévisions à moyen terme et à long terme, met en évidence le besoin d'action collective. Il indique les défis et pose les bases permettant à l'industrie et aux gouvernements d'à la fois répondre aux besoins actuels et planifier pour l'avenir.

Le besoin d'adopter une approche stratégique nationale pour répondre à la demande de main-d'?uvre est pressant pour l'industrie. "Les pénuries de main-d'?uvre dans l'industrie sont inquiétantes, mais il faut reconnaître que la première mesure à prendre pour régler le problème consiste à bien gérer la main-d'?uvre actuelle de l'industrie", dit George Gritziotis, directeur général du CSC. "Certains marchés sont serrés actuellement, mais il y a aussi des travailleurs et travailleuses de la construction qui sont en chômage. L'industrie et les gouvernements doivent conjuguer leurs efforts pour voir à ce que les sans-emploi, les Autochtones, les femmes et la population immigrante fassent partie d'une solution judicieuse et globale."

Tim Flood, coprésident patronal du CSC, déclare ce qui suit : "l'investissement dans la construction varie selon la région et créera toujours des disparités temporaires entre les provinces, mais cela ne nuira pas nécessairement aux marchés les plus lents si les mouvements de main-d'?uvre sont bien gérés. Les rapports du CSC donnent à l'industrie l'information sur le marché du travail dont elle a besoin pour voir à ce que la fluctuation naturelle des projets de construction n'atteigne pas des sommets et des creux excessifs des besoins en main-d'?uvre qu'il serait impossible de gérer.

Les départs à la retraite sont un autre facteur qui influencera l'industrie de la construction au cours des prochaines années. Selon le Résumé national, il faudra, dans l'ensemble du Canada, que plus de 150 000 personnes se joignent aux effectifs de la construction de 2005 à 2014 pour remplacer celles qui prendront leur retraite.

"La répartition des taux des départs à la retraite par métier, profession et région est une information précieuse", déclare Robert Blakely, coprésident syndical du CSC. Il ajoute que "d'ici 2010, la vague des départs à la retraite des membres de la génération du baby-boom aura un effet extrêmement marqué sur le nombre des gens de métier qualifiés qui sont disponibles. Le fait de savoir quelles seront les pénuries et où elles se produiront aide l'industrie à déterminer le meilleur moyen de gérer la relève et d'amortir le choc de la perte de main-d'?uvre. Il faut adopter des solutions à la fois à court terme et à long terme pour combler les pénuries et le sous-emploi dans certaines régions du pays."

Le Conseil sectoriel de la construction a été créé en 2001 en tant que partenariat syndical-patronal indépendant afin de répondre aux besoins en main-d'?uvre de l'industrie de la construction. Le CSC est une tribune impartiale rassemblant les intervenants pour produire des données que l'industrie peut employer afin de prendre des décisions critiques. Le CSC met ces données à la disposition des membres de l'industrie pour qu'ils procèdent eux-mêmes à leur analyse. Le CSC produit chaque année un rapport Construire vers l'avenir sur chaque province. Le projet est financé à l'aide de fonds versés dans le cadre du Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

Vous pouvez obtenir le Résumé national et les rapports provinciaux du site Web du CSC à l'adresse www.csc-ca.org.


Communiqué envoyé le 31 juillet 2006 à 12:00 et diffusé par :