Le Lézard

Exploitation de la crevette nordique - La ministre Nathalie Normandeau annonce une aide financière de 40 000 $ au Centre collégial de transfert de technologie des pêches



QUÉBEC, le 31 juillet /CNW/ -- QUÉBEC, le 31 juillet /CNW Telbec/ - Au nom du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Raymond Bachand, la ministre des Affaires municipales et des Régions, ministre responsable de la région Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine et députée de Bonaventure, Mme Nathalie Normandeau, a annoncé l'attribution d'une aide financière de 40 000 $ au Centre collégial de transfert de technologie des pêches (CCTTP) pour la réalisation du projet Pandalus : Optimisation énergétique dans l'utilisation des chaluts à crevette. "Ce projet, qui représente un investissement total de 188 000 $, permettra, en plus d'une diminution des frais d'exploitation des chalutiers, une diminution des émissions de gaz à effet de serre, la création d'emploi chez les concepteurs et les fabricants d'engins de pêche du Québec, et une augmentation de l'expertise des technologues et des techniciens", a déclaré la ministre Normandeau.

Le soutien financier provient du Programme de soutien à la valorisation et au transfert du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation. Ce programme sert à appuyer les projets ou les initiatives des milieux de la recherche et de l'innovation.

Le CCTTP offre des services de recherche et développement, d'assistance technique, de transfert de technologie et de diffusion de l'information à l'intention des entreprises de pêche, d'aquaculture, de transformation et de biotechnologies marines sur le territoire du Québec maritime. L'exploitation du Pandalus borealis (crevette nordique) est une activité qui exige une consommation importante d'énergie. La consommation en carburant peut représenter jusqu'à 40 % des frais d'exploitation d'un chalutier. Avec le projet Pandalus, le CCTTP vise à réduire les frais des entreprises du secteur grâce à l'utilisation de nouvelles technologies déjà éprouvées.

"Le gouvernement du Québec est fier d'appuyer des projets qui améliorent la compétitivité des travailleurs du Québec et qui diminuent les frais de fonctionnement des entreprises tout en réduisant la consommation d'énergie au moyen de nouvelles technologies. Puisque le prix des captures dépend d'un marché mondial où l'offre est supérieure à la demande, il est essentiel d'adopter des innovations technologiques pour réduire les frais d'exploitation", a conclu madame Normandeau.

-%SU: TAX,SPT

-%RE: 63


Communiqué envoyé le 31 juillet 2006 à 10:43 et diffusé par :